Vide affectif et relation de couple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vide affectif et relation de couple

Message par Jean-Yves le Dim 11 Mai 2014 - 6:50


On peut très bien combler un vide affectif à travers d'une re-lation de couple... Mais ce positionnement ne guérit en rien notre affect, tout au plus l'atténue-t-il ; il lui permet tout juste de ne pas être trop douloureux. Et dans ces cas-là, lorsque l'on dit "je t'aime !" on dit en réalité "aime-moi !"... On n'est pas libre en fait, et on reste alors directement dépendant de la présence de l'autre...
Il existe une différence essentielle entre l'amour qui s'écoule de soi, qui émane de soi comme d'une source à partir d'un état de liberté, et ce pseudo amour qui n'est rien d'autre qu'un état de dépendance...
Suivre le chemin de son cœur peut demander parfois bien du courage, car le vide affectif est d'autant plus douloureux lorsque l'on se libère d'une relation dépendance, car alors il n'est plus atténué par la présence de cet autre qui nous réconforte... Mais c'est sans doute le prix à payer pour retrouver une liberté inhérente à notre être véritable... le prix à payer pour trouver et connaître le véritable... Amour...

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vide affectif et relation de couple

Message par Jean-Yves le Lun 12 Mai 2014 - 10:46

Toutefois je pense qu'il est bon de préciser que de mon point de vue la relation dépendance peut aussi avoir son utilité, tout dépend du niveau d'ouverture, d'épanouissement qui est le nôtre... Car elle permet de ne pas ressentir avec une acuité trop vive cette souffrance intérieure qu'est le vide affectif...

Ainsi, tout comme un enfant se met à pleurer quand il connait une douleur ou un chagrin ‒ et ceci afin d'accroitre son propre mouvement et ainsi d'atténuer son ressenti de souffrance ‒, ce qui est sans aucun doute un mécanisme naturel, de même l'atténuation du vide affectif par la présence de l'autre et qui s'établit dans la relation de couple a surement, aussi, sa raison d'être, et répond aussi, je le crois, à un mécanisme naturel...

Et il apparait, lorsque l'on est dans une démarche spirituelle, c'est-à-dire que l'on a ce désir "d'ouvrir à la vie", à davantage de bonheur et d'épanouissement, que tôt ou tard, comme le bébé qui se trouve dans le ventre de sa mère, on devra dépasser ce qui nous limite, ce qui gêne la diffusion de la lumière en soi...

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum