Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jean-Yves le Mar 16 Avr 2013 - 12:25

"Ne pas faire aux autres ce que l'on aimerait pas que l'on nous fasse"

Citation que l'on retrouve dans de nombreuses traditions spirituelles... Pourquoi?

On pourrait penser que c'est uniquement pour orienter les hommes vers un respect mutuel et ainsi s'assurer une socièté apaisée... ???

Mais je suis convaincu que la raison d'être de ce "conseil" va beaucoup plus loin que ça, et qu'il est une invitation à orienter la vie vers le "bien" (ce qui va dans le sens de l'épanouissement de la vie) parce que c'est une condition sine qua non pour notre libération intérieure... Pourquoi?

Eh bien parce que tout ce qui va nuire à ceux qui nous entourent, (tout qui va à l'encontre de l'épanouissement de la vie), va à l'encontre de notre nature essentielle, de ce qui est l'orientation de notre coeur, de ce plan le plus essentiel de soi.

Et ainsi, si nos actes sont contraires à notre aspiration "intime", inévitablement nous maintenons une rupture avec celle-ci... Et cette rupture est tout simplement le "non éveil".

sunny

Smile J'avais, depuis quelques temps, envie de parler des notions de moralité en relation avec la libération intérieure ; mais de le faire d'une façon à la fois claire et concise, et le mots ne me venaient pas... Parce que tout ce qui est "règle de la morale" apparait dans nos sociètés non seulement bien désuet, mais aussi, un peu naïf... Et surtout, comme ce sont des règles qui nous ont été imposés lorsque l'on était enfant, elles peuvent faire parfois l'objet en soi d'une forme de rejet...

Donc j'ai voulu exprimer la raison pour laquelle, de mon point de vue, on les retrouve dans les enseignements religieux [qui sont à la base des enseignements dont la raison d'être est la libération intérieure]... C'est que leur respect est essentiel pour celui qui veut se libérer... Et ceci tant que l'on a pas, pour tous ceux qui nous entourent, un amour authentique...

sunny


Dernière édition par Jean-Yves le Mer 17 Avr 2013 - 18:35, édité 2 fois

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par endoexo le Mar 16 Avr 2013 - 18:12

C'est un excellent principe de précaution.

_________________
"La méditation, c'est très reposant, c'est quasiment la sieste hindoue"
avatar
endoexo

Masculin Poissons Cochon
Messages : 248
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 70
Localisation : EX PAYS DE L'EST

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Aklean le Mar 16 Avr 2013 - 19:28

je pense que ce que l'on aime pas fait aussi partie du nécessaire de notre évolution, tout dépend de quelle partie de nous on parle, car je suis sur que c'est notre âme qui est prête a nous pousser vers ce qui fait le plus peur a notre partie terrestre, qui n'est pas toujours capable de le comprendre car attacher à beaucoup de choses.
Ainsi la vrai question n'est pas de savoir ce que l'on aime ou pas, mais ce qui nous fait avancer ou pas, et je ne vois pas de lien entre les deux, tout est question de à quelle hauteur on place son regard

Aklean

Masculin Taureau Rat
Messages : 82
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 33
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par endoexo le Mar 16 Avr 2013 - 20:13

"Ne pas faire aux autres ce que l'on aimerait pas que l'on nous fasse" tout en sachant accepter, dans une certaine mesure, les dérapages de cet "autre" Wink

_________________
"La méditation, c'est très reposant, c'est quasiment la sieste hindoue"
avatar
endoexo

Masculin Poissons Cochon
Messages : 248
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 70
Localisation : EX PAYS DE L'EST

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jean-Yves le Ven 19 Avr 2013 - 16:53

Årh-Kklᴧᴧn a écrit:je pense que ce que l'on aime pas fait aussi partie du nécessaire de notre évolution, tout dépend de quelle partie de nous on parle, car je suis sur que c'est notre âme qui est prête a nous pousser vers ce qui fait le plus peur a notre partie terrestre, qui n'est pas toujours capable de le comprendre car attacher à beaucoup de choses.
Ainsi la vrai question n'est pas de savoir ce que l'on aime ou pas, mais ce qui nous fait avancer ou pas, et je ne vois pas de lien entre les deux, tout est question de à quelle hauteur on place son regard

Bonsoir Årh-Kklᴧᴧn, à tous...

Oui je crois comprendre ce que tu veux dire... merci... sunny


_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Invité le Mar 23 Avr 2013 - 19:43

"Ne pas faire aux autres ce que l'on aimerait pas que l'on nous fasse" et l'on pourrait ajouter "ne pas faire du tout" (la non-action), et nous voilà libérés spirituellement !

Poursuivons avec Confucius : Le Maître dit : « Je n’ai rien à faire pour celui qui ne demande pas : comment ferai-je ceci ? comment ferai-je cela ? »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Loryan le Mar 23 Avr 2013 - 21:26

"Ne pas faire aux autres ce que l'on aimerait pas que l'on nous fasse"

On peut la lire par exemple de 3 façon(physique, émotionnelle, mentale)

1-la sécurité : principe de précaution, si nous évitons de provoquer des réactions déplaisantes, on assure d'une certaine façon sa tranquillité.

2-l'empathie : principe de relation, si nous sommes tous liés les uns aux autres il parait évident que nous finirons par ressentir nos actions sur autrui.

3-la morale : principe de prévention, si nous faisons attention à ce que autrui pense de nous et à fortiori à ce que nous pensons que autrui pense de nous, alors surveiller ses propres action est comme un gage de bienveillance (ce qui est mieux que la malveillance non ?)

Maintenant, tout comme vous, je suppose, il y a quelque chose de non satisfaisant dans ces 3 versions.
Bien sur elles correspondent à une certaine réalité tangible de l'incarnation mais en soi elles n'apportent pas le "plus" auquel "l'âme" aspire... enfin je pense.

Je crois que la différence est que cette phrase s'inscrit dans la peur, la fuite, les blocages tant qu'elle est "contrainte".
Si on ne fait pas de mal juste pour ne pas avoir de mal en retour... il n'y a aucun amour, aucun mérite, aucune liberté, aucun choix, aucune élévation....etc.
O peut passer toute sa vie dans la frustration de ne pas faire juste par peur de faire....

Sécurité, empathie et morale sont à la fois qualités et blocages et peuvent engendrer respectivement inertie, sensiblerie et intégrisme.

Je crois qu'il faut lire cette phrase avec le coeur, j'ai d'ailleurs du mal à exprimer avec des mots là ou je voudrais en venir.
C'est un peu comme si il fallait apprendre à traduite la phrase différemment pour ne plus subir la peur d'un éventuel malheur mais devenir soi même créateur de bonheur.

_________________
"Ainsi quand vous discutez les uns avec les autres ne laissez pas vos cœurs s'éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez pas le chemin du retour..." Extrait de sagesse Hindou
avatar
Loryan

Masculin Vierge Chien
Messages : 136
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 46
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Lounaaa le Mar 23 Avr 2013 - 21:41

Je crois à la loi de l'attraction dans une certaine mesure, comme au revers de médaille. Je crois que faire du "mal" aux autres, c'es sans faire à soi même.
La moralité en revanche me parait plus subjective encore que le "bien" (vous savez que je n'aime pas ces principes!! >.< ) Il y a des choses que l'on tolère nous mêmes que "l'autre" ne tolère pas, et inversement... Dans une vision simpliste, au mieux, cet adage nous assure de ne recevoir qu'à la hauteur de nos actions. Je ne l'aime d'ailleurs pas vraiment, car j'en comprends en extrapolant "fais le bien, tu recevras du bien" ce qui enjoint l'être à ne faire que dans un objectif finalement consciemment ou non égoiste.
De toute manière, "faire" c'est comme "avoir", des verbes que je n'aime pas trop... mieux vaut "Ëtre" !

_________________

L'homme de bien n'attend pas de l'autre qu'il soit parfait, il l'aide à accomplir ce qu'il a en lui de meilleur. Lao Tseu
avatar
Lounaaa

Féminin Poissons Rat
Messages : 78
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 33
Localisation : Dans le Tout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jivanmukta le Mar 23 Avr 2013 - 22:46

On ne peut s'échapper de la moralité et d'une certaine "rétribution" à la hauteur des actes posés tant qu'on a pas pris conscience de la nature transcendante de la réalité.

L'esprit créé une "réalité" individuelle et séparée et se joue son propre cinéma. Il fabrique son propre rêve organisé en fonction de ses croyances et désorganisé par ce qu'il a refoulé dans son inconscient.

C'est sa prison illusoire. On en est quasiment tous là, avec des vécus différents, des croyances différentes, toute cette petite mise en scène qui nous est propre à chacun. Notre histoire !

Et tant qu'il y a cette identification prégnante au "moi et le reste du monde", il y a forcément deux pôles non-unis dans l'un. Donc la morale, le bien, le mal et toutes les divisions qui en découlent...

Et la roue tourne, tourne, tourne encore et encore... jusqu'à ce que... Question



Dernière édition par Jivanmukta le Mar 23 Avr 2013 - 23:11, édité 1 fois
avatar
Jivanmukta

Masculin Bélier Buffle
Messages : 79
Date d'inscription : 10/04/2013
Age : 32
Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jivanmukta le Mar 23 Avr 2013 - 23:07

Jean-Yves a écrit:"Ne pas faire aux autres ce que l'on aimerait pas que l'on nous fasse"

Citation que l'on retrouve dans de nombreuses traditions spirituelles... Pourquoi?

C'est peut-être un doigt qui pointe vers In Lak'ech ?

avatar
Jivanmukta

Masculin Bélier Buffle
Messages : 79
Date d'inscription : 10/04/2013
Age : 32
Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Invité le Mer 24 Avr 2013 - 6:52

Pourquoi isoler cette citation de son contexte ou cette parole de l'enseignement de Confucius. En faisant soi-même ou s'enchaine immanquablement à des conceptions qui n'ont aucun intérêt pour la libération (de notre véritable ego). Qui est autrui ? Qui est autre que soi ?

Le Maître dit : « Je n’ai rien à faire pour celui qui ne demande pas : comment ferai-je ceci ? comment ferai-je cela ? »

" Jusqu'à présent vous n'avez rien demandé en mon Nom; demandez et vous recevrez, pour que votre joie soit en plénitude. Je vous ai dit cela en similitudes. (Matthieu 16:24)

"Les hommes sont à la chasse de petits succès et de maîtrises futiles d'où ils retombent épuisés et affaiblis ; pendant ce temps, toute la force infinie de Dieu dans l'univers attend en vain de se mettre à leur disposition. » (Shrî Aurobindo P&A 359)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Invité le Mer 24 Avr 2013 - 10:02

Par ailleurs, « On a érigé en loi d’éthique religieuse l’obligation d’agir selon un esprit d’universelle compassion, d’aimer son prochain comme soi-même, de faire à autrui ce que nous voudrions qu’il nous fit, de ressentir la joie et le chagrin d’autrui comme étant nôtres ; mais nul homme vivant en son ego n’est vraiment et parfaitement capable de ces choses, il peut tout au plus les accepter comme une exigence de son mental, une aspiration de son cœur, un effort de sa volonté pour vivre selon un critère élevé, pour modifier par un effort sincère la grossière nature de son ego. C’est quand autrui est connu et ressenti intérieurement comme nous-mêmes que cet idéal peut devenir une règle naturelle et spontanée de notre vie et être réalisé en pratique comme en principe. Mais même l’unité avec autrui ne suffit pas par elle-même si c’est une unité avec l’ignorance d’autrui ; car alors la loi d’ignorance jouera, et l’erreur d’action, l’action fausse subsisteront même si elles sont diminuées en degré et adoucies dans leurs conséquences et leur caractère. Notre unité avec autrui doit être fondamentale, et non une unité avec le mental, le cœur, l’être vital, l’ego d’autrui – bien que ceux-ci en viennent à être inclus en notre conscience universalisée – mais une unité en l’âme et l’esprit, et cela ne peut advenir que lorsque nous nous libérons en entrant dans la conscience de l’âme et de la connaissance du moi. Etre nous-mêmes libéré de l’ego et réaliser notre vrai moi, telle est la nécessité première ; tout le reste peut être accompli comme un résultat lumineux, une conséquence nécessaire. » (Shrî Aurobindo)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jean-Yves le Mer 24 Avr 2013 - 16:03

ghislain a écrit:Pourquoi isoler cette citation de son contexte ou cette parole de l'enseignement de Confucius. En faisant soi-même ou s'enchaine immanquablement à des conceptions qui n'ont aucun intérêt pour la libération (de notre véritable ego). Qui est autrui ? Qui est autre que soi ?

Le Maître dit : « Je n’ai rien à faire pour celui qui ne demande pas : comment ferai-je ceci ? comment ferai-je cela ? »

" Jusqu'à présent vous n'avez rien demandé en mon Nom; demandez et vous recevrez, pour que votre joie soit en plénitude. Je vous ai dit cela en similitudes. (Matthieu 16:24)

"Les hommes sont à la chasse de petits succès et de maîtrises futiles d'où ils retombent épuisés et affaiblis ; pendant ce temps, toute la force infinie de Dieu dans l'univers attend en vain de se mettre à leur disposition. » (Shrî Aurobindo P&A 359)

Bonsoir Ghislain, à tous...

Cette recommandation est uniquement un appel à la bienveillance... Rien de bien compliqué...

sunny


_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Invité le Mer 24 Avr 2013 - 18:37

Bonsoir Jean-Yves,

Si l'on veut accéder à une autre conscience, à une autre façon de voir et vivre, la simple bienveillance ne suffit pas.

Mais la bienveillance peut aussi prendre un autre visage :

"Le religieux qui se comporte avec bienveillance, confiant dans l'enseignement du Bouddha, atteint la voie apaisante, la cessation des confections, le bonheur." (Stances de la Loi)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jean-Yves le Mer 24 Avr 2013 - 18:57

ghislain a écrit:Bonsoir Jean-Yves,

Si l'on veut accéder à une autre conscience, à une autre façon de voir et vivre, la simple bienveillance ne suffit pas.


Tout à fait d'accord... Il ne me semble pas avoir dit l'inverse...

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jean-Yves le Jeu 25 Avr 2013 - 17:48

Bonsoir ghislain, à tous...

Je reviens un peu sur ce sujet...

C'est vrai que j'ai assez, ces derniers temps, insisté sur les notions de moralité... être bienveillant... etc.
C'est tout simplement parce que j'ai vu des comportements qui apparaissent comme un "non sens"... Car celui qui souhaite se libérer intérieurement, si en même temps il dit du mal de son voisin, s'il est malveillant, s'il ne se remet pas en question... C'est un peu comme s'il voulait se purifier et se salir en même temps... C'est un non sens ; et pour celui qui s'oriente vers la spiritualité : la bienveillance, c'est la base, c'est B.A. BA.

Bon je dis ce que je ressens... Mais ce qui est la libération, l'éveil comme on dit, ce n'est pas un agencement en soi, comme l'agencement des différents ingrédients pour préparer un recette de cuisine... C'est la révélation de cette nature profonde en soi... et qui est "Bonté fondamentale". Ce qui revient à dire que si l'on est pas bienveillant, si l'on ne veut pas aller vers ce qui est bien, on s'éloigne de cette conscience en soi (notre conscience), on retarde le moment où elle pourra se révéler à soi...

Maintenant c'est vrai que cela demande un tâtonnement, parce que ce qui est le "bien" n'est pas défini une fois pour toute dans le relatif, et ce qui est bien dans certaines circonstances peut être "mal" dans une autre. Par exemple, si on donne de l'agent à quelqu'un, ça peut l'aider... mais ça peut aussi l'inciter à rester dans une dépendance et ainsi lui faire du tort.

Mais malgré tout ceci, il y a certaines actions faites sous l'impulsion de la colère ou du désir de vengeance, qui sont forcément "mal" et qui en ce sens nous éloignent de "la source" en soi. Tout ce qui est "insulte", et qui vient dégrader l'autre... par exemple...

Merci Ghislain pour ce texte de Sri Aurobindo... Smile

sunny

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Totem le Jeu 25 Avr 2013 - 18:41

En parlant de Sri Aurobindo, cet après-midi je lisais certains passages dans "l'aventure de la conscience "

"Il se pourrait, finalement, que le secret de l'existence nous ait échappé parce que nous avons imparfaitement compris cette loi duelle de l'ombre et de la lumière, et l'énigme de notre double nature, animale et divine. Nourris d'une conception manichéenne de l'existence, nous y avons vu seulement, à la suite de nos morales et de nos religions, une impitoyable lutte du bien et du mal, de la vérité et du mensonge, ou il importait d'être du bon côté, à la droite du Seigneur. Et nous avons tout coupé en deux, le royaume de Dieu et le royaume du Diable, la vie inférieure de ce monde et la vrai vie au ciel. Nous avons voulu supprimer le contraire du but et en même temps nous avons supprimé le but. Car le but n'est pas d'être tronqué, ni en bas ni en haut. Et tant que nous rejetterons l'un pour l'autre, nous échouerons misérablement et nous raterons le but de l'existence ; car tout est d'une seule pièce, on ne peut rien enlever sans tout démolir. Et comment pourrions-nous, vraiment, nous délivrer du "mal" sans faire sauter le monde? Si un seul homme se délivrait du "mal", le monde croulerait, parce que tout est Un ; le monde est fait d'une seule substance, pas de deux, une bonne et une mauvaise. On ne peut rien enlever, et on ne peut rien ajouter..........

et plus loin :
"La connaissance humaine jette une ombre qui cache la moitié du globe de la vérité de son propre soleil. Sous prétexte de vérité absolue le mental rejette la fausseté, mais c'est l'une des raisons principales de son incapacité à atteindre la vérité ronde et parfait."


Et cet autre :
Ce double mystère renferme la clef du Secret total. Nul ne peut atteindre le ciel, s'il n'est passé par l'enfer".

Sri Aurobindo dit que la clé de la réalisation individuelle et aussi collective c'est l'intégration du mal et non son rejet.


Bonne soirée à tous flower





_________________
Si tu t'inquiètes du vent, tu ne sèmeras jamais. Si tu scrutes les nuages, tu n'auras pas de récolte...' L'Ecclésiaste'.
avatar
Totem

Féminin Bélier Chèvre
Messages : 333
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 62
Localisation : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jean-Yves le Jeu 25 Avr 2013 - 19:41

Hello totem

Oui, bien sûr... et si l'on juxtapose ceci avec ce que j'ai dit ci-dessus... ça ne colle pas...

Eh bien c'est tout simplement parce que l'on ne parle pas du même niveau de réalité.

Malgré que ce que dit Aurobindo est vrai, sans aucun doute, le monde n'en reste pas moins régi par certaines lois dont le non-respect provoque de la souffrance.

A ma connaissance, la raison d'être des enseignements spirituels n'est pas de nous dire ce qu'est la réalité, mais de nous guider pour qu'on puisse la vivre de la façon la plus intégrée.
Et si nous sommes enfermés dans une vision rigide des notions "bien-mal", il y a certains enseignements qui nous permettent de prendre du recul par rapport à ceci (enseignement d'Aurobindo que tu cites Totem)... mais si dans la vie courante, on ne tient pas compte des notions de bien et de mal et que l'on se permet de faire n'importe quoi, eh bien on en subit les conséquences... et c'est un frein pour l'évolution...
Bon ceci étant dit, je ne sais pas si tu as mis ce texte pour le juxtaposer à ce que je racontais... Smile mais en tous cas c'est intéressant...

sunny

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jivanmukta le Jeu 25 Avr 2013 - 19:54

En fait, ce ne sont pas des notions de bien et de mal (qui sont somme toutes abstraites et parfois très subjectives) dont tu parles Jean-Yves mais simplement de savoir-vivre et de respect.

_________________
Le monde est un reflet de ton esprit.
avatar
Jivanmukta

Masculin Bélier Buffle
Messages : 79
Date d'inscription : 10/04/2013
Age : 32
Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Totem le Jeu 25 Avr 2013 - 20:06

J'ai mis ces passages par rapport au titre du topic en question.
La moralité visant à minimiser ou éradiquer le mal, pour accéder à la libération
Si c'était le cas comment se fait-il qu'il y a si peu de résultats?

D'autre part je suis persuadée de plus en plus que la libération intérieure (puisqu'étant passée par là et étant en rapport avec d'autres personnes dans ce cas) n'est pas une question de moralité, mais une question d'effacement de l'égo assez longtemps pour que l'esprit se tourne vers la véritable conscience qui prendra sa place car on utilise la moralité depuis des lustres pour dresser l'égo qui malheureusement n'en n'a que faire et si c'était le bon plan il y a longtemps que le monde aurait changé. La conscience véritable n'a pas besoin de moralité puis qu'elle possède déjà la sagesse en elle et si c'est elle qu'on cherche, faut passer par la vacuité.

Bonne soirée flower



_________________
Si tu t'inquiètes du vent, tu ne sèmeras jamais. Si tu scrutes les nuages, tu n'auras pas de récolte...' L'Ecclésiaste'.
avatar
Totem

Féminin Bélier Chèvre
Messages : 333
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 62
Localisation : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Lounaaa le Jeu 25 Avr 2013 - 20:30

Oui, je suis d'accord avec le message ci dessus de Totem, je pense aussi que la moralité discipline l'égo, alors que pour moi, chercher l'éveil et se rapprocher de ce que l'on est vraiment.

_________________

L'homme de bien n'attend pas de l'autre qu'il soit parfait, il l'aide à accomplir ce qu'il a en lui de meilleur. Lao Tseu
avatar
Lounaaa

Féminin Poissons Rat
Messages : 78
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 33
Localisation : Dans le Tout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jivanmukta le Jeu 25 Avr 2013 - 21:34

Il y a un dicton que j'aime bien : "Qui veut faire l'ange fait la bête."

Inquisition, chasse aux sorcières, intégrisme...

Vouloir faire rentrer quelque chose dans un système, c'est le tuer. Un système de valeurs n'est qu'une construction inerte. Tout système est mort par essence, il est fermé car il est une conception de l'esprit et ne saurait aller au delà d'un point B en partant par un point A.

On peut remplacer un système par un autre, et c'est d'ailleurs ce qui se passe depuis la nuit des temps, rien ne change vraiment, la souffrance est toujours là. À quoi bon couper des têtes pour les mettre sur des piques ? Car tout n'est qu'un éternel recommencement.

Ce qui est réprimé fini toujours par ressurgir par ailleurs. Et avec autant de violence que la répression aura été forte. Opprime une polarité et elle se libèrera. C'est une question d'équilibre des forces.

Plutôt que de couper des têtes à l'extérieur, coupons-nous la nôtre et vivons sans Razz

_________________
Le monde est un reflet de ton esprit.
avatar
Jivanmukta

Masculin Bélier Buffle
Messages : 79
Date d'inscription : 10/04/2013
Age : 32
Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jean-Yves le Ven 26 Avr 2013 - 3:55

Bonjour à tous

Ok, vous pensez donc que si je suis méprisant avec ceux qui m'entourent, ou bien que si j'écrase les autres, cela n'aura aucun effet négatif sur mon cheminement intérieur ??? Eh bien si c'est le cas, nous n'avons pas le même point de vue, tout simplement...

sunny

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 7:10

Bonjour à tous,

Avoir un autre point de vue, voilà qui est important. Si l'on observe l'attitude de saint Paul, au lieu de la critiquer, ce qui est certes bien plus facile mais tout aussi inutile, on se rend compte que son attitude de base ne méritait pas ce qu'il est devenu...

Qu'est-ce que le bien ? Qu'est-ce que le mal ? Le bien et la mal par rapport à Qui ? Si c'est par rapport à soi, il ne peut y avoir de libération spirituelle.

Mâ Ananda Moyî disait :

1. "Lorsque vous avez réalisé Dieu, bien et mal deviennent deux façons de s'habiller. Bien et mal n'existent plus pour vous lorsque s'est réalisé votre union avec Dieu."

2. "La distinction entre bien et mal découle de la pensée et de l'expérience humaine et ne commence que lorsque l'on pénètre dans le monde des dualités."

Du Notre-Père " délivres-nous du Mauvais." (trad. Emile Osty)

Et pour ceux qui veulent l'accepter, dans le Mauvais, il y a le Mauve et le Mauve s'obtient en mélangeant "le rose" et "le bleu", autrement dit : Délivre-nous des dualités !

S'il y a un autre sens, encore plus haut, celui n'est pas à négliger pour quiconque aspire à la Délivrance.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Lounaaa le Ven 26 Avr 2013 - 7:25

@ Jean Yves , pour ma part, le comportement que tu cites n'est pas -uniquement- lié à la morale. Bien sur que les actes qui nuisent à quelqu'un nous nuisent à nous même, mais je crois avant tout que ces comportements ne dépendent pas de la morale, mais d'un mal-être intérieur, ne serait ce que par l'éloignement de ce que l'on est : le manque d'humilité ou la méprise que tu cites sont des fruits de l'égo à mon sens, et comme je le disais, pour ma part, la morale ne discipline que celui ci.
Prenons deux exemple : tout d'abord une personne peut "apparemment" s'abstenir de ce genre de comportement, mais en penser le contraire intérieurement. Dans l'Islam, il est dit que l'intention priment sur l'acte, aussi, je crois qu'agir "bien" par respect d'une morale, en pensant du mal a le même impact sur le cheminement intérieur, même si il engage l'autre protagoniste effectivement.
La morale est assez "floue" : dans un autre pays, il serait ammorale de porter une jupe au dessus du genou, tout comme dans d'autres pays, un homme peut avoir plusieurs femmes... Les Nazis eux-même suivaient leur propre morale... voilà pourquoi pour moi ce mot porte un peu de non-sens par sa subjectivité.
L'objectif pour moi étant de "déconstruire" ce que je suis devenu, pour retrouver celle que je Suis ne passe pas par une discipline de l'action, mais la purification des sentiments, ce qui engendre, je crois, une manière bien plus naturelle de devenir bon : tout découle du processus du rapprochement de Soi : l'humilité, la tolérance, la bonté...
Les "erreurs" sont aussi là pour nous faire prendre conscience de mécanismes, les "mauvaises actions" aussi pour nous montré l'impact de leur raisonnance lorsqu'on y devient sensible...
Je ne prône pas le manque de moralité, je crois simplement que c'est un leurre qui ne libère finalement pas forcément, si ce n'est pour nous enfermer dans une autre illusion mentale. Les "mauvais" comportements sont tous simplement incompatible avec le coeur lorsque c'est lui qu'on écoute, et la morale est précisemment pour moi dictée par la tête!

_________________

L'homme de bien n'attend pas de l'autre qu'il soit parfait, il l'aide à accomplir ce qu'il a en lui de meilleur. Lao Tseu
avatar
Lounaaa

Féminin Poissons Rat
Messages : 78
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 33
Localisation : Dans le Tout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum