Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jean-Yves le Mar 16 Avr 2013 - 12:25

Rappel du premier message :

"Ne pas faire aux autres ce que l'on aimerait pas que l'on nous fasse"

Citation que l'on retrouve dans de nombreuses traditions spirituelles... Pourquoi?

On pourrait penser que c'est uniquement pour orienter les hommes vers un respect mutuel et ainsi s'assurer une socièté apaisée... ???

Mais je suis convaincu que la raison d'être de ce "conseil" va beaucoup plus loin que ça, et qu'il est une invitation à orienter la vie vers le "bien" (ce qui va dans le sens de l'épanouissement de la vie) parce que c'est une condition sine qua non pour notre libération intérieure... Pourquoi?

Eh bien parce que tout ce qui va nuire à ceux qui nous entourent, (tout qui va à l'encontre de l'épanouissement de la vie), va à l'encontre de notre nature essentielle, de ce qui est l'orientation de notre coeur, de ce plan le plus essentiel de soi.

Et ainsi, si nos actes sont contraires à notre aspiration "intime", inévitablement nous maintenons une rupture avec celle-ci... Et cette rupture est tout simplement le "non éveil".

sunny

Smile J'avais, depuis quelques temps, envie de parler des notions de moralité en relation avec la libération intérieure ; mais de le faire d'une façon à la fois claire et concise, et le mots ne me venaient pas... Parce que tout ce qui est "règle de la morale" apparait dans nos sociètés non seulement bien désuet, mais aussi, un peu naïf... Et surtout, comme ce sont des règles qui nous ont été imposés lorsque l'on était enfant, elles peuvent faire parfois l'objet en soi d'une forme de rejet...

Donc j'ai voulu exprimer la raison pour laquelle, de mon point de vue, on les retrouve dans les enseignements religieux [qui sont à la base des enseignements dont la raison d'être est la libération intérieure]... C'est que leur respect est essentiel pour celui qui veut se libérer... Et ceci tant que l'on a pas, pour tous ceux qui nous entourent, un amour authentique...

sunny


Dernière édition par Jean-Yves le Mer 17 Avr 2013 - 18:35, édité 2 fois

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 7:48

Bonjour Louaaa,

Saint Paul fit preuve de mauvais comportements : " Il fit preuve d'un zèle profond pour sa religion (le judaïsme enseigné selon la tradition des pharisiens) et rejoignit les rangs des persécuteurs des premiers disciples de Jésus de Nazareth. Selon les Actes des Apôtres (ch. 6 et 7), il participa à cette époque à la lapidation d'Étienne, même si lui-même n'y fait pas allusion." (Wikipedia) Et cependant Dieu ne s'en est point détourné, bien au contraire !

Il faut en finir avec cette morale imbécile du bien et du mal, si l'on veut accéder à autre chose. De plus qui suis-je moi qui ai la prétention d'agir bien ? Là est le Mal, celui que personne ne voit et qui fait tant de mal au monde. Même Al-Qaïda agit au nom du bien, au Nom de Dieu ! Que nous faut-il de plus pour en finir avec cette vision perverse ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Lounaaa le Ven 26 Avr 2013 - 8:09

Bonjour Ghislain!
Je ne comprends pas pourquoi tu m'adresses ce message, étant moi même la première à m'offusqué de concept comme le bien et le mal?
Je pense aussi que tous les "maux" sont dérisoires si on les perçoit autrement! Je crois - et tends- à l'alchimie, où ces notions n'existent plus! Wink
j'aime beaucoup ce proverbe, que je trouve très révélateur : "changer notre regard ne changent pas les choses que nous regardons. Elles deviennent différentes simplement parce que nous les regardons autrement"
Ce qui "est"... est! Tout est dieu à l'intérieur de cela, peut importe notre jugement, notre regard...

_________________

L'homme de bien n'attend pas de l'autre qu'il soit parfait, il l'aide à accomplir ce qu'il a en lui de meilleur. Lao Tseu
avatar
Lounaaa

Féminin Poissons Rat
Messages : 78
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 33
Localisation : Dans le Tout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 8:29

Bonjour Lounaaa

Non ce message est destiné à tous ceux qui se cramponnent de toutes leurs forces au "bien". Et si on laissait faire Dieu en nous, sans entraver son action, en veillant à ne pas Le remplacer par une "morale" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Totem le Ven 26 Avr 2013 - 9:08

Chaque société déploie beaucoup d'énergie à instituer une morale et à créer des textes de lois pour faire appliquer ces dites lois qui d'ailleurs sont détournées par les plus malins, mais ne serait-il pas plus intelligents de déployer l'énergie dans l'éducation des nouvelles générations? Certaines écoles très rares malheureusement, ont commencé ce type de travail. D'autre part si on élève des enfants avec de l'amour, donc sans casser leur personnalité, l'égo va moins se développer et c'est par leur cœur qu'ils agirons, mais ce n'est pas évident puisque les éducateurs sont les parents qui reproduisent le type d'éducation qu'ils ont reçu, ce qui fait que beaucoup d'êtres humains perdent leur véritable personnalité très tôt de par ce report d'éducation erronée et pour changer cela, l'individu doit à un moment donné essayer de modifier des habitudes et des raisonnements qui ne leur appartiennent pas pour se retrouver.
Le véritable problème est le conditionnement dont on est dépendant après être né, conditionnement familial et sociétal.

Voilà pourquoi il est dit que pour accéder aux royaume des Cieux il faut redevenir un petit enfant car le Soi est pur comme un petit enfant.

Bonne journée à tous

_________________
Si tu t'inquiètes du vent, tu ne sèmeras jamais. Si tu scrutes les nuages, tu n'auras pas de récolte...' L'Ecclésiaste'.
avatar
Totem

Féminin Bélier Chèvre
Messages : 333
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 62
Localisation : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 9:41

Attention à l'interprétation de l'on donne de cette phrase. Car les enfants sont loin d'être des petits anges et si parmi leurs camarades, il en est un qui est différent d'eux, ils le rejeteront sans piitié ou ils en feront leur souffre douleur.

Une étude scientifique a démontré que le cerveau des enfants comme celui des ados n'était pas encore totalement dévellopé. Il est donc vain de leur en vouloir d'être comme ils sont.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Totem le Ven 26 Avr 2013 - 9:59

ghislain a écrit:Attention à l'interprétation de l'on donne de cette phrase. Car les enfants sont loin d'être des petits anges et si parmi leurs camarades, il en est un qui est différent d'eux, ils le rejeteront sans piitié ou ils en feront leur souffre douleur.


Tu parles ici Ghislain d'enfants ayant déjà subi certains conditionnements parentaux, mais le petit enfant qui commence à courir dans l'herbe, sur le sable, à s'émerveiller devant tout ce qu'il voit, une fleur, un arbre, un animal, que sais je... celui-là s'il n'est pas pollué par les plus grands (enfants et adultes) à le cœur grand ouvert et pour qu'il reste comme ça, il faudrait qu'il soit éduqué par un sage. Peut être que notre monde changera au plus il y aura d'êtres pouvant divulguer la sagesse et je pense que la nature est déjà un grand maître de ce côté, mais pour l'instant nous sommes entrain d'essayer de tuer ce maître et si cela se réalise, le monde disparaîtra. Le véritable nom de la terre n'est-il pas Sophia qui veut dire Sagesse?

_________________
Si tu t'inquiètes du vent, tu ne sèmeras jamais. Si tu scrutes les nuages, tu n'auras pas de récolte...' L'Ecclésiaste'.
avatar
Totem

Féminin Bélier Chèvre
Messages : 333
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 62
Localisation : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Loryan le Ven 26 Avr 2013 - 10:14

Je crois que ce qui choque quand on parle de dualité bien-mal c'est de poser le mal comme contre partie naturelle et légitime du bien.

Dire "le mal n'existe pas" c'est une agression de nos mémoires. Je ne dis pas que quiconque pense cela ici, je dis juste que le mot "mal" éveille en nous un profond désarroi parce que nous avons tous vécu ou ressenti comme tel "le mal".
Inversement le "bien" est devenu largement notre base d'existence, notre référence, notre bon sens... sans pour autant que nous sachions vraiment ce que c'est.

Dès lors il est très difficile de discourir sur le bien et le mal, parce que nous sommes tous en plein dedans. Nous avons tous des blessures récentes ou du fond des ages qui s'ouvrent à chaque fois que ces mots sont utilisés.

Mon avis est qu'un profond travail sur soi même, sur ses blessures, ses mémoires, ses peurs, ses doutes est nécessaire avant "d'affronter" tout principe de non dualité.
De mon avis on ne peut transcender les valeurs (de l'égo) de bien et de mal que par le pardon sincère et conscient.
Tant qu'il existe une douleur, une souffrance... il y a un bien et un mal.
Le mal étant peut-être ce qui génère SA souffrance, le bien étant peut-être ce qui génère SON soulagement... c'est peut-être la définition du bien et du mal la moins subjective que j'ai trouvé.

Peut-être que oui il existe une forme de "Bien" absolu sans le moindre mal en contre partie.. mais cela me semble si proche de la définition de "Dieu" que je ne sais si on peut l'aborder vraiment.
Comme l'écrivait Jean Yves, peut-être est-ce cela la bienveillance nécessaire à l'évolution spirituelle.

Quelque chose au quotidien qui transcende la valeur de bien-mal en Bien, ce fameux Bien qui semble être à la source de tous nos êtres sans qu'on puisse le définir.

Je ne vois finalement nulle morale dans la bienveillance, juste un état qui vise à essayer de faire du mieux qu'on peut (ou qu'on pense), les verbes pouvoir et penser étant fluctuant au grès de nos existences, de nos consciences

Le mieux.... mot qui en français signifie "le plus bien"




_________________
"Ainsi quand vous discutez les uns avec les autres ne laissez pas vos cœurs s'éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez pas le chemin du retour..." Extrait de sagesse Hindou
avatar
Loryan

Masculin Vierge Chien
Messages : 136
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 47
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 10:30

Pour répondre à Totem. Je pense que l'on peux pas isoler les enfants de leurs parents pour qu'ils soient "mieux" éduqués et ce serait d'ailleurs une monstruosité. Chacun doit partir de ce qu'il est et cela comprend ce qu'Il a reçu. Les meilleures conditions ne sont pas forcément les plus favorables. Par ailleurs, je connais un exemple d'enfants élévés par une personne véritablement réalisée et qui sont aujourd'hui comme tous les autres adultes du monde. Il faut qu'il y ai à la base quelque chose en soi. C'est alors qu'un enseignement peut être utile (à celui qui y trouve un intérêt).

Pour le bien et la mal, le mental humain s'en délecte mais il ne sera meilleur pour autant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Totem le Ven 26 Avr 2013 - 10:46

Nous voyons tout par la lorgnette de l'égo, c'est pour ça que l'on est trompé continuellement sur nos intentions et actes.

Par exemple hier mon chat à tué un oiseau, j'ai eu beaucoup de pitié et de compassion pour cet oiseau c'est tout et n'en voulait à pas à celui-ci car il agit selon son instinct

Autre fois quand mon chat tuait un oiseau, je le disputait en essayant de lui faire comprendre que c'était mal, et c'est en mangeant du poulet que j'ai réalisé que ça n'avait plus de sens. Si c'était mal de tuer un oiseau pour le chat, c'était donc mal pour l'homme que tuer un poulet pour le manger.

Autre exemple : on va s'insurger qu'on coupe trop d'arbres et que l'on déforeste notre planète à tout va, mais au travail on ne va restreindre sa consommation de papier pour autant et si on y regarde de près on gaspille énormément.
Dans notre vie de tous les jours il y a tout plein de morale mal placée. Bien souvent on ne retient que les mots de toute morale, on intellectualise le plus souvent, on en fait des débats et concrètement que fait on? C'est d'ailleurs une question que UG Khrisnamurti avait posé à un journaliste qui l'avait interviewé.

_________________
Si tu t'inquiètes du vent, tu ne sèmeras jamais. Si tu scrutes les nuages, tu n'auras pas de récolte...' L'Ecclésiaste'.
avatar
Totem

Féminin Bélier Chèvre
Messages : 333
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 62
Localisation : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 11:08

Je t'inquiète pas, il m'arrive de râler comme toi mais la Vie spirtuelle, c'est la vie vécue dans sa totalité, avec ses éclairs de lumière et d'obscurité.
Cette alternance est la Resprition même de la Vie. Personnellement, je me méfie de ceux qui sont toujours assis sur un petit nuage....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jivanmukta le Ven 26 Avr 2013 - 11:19

Je veux pas dire mais rien que dans le titre du sujet : les mots "relation" et "notions de moralité" sont des antonymes de "libération intérieure"



EDIT : 2222ème message du forum Cool

_________________
Le monde est un reflet de ton esprit.
avatar
Jivanmukta

Masculin Bélier Buffle
Messages : 79
Date d'inscription : 10/04/2013
Age : 32
Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 11:36

Bien vu !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Totem le Ven 26 Avr 2013 - 14:57

2222 lol!

_________________
Si tu t'inquiètes du vent, tu ne sèmeras jamais. Si tu scrutes les nuages, tu n'auras pas de récolte...' L'Ecclésiaste'.
avatar
Totem

Féminin Bélier Chèvre
Messages : 333
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 62
Localisation : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Lounaaa le Ven 26 Avr 2013 - 15:20

Au sujet des enfants, je crois effectivement que les enfants ne sont pas des anges. Je trouve leurs intentions premières louables tout simplement parce qu'ils ne posent pas de jugement sur les choses : qu'une personne soit blanche ou noire, hétéro ou homo, riche ou pauvre, cultivée ou non... cela indiffère , je crois, l'enfant qui vit l'instant mieux que l'adulte.
En dehors du conditionnement, combien sont ces bambins qui arrachent les ailes des mouches? C'est un acte cruel quand il est pesé, mais somme toute innocent par rapport à leur perception.
Je me rends compte moi même en analysant ce sujet que j'ai imposé ma propre morale à mon fils : ne pas tuer/écraser les insectes est quelque chose que j'ai voulu lui inculqué, et je sais que c'est "il faut pas faire du mal aux animaux!" ne sont qu le fruit de ma propre morale, et non d'un élan du coeur, à son stade. Plus tard, peut être ressentira-t'il ce lien qui nous unit à toute la création et ce geste découlera d'une logique du coeur, mais aujourd'hui, c'est le conditionnement dans lequel je l'ai moulé, c'est vrai.
La niveau de "conscience" comparé au devellopement du cerveau me laisse un peu perplexe, d'une part parce que ce n'est pas pour moi un référent de "conscience" (d'intellectualité, au mieux) et surtout parce que je crois profondément aux différences de celui ci qui apporte des consciences DIFFERENTES, mais non supérieurs ou inférieurs. Si je me réfère aux autistes ou handicapés mentaux que j'ai rencontrés, je ne peux m'engager sur ce terrain tant leur perception a quelque chose à nous apprendre.
Enfin, dans le contexte de devellopement du "bien", je crois qu'aucun extremisme n'est permis dans aucun domaine. Personnellement, je suis pour la tempérance et l'équilibre : il faudrait, j'imagine, être en parfaite osmose avec la complexité qui nous compose : l'instinct, le coeur, la raison, l'objectivité, etc... Je persiste cependant à croire que saisir ce que l'on est en dehors de tout cela nous aide à ce qui est certainement primordiale dans une existence : la relativité! flower


_________________

L'homme de bien n'attend pas de l'autre qu'il soit parfait, il l'aide à accomplir ce qu'il a en lui de meilleur. Lao Tseu
avatar
Lounaaa

Féminin Poissons Rat
Messages : 78
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 33
Localisation : Dans le Tout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Loryan le Ven 26 Avr 2013 - 15:43

Je vais créer un sujet sur les enfants, car il me semble qu'on commence à nourrir 2 sujets dans un (si vous voulez bien)

http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/t307-la-notion-de-bien-et-de-mal-chez-l-enfant-et-l-adolescent#2279

avatar
Loryan

Masculin Vierge Chien
Messages : 136
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 47
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jean-Yves le Dim 28 Avr 2013 - 10:08

Bonjour à tous

oui c'est sûr que lorsque j'ai créé ce post, j'ai voulu dire quelque chose que j'ai eu des difficultés à exprimer, car je ne trouvais pas les mots pour faire passer un ressenti.
Je comprends très bien ce que vous dites et même je suis d'accord avec vous... Et je crois que ce qu'il est bon de garder dans tout ça, c'est la nécessite de la bienveillance... Car elle demande, pur chacun, un "appel" au ressenti de son propre cœur, de sa (propre) auto référence.

Mais je pense, malgré tout, qu'il normal (bon) pour des parents d'enseigner... par exemple à leur enfant : "Ne mets pas de cailloux dans ta bouche, parce que c'est sale et que cela risque te faire du mal". Eh bien tout simplement parce que c'est leur rôle de guider leurs enfants... mais en même temps, pas pour les enfermer dans des notions de "bien-mal" mais pour les remettre à l'auto référence, à la liberté, ressenti de leurs propres cœurs.

sunny

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Jean-Yves le Dim 28 Avr 2013 - 17:13

Bonsoir... Voilà ce que je voulais dire avec ces notions de moralité...
La parabole des oiseaux blancs et des oiseaux noirs. Un conte du maître soufi Tierno Bokar



sunny

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation entre libération intérieure et notions de moralité...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum