La colère en action

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La colère en action

Message par Jean-Yves le Sam 6 Avr 2013 - 18:47

Bonsoir à tous...

Lorsque l’on se penche sur toutes les aberrations, les injustices, que connait notre monde, on peut facilement être emporté par un besoin de réaction par rapport à tout ça. Toutefois, d’après la perception que j’ai à ce sujet, autant il est naturel d’agir lorsque cela s’impose à soi, autant je suis convaincu que la Paix et l’équilibre autour de soi ne peuvent pas être amenées par cette tendance « réactive », tendance à la révolte je pourrais dire.

Ici il me semble qu’il y a un point « clé » : c’est que si on se laisse emporter par la colère en soi, on augmente l’agitation et la perturbation de la situation que l’on veut « traiter ». Dans ce cas de figure, c’est le niveau perturbé de soi, celui qui est en proie à la colère, qui agit.
Lao Tseu disait (Tao Te King) : « Préserve ta sérénité parfaitement, et à partir de là, tout peut survenir en même temps ». Car, c’est ainsi que je le comprends, ce point de sérénité en soi, c’est la source. Parce que justement, ce qui peut amener la Paix et l’harmonie dans une situation, c’est cette Paix en soi… et ceci par le principe des vases communicants ; ce qui signifie que si l’on reste en Paix et en équilibre, cette Paix et cet équilibre se diffusent naturellement autour de soi… et « soignent » la situation.

Tout ceci ne veut pas dire que l’on ne doit pas « agir » ; mais à ce cas-là, c’est différent, car l’action est alors impulsée par ce niveau de Paix en soi…
Heureusement, je pense, qu’il y a des êtres spirituels dans le monde, et ils sont ceux, à mon sens, qui privilégient toujours ce retour à soi [qui peut passer par la reconnaissance de la colère qui nous agite comme étant de la colère et rien d’autre (soit, une « réaction »), et ceci plutôt que de se laisser emporter par ce courant de colère qui s’anime en soi].

Heureusement, je disais, car c’est justement à partir de cette sérénité intérieure que peut s’animer la capacité de transformer ce qui nous entoure…

Voilà, c’est en tous cas ainsi que je comprends tout ceci…

sunny

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colère en action

Message par Aklean le Sam 6 Avr 2013 - 19:27

Jean-Yves a écrit:Bonsoir à tous...

Lorsque l’on se penche sur toutes les aberrations, les injustices, que connait notre monde, on peut facilement être emporté par un besoin de réaction par rapport à tout ça. Toutefois, d’après la perception que j’ai à ce sujet, autant il est naturel d’agir lorsque cela s’impose à soi, autant je suis convaincu que la Paix et l’équilibre autour de soi ne peuvent pas être amenées par cette tendance « réactive », tendance à la révolte je pourrais dire.

Ici il me semble qu’il y a un point « clé » : c’est que si on se laisse emporter par la colère en soi, on augmente l’agitation et la perturbation de la situation que l’on veut « traiter ». Dans ce cas de figure, c’est le niveau perturbé de soi, celui qui est en proie à la colère, qui agit.
Lao Tseu disait (Tao Te King) : « Préserve ta sérénité parfaitement, et à partir de là, tout peut survenir en même temps ». Car, c’est ainsi que je le comprends, ce point de sérénité en soi, c’est la source. Parce que justement, ce qui peut amener la Paix et l’harmonie dans une situation, c’est cette Paix en soi… et ceci par le principe des vases communicants ; ce qui signifie que si l’on reste en Paix et en équilibre, cette Paix et cet équilibre se diffusent naturellement autour de soi… et « soignent » la situation.

Tout ceci ne veut pas dire que l’on ne doit pas « agir » ; mais à ce cas-là, c’est différent, car l’action est alors impulsée par ce niveau de Paix en soi…
Heureusement, je pense, qu’il y a des êtres spirituels dans le monde, et ils sont ceux, à mon sens, qui privilégient toujours ce retour à soi [qui peut passer par la reconnaissance de la colère qui nous agite comme étant de la colère et rien d’autre (soit, une « réaction »), et ceci plutôt que de se laisser emporter par ce courant de colère qui s’anime en soi].

Heureusement, je disais, car c’est justement à partir de cette sérénité intérieure que peut s’animer la capacité de transformer ce qui nous entoure…

Voilà, c’est en tous cas ainsi que je comprends tout ceci…

sunny

Je pense au contraire que l'expression de la colère est thérapeutique, la colère est l'expression d'un sentiment d'oppression de la par de notre être, c'est donc une énergie qui vise a faire changer des choses, et quand la colère est exprimée pleinement, non seulement celui qui l'a exprimé en est libéré à jamais, et souvent il s'en suit tout un tas de processus rétrospectif qui vont nous conduire à mûrir et a reprendre les choses autrement.
Je pense que c'est le fait que l'on réprime constamment la colère de par les codes (sociaux :politesse, spi : être en colère c'est pas bien, psycho : colère = non-équilibre) et le conditionnement que l'on s'inflige qui fait justement que les colères ne sont pas dutout exprimées correctement, et devienne simplement des émotions destructrice auto-alimentés qui ne cessent de s'entretenir, alors que si on se permettait de les sortir en une foi et sans aucun jugement, il n'y en aurait plus,
je dis ça parce que je l'ai expérimenté et observé en moi même, même si tout cela parait abstrait, mais je pense réellement que si on a pas la capacité consciente de travailler une colère par nous même, il ne reste que la solution de la vivre et l'exprimer, ou alors elle n'évoluera jamais.
Ne pas exprimer une colère = retenir : tenir avec soi

je pense que l'essentiel est d'être pleinement conscient et de ne pas faire de la colère une fatalité, une part de nous même ou un instrument des intérêts de notre ego, si on est dans l'état d'esprit de monter et d'avancer, alors peut importe la façon.. c'est l'observateur qui compte


Dernière édition par Årh-Kklᴧᴧn le Sam 6 Avr 2013 - 19:39, édité 1 fois

Aklean

Masculin Taureau Rat
Messages : 82
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 33
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colère en action

Message par Jean-Yves le Sam 6 Avr 2013 - 19:37

C'est bien Årh-Kklᴧᴧn, voilà 2 avis antagonistes, c'est intéressant... Voyons s'il vient d'autres réponses... Smile

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colère en action

Message par Totem le Sam 6 Avr 2013 - 19:56

Je pense que si se mettre en colère libère c'est parce que le trop plein est atteint, parce qu'on a laissé le vase se remplir insidieusement sans s'en rendre compte. Il me semble qu'une colère peut ne pas avoir lieu lors qu'on est Zen parce que rien n'est entré en nous, ce qui aurait du nous atteindre a glissé sur nous sans entrer en nous tout simplement parce qu'il n'y a pas de porte d'entrée et cela est du au détachement que l'on peut avoir pour tout ce qui nous entoure.
Perso, autour de moi je vois les gens se mettre en colère pour des choses de rien. A la maison quand quelqu'un se met en colère, je fais remarquer qu'il n'y a pas de quoi se mettre en colère, qu'on peut arranger les choses sans ça, et quand je dis ça j'ai l'impression d'avoir dit quelque chose d'incongru. Very Happy
Si l'on s'observe quand on sent monter une colère, on voit plein de choses inutiles. De plus pour qu'une colère puisse s'exprimer pleinement, il faut forcément quelqu'un ou quelque chose sur qui se décharger, si c'est un objet, il n'y est pour rien, si c'est sur quelqu'un qui passait par là, il n'y est pour rien, et si c'est sur quelqu'un qui en est responsable, on va lui faire grand plaisir parce qu'il attendait que ça pour recharger ses batteries. Si je dis ça c'est que je l'ai observé chez pas mal de personnes de mon entourage proche, comme si elles avaient besoin de se ressourcer et si l'on reste calme, elles repartent dépitées.

Je pense, qu'il faut observer la colère chez soi et chez les autres, elle nous apprend pas mal de chose sur l'interaction entre les humains.

Bonne soirée à tous

_________________
Si tu t'inquiètes du vent, tu ne sèmeras jamais. Si tu scrutes les nuages, tu n'auras pas de récolte...' L'Ecclésiaste'.
avatar
Totem

Féminin Bélier Chèvre
Messages : 333
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 62
Localisation : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colère en action

Message par endoexo le Dim 7 Avr 2013 - 5:31

Qui n'a pas croisé un "zen" qui vous tape sur les nerfs ?
Je crois que sous l'empire de la colère on flirte avec des points de non retour. Il faut alors s'attendre au pire. Les thermostats vont-ils fonctionner ?

Ça n'est qu'après coup qu'on peut faire l'état des lieux.

Dans ces cas là il vaut mieux avoir un bon disjoncteur qui nous mette off ! Mais on ne peut rien présumer ; d'où nos surprises face au faits divers et autre chiens crevés...

On peut causer sur la colère.... mais en colère, tout peut se produire ! D'où le développement de thérapie comme le Cri Primal de Janov dont certaines vidéos nous font courir aux abris....

_________________
"La méditation, c'est très reposant, c'est quasiment la sieste hindoue"
avatar
endoexo

Masculin Poissons Cochon
Messages : 248
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 70
Localisation : EX PAYS DE L'EST

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colère en action

Message par Jean-Yves le Dim 7 Avr 2013 - 9:11

Bonjour

Oui, Årh-Kklᴧᴧn, je comprends ce que tu veux dire, quand on ressent de la colère, si on la laisse se vider, s'exprimer, on se sent comme soulagé, car on a libéré alors cette pression intérieure. Toutefois, si la colère exprimée fait des dégâts autour de soi, (on blesse quelqu'un ou autre) cela ne manquera pas d'avoir des répercussions sur soi ; car alors l'autre va nous envoyer une autre énergie en réaction.
Je pense que cette attitude, qui consiste à laisser s'exprimer la colère, et ainsi à nous amener à dire ou à faire des choses néfastes, n'est pas la bonne stratégie à suivre si l'on souhaite que la colère s'apaise en soi, et amener des "mieux" dans notre vie. Mais bon, à chacun d'expérimenter et de tirer des conclusions...

Mais derrière cette colère, qui veut souvent, à tout prix s'exprimer, il y a parfois une souffrance intérieure, et sciemment on peut se faire du mal comme ça, car on soulage ainsi cette souffrance intérieure. Là, il n'y a pas d'autres remède que de reconnaître la réalité de cette souffrance, ce qui est une façon de la déposer, de prendre du recul avec elle...

Totem, je ne sais pas si ça aide vraiment de faire remarquer à quelqu'un que sa colère n'est pas justifiée, peut-être oui, car déjà ça permet que l'intellect prenne du recul et et que la colère n'emporte pas celui qu'elle traverse...
Après, je pense que pour que la colère puisse être dépassée, il est important de reconnaître que l'on est en colère, sinon, c'est la négation de ce que l'on ressent... On se ferme, on bloque, on renie ce qui s'anime en soi...

Voilà en tous cas comment je ressens ceci... Smile

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colère en action

Message par endoexo le Dim 7 Avr 2013 - 9:28

Il m'arrive souvent, dans certaines situations de me dire "tiens, là, normalement, tu devrais te mettre en colère" et cela me renvoie à l'époque ou je piquais des colères (pas très fréquentes cependant). Ce qui amène en moi un sourire intérieur. Sans doute un tempérament "lymphatique, comme on m'avait catalogué dans mon enfance et mis en pension pendant 4 ans, sous des climats moins dolents... histoire de me stimuler... pirat

_________________
"La méditation, c'est très reposant, c'est quasiment la sieste hindoue"
avatar
endoexo

Masculin Poissons Cochon
Messages : 248
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 70
Localisation : EX PAYS DE L'EST

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colère en action

Message par Aklean le Dim 7 Avr 2013 - 14:03

Jean-Yves a écrit:Bonjour

Oui, Årh-Kklᴧᴧn, je comprends ce que tu veux dire, quand on ressent de la colère, si on la laisse se vider, s'exprimer, on se sent comme soulagé, car on a libéré alors cette pression intérieure. Toutefois, si la colère exprimée fait des dégâts autour de soi, (on blesse quelqu'un ou autre) cela ne manquera pas d'avoir des répercussions sur soi ; car alors l'autre va nous envoyer une autre énergie en réaction.
Je pense que cette attitude, qui consiste à laisser s'exprimer la colère, et ainsi à nous amener à dire ou à faire des choses néfastes, n'est pas la bonne stratégie à suivre si l'on souhaite que la colère s'apaise en soi, et amener des "mieux" dans notre vie. Mais bon, à chacun d'expérimenter et de tirer des conclusions...

Mais derrière cette colère, qui veut souvent, à tout prix s'exprimer, il y a parfois une souffrance intérieure, et sciemment on peut se faire du mal comme ça, car on soulage ainsi cette souffrance intérieure. Là, il n'y a pas d'autres remède que de reconnaître la réalité de cette souffrance, ce qui est une façon de la déposer, de prendre du recul avec elle...

Totem, je ne sais pas si ça aide vraiment de faire remarquer à quelqu'un que sa colère n'est pas justifiée, peut-être oui, car déjà ça permet que l'intellect prenne du recul et et que la colère n'emporte pas celui qu'elle traverse...
Après, je pense que pour que la colère puisse être dépassée, il est important de reconnaître que l'on est en colère, sinon, c'est la négation de ce que l'on ressent... On se ferme, on bloque, on renie ce qui s'anime en soi...

Voilà en tous cas comment je ressens ceci... Smile

je pense encore que tout dépend de la conscience de la personne,
il ne faut pas confondre la colère comme on la voit souvent dans cette société, c'est à dire une pulsion nourrie et exagéré par l'ego superficiel, dans laquelle les gens aiment se baigner parce qu'ils pensent que ça fait parti d'eux et que c'est normal.
Oui la colère est destructrice, mais ou est le problème si elle détruit ce qui nous empêche d'avancer? je ne parle pas d'être soulagé mais libéré, transformé, car la colère peut aussi prendre source dans un souvenir ou un vécu, et le simple fait de le revivre peut engendrer une libération totale de cette colère.
De plus bien souvent la colère est le seule remède contre les gens qui ne veulent pas comprendre, pas respecter, et en se sens c'est un formidable allié contre les pollutions extérieurs, et aussi un bon allié pour faire avancer les personnes autour de nous.
Il ne faut pas confondre la colère et la haine, le non respect, l'envie de nuire, etc.. la colère n'engendre la haine que dans la tête des gens non conscient, alors que dans celle des gens conscient elle est d'abord tournée vers soi et pour soi, elle peut donc devenir un outil de son propre équilibre, pour nous éloigner de ce qui nous nuit ou pour remettre des choses en place, elle n'est pas aggloméré d'autres émotions qui vibrent bas

Je pense que la colère n'est bonne ni mauvaise, la seule chose qui peut être mauvaise est de la juger car le jugement empêche le discernement de la conscience, et c'est le discernement de la conscience qui permet de faire le travail,
et être dans la "paix" c'est aussi laisser les gens en paix avec leurs problèmes, donc à méditer

Aklean

Masculin Taureau Rat
Messages : 82
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 33
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colère en action

Message par Lydie le Dim 7 Avr 2013 - 16:30

Årh-Kklᴧᴧn a écrit:
De plus bien souvent la colère est le seule remède contre les gens qui ne veulent pas comprendre, pas respecter, et en se sens c'est un formidable allié contre les pollutions extérieurs, et aussi un bon allié pour faire avancer les personnes autour de nous.
Il ne faut pas confondre la colère et la haine, le non respect, l'envie de nuire, etc.. la colère n'engendre la haine que dans la tête des gens non conscient, alors que dans celle des gens conscient elle est d'abord tournée vers soi et pour soi, elle peut donc devenir un outil de son propre équilibre, pour nous éloigner de ce qui nous nuit ou pour remettre des choses en place, elle n'est pas aggloméré d'autres émotions qui vibrent bas

Je pense que la colère n'est bonne ni mauvaise, la seule chose qui peut être mauvaise est de la juger car le jugement empêche le discernement de la conscience, et c'est le discernement de la conscience qui permet de faire le travail,
et être dans la "paix" c'est aussi laisser les gens en paix avec leurs problèmes, donc à méditer

Pourquoi vouloir faire comprendre quelque chose à quelqu'un ? et se mettre en colère pour ça ? petit besoin de reconnaissance ? Very Happy
Concernant les autres je pense qu'il suffit de dire "non" et de savoir s'affirmer, point besoin de colère pour moi.
Pour moi la colère va aller nourrir le pourquoi on est en colère. Puis si c'est une personne, elle va prendre cette énergie pour répliquer, ça va monter en puissance. Que si on reste calme, l'autre n'a rien pour alimenter sa colère ou agressivité contre nous. On ne lui donne pas la nourriture dont il a besoin. Et ploufff ça tombe Very Happy

Lorsque je suis en colère, la première chose que je fais et de chercher le pourquoi je suis en colère. Qu'est-ce qu'il y a en moi qui fait que je réagis et pourquoi. Une blessure ancienne ? un problème de reconnaissance ? etc... puis j'essaye de travailler dessus afin que cela ne vienne plus me polluer. Et surtout ne pas polluer les autres, c'est aussi un manque de respect.

Pour ceux qui se déchargent sur les autres, que ça soit par la colère ou par le fait que la personne soit du type grognon à râler tout le temps, vous ne pouvez pas savoir comment c'est polluant pour la personne en face, si celle-ci est sensible. C'est prendre l'autre pour une poubelle ou une décharge publique au niveau énergétique.

Faut savoir aussi que si on rencontre souvent des situations de colère c'est que dans nos énergies on a cette ou ces colères en nous et par résonance on attire à nous des situations conflictuelles. Là il n'y a que le travail sur soi qui peut faire quelque chose pour changer nos énergies.

Il vaut mieux être pour la paix que contre la guerre.

_________________
I love you La plus belle chose qu'on peut donner à l'Homme c'est sa liberté de penser I love you
---- Aromalves / Chrysalide Bien-Etre / Oracles de la Papesse ----
Créations d'une amie à voir sur Laracréa

avatar
Lydie

Féminin Capricorne Chat
Messages : 233
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colère en action

Message par Aklean le Dim 7 Avr 2013 - 17:05

pas comprendre dans le sens ne pas respecter, essayer de manipuler etc c'est pas très claire effectivement,
et d'expérience je sais que dire non ne solutionne pas toujours le problème, même durant 10 ans

Aklean

Masculin Taureau Rat
Messages : 82
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 33
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colère en action

Message par endoexo le Dim 7 Avr 2013 - 17:24

Årh-Kklᴧᴧn, j'espère que tu n'es pas interdit de magasins de porcelaines à Limoges !

_________________
"La méditation, c'est très reposant, c'est quasiment la sieste hindoue"
avatar
endoexo

Masculin Poissons Cochon
Messages : 248
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 70
Localisation : EX PAYS DE L'EST

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colère en action

Message par Lydie le Dim 7 Avr 2013 - 17:29

Si tu parles de 10 ans je pense, je suppose, que ce sont des colères dans le cadre familial où effectivement ils existe des liens qui ne sont pas toujours faciles à gérer. On induit chez l'autre de la culpabilité, on manipule comme on peut et c'est certain qu'un simple non, ne suffit toujours pas.
Dans ces liens très proches faut se dire que l'autre, on ne pourra jamais le changer, la seule solution est de changer notre rapport à cette personne. Certains vont couper définitivement ou temporairement ces liens car souvent mortifères ou bouffeurs d'énergie, on se sent vider.
Les liens familiaux comportent tout un historique et contentieux de blessures, d'attentes, de frustrations, d'humiliations, de sentiments d'abandon ... qui finissent par engendrer une grosse colère en soi, et une colère envers l'autre dès qu'il y a tentative de manipulation.
Là faut prendre blessure par blessure, la panser, afin que la personne en face, un jour, n'ait plus d'emprise.
La colère et l'attaque devient souvent la première arme qu'on utilise pour se protéger dans ces cas, ce qui est humain. Mais faut arriver un jour à ne plus être sensible en face de l'autre personne ou parent. Et voir l'autre juste comme une autre personne qui a son chemin, mais qui n'est pas le tien.
C'est ma manière de voir les choses, c'est comme je les ai vécu et solutionné.

_________________
I love you La plus belle chose qu'on peut donner à l'Homme c'est sa liberté de penser I love you
---- Aromalves / Chrysalide Bien-Etre / Oracles de la Papesse ----
Créations d'une amie à voir sur Laracréa

avatar
Lydie

Féminin Capricorne Chat
Messages : 233
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La colère en action

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum