la maladie.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la maladie.

Message par jacquesc38 le Mar 11 Mar 2008 - 8:47

Rappel du premier message :

bonjour à toutes et à tous,

j'aimerai aujourd'hui vous proposer de discuter sur la maladie.
les differentes maladies! "ordre divin" où " humaine" bref! ce que vous en pensez, quelle approche vous en avez, comment le ressentez-vous,comment gerez-vous vous même La Maladie.
merci à vous. et à bientôt de vous lire.
amour, paix et guerison.
jacques
avatar
jacquesc38

Masculin Messages : 104
Date d'inscription : 16/02/2008
Localisation : isére

http://reflexions-et-essais.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: la maladie.

Message par Annette R le Jeu 13 Mar 2008 - 12:10

Bonjour

Juste pour relater une expérience vécue en lien avec ce thème...Il y a quelques années de cela j'ai effectué, dans le cadre de mon travail, une formation appelée à l'époque " accompagnement aux mourants" où le thème de la maladie reste central. Cette formation, animée par un psychanalyste, est partie "en vrille" ...L'ambiance était plus que houleuse...Des personnes ont même décidé d'interrrompre le stage...un vrai raz de marée émotionnel....Ce qui le plus étonnant c'est que l'animateur nous a dit que cela faisait des années qu'il animait ce stage et à chaque fois il se déroulait de manière identique. Il l'expliquait par le fait que ce thème renvoyait chacun à sa propre mort et qu'il y avait quelque chose là dedans d'intolérable (je précise que c'est ce que j'ai retenu !) . En effet, telle que je l'ai vécu , il s'est produit en moi une espèce de révolte où s'est révélé en moi, des sentiments d'injustice, d'impuissance, de vulnérabilité, d'incompréhension,...etc. Bref des choses que j'ai vécu comme une fermeture plutôt qu'une ouverture...D'ailleurs aujourd'hui je suis incapable de pouvoir décrire le contenu de cette formation, mais je peux en ressentir encore l'état émotionnel qui s'en dégageait...C'est un sujet qui prend vraiment aux tripes... Maintenant , en ce qui me concerne et avec du recul, le fait que cela suscite des émotions en moi et bien tant mieux... et peut-être qu'en me mettant à leur écoute, je pourrais entendre ce qu'elles ont à me dire et favoriser l'ouverture sur ce sujet...Peut-être pourrais-je trouver un sens à la maladie - si sens il y a trouver - ... bounce

Bien à vous tous
avatar
Annette R

Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 16/02/2008
Localisation : Rhône -Alpes

http://la-voie-de-l-ecoute-de-soi.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la maladie.

Message par Jean-Yves le Jeu 13 Mar 2008 - 14:12

Bonjour Annette,

Oui, ce malaise que tu décris est sans doute dû, ainsi que le disait l'animateur, au fait que dans ce "travail"-là chacun se retrouvait confronté à la peur de sa propre mort. D'après ce que je crois savoir à ce sujet c'est la peur la plus profonde qui soit. Ce phénomème de malaise était probablemnt décuplé par la présence (pour chacun) des autres personnes du groupe qui elles aussi vivaient la même peur au même moment ; un phénomène de groupe en fait, car la séparation entre les uns et les autres n'est peut-être pas aussi évidente (réelle) que nos sens voudraient nous le faire croire.
Mais il certain que même si le phénomène de groupe a influé et a rendu cette peur plus palpable et plus présente, chacun ne la vivait en lui que parce qu'il avait cette fragilité (cette faille) qui permettait à cette peur de résonner en lui et ainsi de l'envahir.

Mais dire que cette émotion de peur peut avoir quelque chose à nous dire n'est sans doute qu'une façon de parler pour nous inciter à rester proche d'elle. Je vois bien que lorsque je suis face à une émotion de ce type ou même à n'importe quelle émotion qui m'envahit, j'ai souvent le réflexe de chercher un remède, une solution pour la dépasser. Alors que bien sûr, il s'agit uniquement d'accepter de la vivre et que toute idée de solution ou de remède n'est que la manoeuvre de l'ego qui cherche un truc... Et ainsi "bloque" le dépassement de la peur.
Alors dans ce cas, je me souviens de ceci : "S'il s'agissait de trouver une solution pour dépasser la peur, je pourrais ne pas trouver ! mais ici ce n'est pas le cas, il n'y a rien à trouver et rien à chercher... Uniquement vivre ce qui est là ! La peur n'a rien à nous dire en fait.

Amitié

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la maladie.

Message par toniov le Ven 14 Mar 2008 - 14:19

Ca dépend Jean Yves...
Les réactions émotionnelles ne proviennent pas forcément QUE de la peur de notre propre mort.
Il y a aussi la peur des conséquences de la maladie dans notre vie. C'est à dire, la souffrance et la dégradation physique.
Pour ma part, c'est avant tout ce dernier point qui suscite en moi la peur et l'émotion...
Et concernant ce point la justement, il n'est certainement pas question ( à mon avis ) de rester dans l'observation et dans l'inaction. Au contraire. Il faut utiliser tous les moyens possibles pour faire reculer le mal...quand c'est possible.
Le dernier moyen étant l'euthanasie...
Une petite observation aussi: tous ces " moyens " médicaux et autres, pour nous soulager, c'est bien l'esprit ( le mental ) qui les a conçus...
C'est aussi pour ces raisons que je dis qu'il faut toujours aborder ce problème avec des pincettes...

toniov

Messages : 55
Date d'inscription : 20/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la maladie.

Message par Jean-Yves le Ven 14 Mar 2008 - 16:13

Bonjour Toniov,

Les réactions émotionnelles ne proviennent pas forcément QUE de la peur de notre propre mort.
Il y a aussi la peur des conséquences de la maladie dans notre vie. C'est à dire, la souffrance et la dégradation physique.

Oui, possible... peut-être variables en fonction des individus. Il est des angoisses sourdes qui ne disent pas forcément où elles prennent leur origine. Mais l'essentiel n'est peut-être pas de déterminer intellectuellement avec exactitude d'où proviennent ces souffrances mais de rester avec (d'accueillir) ce ressenti en soi et de le laisser remonter. (c'est mon point de vue)

Pour le deuxième point que tu soulèves :

Et concernant ce point la justement, il n'est certainement pas question ( à mon avis ) de rester dans l'observation et dans l'inaction. Au contraire. Il faut utiliser tous les moyens possibles pour faire reculer le mal...quand c'est possible.
Le dernier moyen étant l'euthanasie...

Je ne parlais pas de l'action ou de l'inaction (dans le sens de la prise ou non de médicaments ou de consulter ou non un docteur) face à la maladie. Mais de l'attitude intérieure face à la souffrance ou l'angoisse présente en soi. (qui n'empêche en rien de prendre les remèdes que l'on juge utiles)
Pour ce qui est des moyens à utiliser face à la maladie, je n'ai même pas abordé la question... Mais sans doute, je ne me suis pas exprimé avec suffisamment de clarté.

Amitié

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la maladie.

Message par Lordevans le Jeu 22 Jan 2009 - 16:32

Bonjour à tous,

Je vois que ce sujet a duré assez longtemps et je voudrais y participer modestement.
Je crois que la maladie est bien comme la naissance et la mort une chose que l'on ne peut pas éviter au cours d'une vie, si l'on a la chance de vivre toute une vie.
C'est un sujet très important et je ne veux pas tartiner.
Enfant (à 9 ans), j'ai eu une maladie de coeur pour laquelle j'ai été soigné à temps, bien soigné et guéri.
J'ai eu de la chance (encore un vaste sujet...!)
D'autres enfants de mon âge, avec lesquels j'ai passé quelques mois dans un centre spécialisé, avec lesquels j'ai joué et même passé un merveilleux Noël, sont morts.
Moi-même, j'ai eu peur de cette mort, lorsque j'ai appris que j'avais cette maladie.
Par la suite, j'ai été traité durant des années.
Aujourd'hui, après avoir eu des tas d'autres maladies moins graves, j'ai toujours cette conscience cuisante que la maladie peut parfois conduire à la mort.
J'ai appris à me méfier de la maladie et à faire ce qu'il faut pour éviter d'être malade trop souvent et bêtement.
Par exemple, des mesures d'hygiène quotidienne simples peuvent nous éviter des tas de petites affections bêtes et pourtant bien désagréables.
Il faut savoir aussi que plus nous sommes nombreux et plus souvent nous sommes malades et plus les maladies sont graves.
Il semblerait que les hommes préhistoriques n'étaient quasiment jamais malades. Il avaient peu de contacts avec d'autres groupes et les maladies étaient rares.

Bien amicalement.
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: la maladie.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum