Qu'est-ce que la Spiritualité ?

Aller en bas

Qu'est-ce que la Spiritualité ?

Message par Jean-Yves le Ven 7 Sep 2018 - 9:49

Bonjour, voici un essai sur ce sujet Smile

Très souvent associée à la notion de "religion" dont elle est le précurseur, la spiritualité n'en reste pas moins, dans son concept même, libre et indépendante. Elle concerne le domaine de l'Esprit, de la Conscience, et de leur intégration dans la matière ; c'est-à-dire la connaissance de soi à partir du niveau le plus subtil ‒ qui appelé "Âme" en termes religieux ‒ et la relation de celui-ci avec l'intellect, le mental et bien sûr la physiologie.

Rétablir l'unité en soi semble être le premier objectif de toute vie spirituelle. Ce que l'on pourrait traduire tout simplement par "être soi-même", mais ceci non pas dans le sens d'une individualisation où l'on accentuerait l'emprise de l'ego, mais plutôt dans l'idée de réhabiliter au niveau de notre esprit et dans l'intégration au sein de notre corps ce qui est notre essence la plus subtile.
Ceci sous-entend qu'à travers notre personnalité ordinaire, quotidienne, nous ne serions pas vraiment nous-mêmes, et que notre véritable identité serait comme reléguée à l'arrière-plan au fond de soi, cachée, occultée. Une vie spirituelle authentique ne se trouverait donc pas dans une fuite du réel, une fuite du monde matériel afin de vivre dans un univers vaporeux ou idéalisé ainsi qu'elle est très souvent perçue, mais dans cette orientation intérieure qui nous permettrait de nous redécouvrir tels que nous sommes, et ainsi, de retrouver notre véritable liberté.

En témoigne la très grande majorité des philosophes ou des sages dont la pensée a traversé les siècles tels Pindare à travers cette citation : « Deviens ce que tu es ! » (Il est intéressant de noter que cette citation traduit à elle seule toute l'ambiguïté de la démarche spirituelle, car à travers l'injonction "Deviens !" Pindare nous invite à un mouvement, lequel est immédiatement interrompu par "ce que tu es !" Or, qu'y a-t-il de plus proche de nous que notre Être véritable ? Et comment un mouvement pourrait-il nous amener à être ce que nous sommes déjà ?)

ou bien encore Socrate avec le très célèbre précepte : « Connais-toi toi-même et tu connaitras l'univers et les dieux.» (Précepte du Temple de Delphes)
D’une manière plus implicite, il est généralement admis que la vie spirituelle englobe différentes pratiques ou recherches ‒ celles-ci pouvant être très différentes d'une personne à l'autre ‒ dont l'objectif est de nous aider à connaître notre essence véritable et en conséquence, à rétablir l'unité en soi. Idée qui est suggérée par le mot sanscrit "Yoga" et que l'on traduit généralement par "Union". L'objectif du Yoga est de favoriser ce retour à soi, cette optimisation de l'harmonie dans la vie. À ce sujet, d'une manière plus précise, référence faite aux enseignements traditionnels, Maharishi Patanjali (Le mot sanscrit "Maharishi" signifie "grand voyant" ou "grand sage". Patanjali, sage indien, aurait vécu entre 300 et 500 av. J-C.)
déclare* :

« Le Yoga est la cessation de la fragmentation mental. La conscience est dès lors établie dans sa nature véritable. »

Ce qui revient à exprimer l'idée que notre conscience du mental devient alors unifiée à notre conscience la plus essentielle. Ainsi le mot "Yoga" ne désigne pas uniquement les pratiques visant à apaiser le corps ou le mental (faire du Yoga), mais l'état d'union, l'état d'apaisement lui-même (être établi dans le Yoga).

Dans le même ordre d'idée, d'un point de vue étymologique, le mot "religion" provient du latin religare qui signifie "relier" ou bien de relegere (cueillir, rassembler). Ainsi, la "religion" dans son aspect originel désigne l'ensemble des moyens qui nous permettraient de rétablir la jonction, le lien, entre notre "intériorité" et notre vie matérielle. Tout ceci, bien que pouvant apparaître comme une hypothèse, semble confirmé par l'étymologie même du terme "diable". Celui-ci découle du grec diabolos qui signifie "diviser" ou "ce qui divise". En conséquence, seraient diaboliques toutes les forces qui dans nos vies tendraient à nous diviser intérieurement et ainsi provoqueraient une scission en soi.

Tout ceci semble incontestable, même si de nos jours la notion de religion évoque davantage l'idée de structures cristallisées et repliées sur elles-mêmes. De même, la compréhension actuelle dans la vision commune de ce qu'est le "Yoga" semble tout aussi dénaturée. Ces postures physiques dont l'objectif premier est l'harmonisation de soi ressemblent trop souvent à des exploits sportifs. En nous présentant en couverture des magazines des images de Yogis tenant des positions alambiquées, la Presse, toujours à la recherche de sensationnel, nous donne une vision bien restrictive du Yoga ; elle dissuade en conséquence ceux qui aspirent à un mieux-vivre à s'orienter vers de telles pratiques. Alors qu'en réalité la posture n'est pas un objectif en soi, il ne s'agit pas d'une compétition mais de détendre la physiologie et de permettre ainsi à notre énergie de mieux circuler et d'optimiser le bien-être et la santé.

*Sources : Patanjali, Jean Bouchard d'Orval, Ed. du Relié, 1999. Chapitre 1, Versets 2 et 3.

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 853
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 58
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum