C'est étrange

Aller en bas

C'est étrange

Message par geveil le Dim 17 Juin 2018 - 7:29

Il y a bien un écran devant mes yeux, un clavier, ils sont bien là, et à part mes doigts qui bougent, les touches qui s'enfoncent et les caractères qui paraissent à l'écran, rien ne change, c'est là.  D'ailleurs il y a aussi le bureau sur lequel ils sont, la chaise où je suis assis.  Bon, je peux la bouger, mais elle est dure, et elle dure, elle reste là, semblable à elle-même.. enfin, presque, si l'on y regardait de plus près, mais vraiment de plus près, avec un microscope à effet tunnel, on verrait que tous les atomes de la chaise bougent en permanence.  Et pourtant, elle dure.  Tous les matins, quand je me réveille et vais chercher mes croissants, je vois une rue, des maisons, elles sont là, enfin... presque toutes, on vient d'en démolir quelques unes, mais tout de même, les autres sont là, elles durent.  Je vois aussi des voitures, jamais les mêmes ou jamais au même endroit, sauf la mienne, qui dort dehors, toujours pareil à elle-même ......  enfin, presque, l'autre jour ils m'ont bousillé le rétroviseur côté conducteur.  Ça, c'est déjà plus normal. Plus loin il y a la boulangerie, toujours pareille à elle-même, peinte de couleur lie de vin, ce qui est surprenant pour une boulangerie. Et puis il y a la boulangère, mais ce n'est pas toujours la même qui nous sert, et lorsque c'est la même, d'un jour à l'autre, elle peut changer de vêtement, c'est déjà plus normal.  D'ailleurs, j'ai aussi noté un cheveu blanc qui n'y était pas la semaine dernière, elle, au moins, elle change.  Me voici de retour, la rue est toujours là, ainsi que l'immeuble où j'habite, à par l'ombre du soleil, rien n'a changé, voici la porte d'entrée, vert foncé et lourde, puis ma cuisine où je pose le croissant sur la table et me prépare un bon chocolat chaud.  Alors, le croissant, crois-tu que je vais te laisser là, comment seras-tu demain, après demain, dans un mois, dans un an ?  Tu vas te dessécher, tu vas ressembler à un petit vieux, non, j'ai pitié de toi, il vaut mieux que je te mange.  Crack le croissant, miam, miam, gloup le chocolat! Et voilà, plus rien, plus de croissant, plus de chocolat, y a pu ! Par contre, le bol est toujours là, lui, immangeable , il ne change pas lui, enfin, peu, il faudrait que je le casse. Ah, j'oubliais, il y a quelque chose qui change tout le temps, c'est le temps, et son décor, le ciel ! Ceci dit, il y a toujours un ciel, régulièrement un soleil, ou la lune, des montagnes, des arbres, des gens et tout cela bouge.  Et il y a aussi « je », depuis bientôt quatre vingt deux ans, c'est bizarre, plus du tout ressemblant à un bébé, pourtant, c'est toujours « je ».  Plus de quatre-vingts ans, oh là, là, bien plus que ça, « je » existe depuis... depuis la nuit des temps. Ça change, mais ça existe, c'est étrange, pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien ? C'est vraiment étrange.

_________________
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance, y compris celle-là.
avatar
geveil

Masculin Taureau Rat
Messages : 110
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 82
Localisation : L'univers

http://lanedeburidan.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum