La "bataille des idées"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La "bataille des idées"

Message par Jean-Yves le Dim 1 Déc 2013 - 12:38

Je pense que...

Faire passer des idées n'est pas si simple... Car il faut être clair dans ce que l'on veut exprimer mais aussi "accrocher" le lecteur dès les premiers mots, les premières phrases, de façon à ce qu'il ait envie d'en savoir plus. Et ceci d'une façon progressive, le premier mot doit avoir une "accroche" suffisante pour inciter à lire le deuxième et ainsi de suite, car se perdre dans une foule de détails peut avoir un effet rébarbatif.

Nous sommes dans une société de surinformation qui pourrait bien nous faire manquer l'essentiel, où l'information de ce qui est superflu pourrait bien nous faire manquer, par le bruit assourdissant qu'elle provoque, ce qui est le plus important.

Les différents échanges sur ce qui fait le sens de la vie ou de la réalité ne sont pas là pour "dire", mais pour aller se mettre en résonnance chez celui qui écoute et ainsi susciter, soit l'interrogation, soit la reconnaissance en lui (et par lui) de ce qui est vrai et de ce qui ne l'est pas. Car tout ce qui vient à soi et qui nous dit : "les choses sont comme ceci" ou "les choses sont comme cela" apparait comme une volonté d'endoctrinement et comme une violation de notre propre liberté intérieure.

Il n'y a rien qui circule plus vite que les idées, si peu qu'elles soient reconnues par notre conscience comme étant l'expression d'une réalité déjà présente en soi ; car alors, celui que les a reconnu les expriment à nouveau de la façon la plus naturelle, c'est-à-dire en exposant ce qu'il ressent lui-même.

La "bataille des idées", qui se livre à travers différentes sensibilités, peut sembler sans importance, car elle apparait comme les échanges entre différents visions qui ne toucheraient que le domaine de l'esprit et qui ainsi, n'auraient pas véritablement d'impact sur le quotidien. Mais je suis convaincu que c'est faux ! Car des idées, et de la conception en soi du monde qui en découle, dépendent la façon de se comporter et d'agir dans la vie, et ainsi de prendre des directions qui seront source de bonheur et de prospérité, ou bien de souffrance, autant pour soi que pour ceux qui nous entourent.

La plus grande des garanties, et la plus grande des sécurités, m'apparait comme étant le respect de l'auto référence de chacun où l'on n'essaie pas d'imposer à l'autre quoi que ce soit. On respecte sa liberté et ainsi, c'est en ce plan le plus fondamental de lui-même que repose la confiance et non pas dans notre expression, et ceci, même si celle-ci nous semble juste.

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 56
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La "bataille des idées"

Message par rirrou le Lun 2 Déc 2013 - 6:56

bonjour jean Yves sunny 

merci pour ce texte dont le sujet est important...

il est probable que derrière cet aspect "bataille", il y ai de la peur, une peur d'une qualité subtile...

je me suis souvent posé la question en ce qui me concerne. on m'a souvent dit (les proches) après coup, après un échange, "c'est trop", tu ne lâches rien... même si on sent que ce que tu dis est peut être vrais, on a l'impression que le cerveau va exploser..."


j'en suis conscient... j'ai bien observé et je n'y vois pas la crainte comme moteur mais une mauvaise gestion de l'urgence quant à la nécessité de ne pas laisser les gens dans une souffrance, mauvaise compréhension du fait de ne pas voir assez rapidement que "l'autre" n'attend pas nécessairement...

quand je pense au bouddha qui a failli ne pas délivrer d'enseignement parce qu'il s'était aperçu de la difficulté de la chose...

je te remercie jean Yves...

rirrou

Messages : 54
Date d'inscription : 28/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La "bataille des idées"

Message par ifs le Lun 2 Déc 2013 - 8:49

jean yves a écrit:La plus grande des garanties, et la plus grande des sécurités, m'apparait comme étant le respect de l'auto référence de chacun où l'on n'essaie pas d'imposer à l'autre quoi que ce soit
on impressionne( comme une pellicule photo) toujours l'autre par nos paroles, écrits..même silence . Les idées sont assez éloignées des actes : agir sans forcément qu'il y ait une idée à la base, on pourait appeler cela l'intuition, la méditation active.
avatar
ifs

Masculin Balance Tigre
Messages : 73
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 66
Localisation : centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: La "bataille des idées"

Message par Jean-Yves le Mar 3 Déc 2013 - 21:12

rirrou a écrit:
je me suis souvent posé la question en ce qui me concerne. on m'a souvent dit (les proches) après coup, après un échange, "c'est trop", tu ne lâches rien... même si on sent que ce que tu dis est peut être vrais, on a l'impression que le cerveau va exploser..."


j'en suis conscient... j'ai bien observé et je n'y vois pas la crainte comme moteur mais une mauvaise gestion de l'urgence  quant à la nécessité de ne pas laisser les gens dans une souffrance, mauvaise compréhension du fait de ne pas voir assez rapidement que "l'autre" n'attend pas nécessairement...
Bonsoir... oui je pense que cela provient d'un désir de "bien faire"... Toutefois si on "fait trop", cela peut provoquer chez l'autre une fermeture, une sorte d'allergie vis à vis de tout ce qui est enseignement spirituel. C'est pour ça qu'on dit parfois que les enseignements ne se donnent pas mais se reçoivent, car ils dépendent de la capacité de réception de celui qui écoute. Et si l'on provoque cette espèce de fermeture chez l'autre, on fait davantage de tort que de bien.
Tu peux voir aussi ICI ce que j'ai déjà écrit à ce sujet en relation avec des enseignements du Christ et de Lao Tseu.
Mais je crois que lorsque l'on ressent cet espèce de sentiment d'urgence à dire ou à transmettre, cela part d'un plan individuel de soi, d'une sorte de "désir de bien faire", qui n'est pas vraiment un mal, mais qui est comme une sorte de "surpression". Alors que d'une façon générale, il y a juste à se laisser "traverser" et ce qui est juste vient spontanément à soi.

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 56
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La "bataille des idées"

Message par spirale le Dim 26 Jan 2014 - 17:58

Il est certain que l'égo parle souvent trop fort dans les échanges...

spirale

Féminin Balance Tigre
Messages : 13
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 54
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La "bataille des idées"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum