Le jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le jeûne

Message par Loryan le Mer 12 Juin 2013 - 9:36

Parfois j'ai des réactions étranges, sans logiques apparentes qui peuvent sembler (ou qui sont) comme des coup de tête.

Voilà, allez savoir pourquoi, depuis quelques semaines je voulais commencer un jeûne de 2 ou 3 jours.
Je voulais la semaine dernière... et non
Le dernier week end.... et non (5 sollicitations de repas avec des amis)

Et finalement je me suis décidé ce lundi soir ou j'ai cessé de manger vers 17h30 jusqu'à maintenant
(mais je bois , eau, tisanes, infusions, éventuellement un thé, mais pas de café.

Je me suis renseigné sur ce site http://www.ffjr.com/charte.php et http://www.jeune-et-randonnee.com/qui semblent sérieux

Bon je ne sais pas combien de temps je vais le faire, originellement je voulais donc 2 ou 3 jours, on verra si je vais ou peux plus.

J'aurais aimé votre avis là dessus, quelques éléments issue de mes tentatives d'honnêteté avec moi même.
- oui je voudrais perdre 6 kg, et cela rentre en compte même si ce n'est pas la motivation principale
- oui je souhaite une détoxication, désacidification, etc de mon corps, bien que ceci soit une réflexion à postériori sur les bienfait du jeûne ( quand je l'ai appris je me suis dit "ah cool je voulais faire ça aussi")
- il y a aussi une forme de "test", car je souhaite tester ma résistance et ma volonté d'autant que je suis très largement soumis à la tentation alimentaire de part mon métier, et du fait que je sois tout de même gourmand et gourmet.

Avez vous des conseils à me donner ?
Trouvez vous ma démarche extrême ?
Trouvez vous ma motivation faussée ?

Est-ce que je risque des effets secondaires difficile à rattraper ?

_________________
"Ainsi quand vous discutez les uns avec les autres ne laissez pas vos cœurs s'éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez pas le chemin du retour..." Extrait de sagesse Hindou
avatar
Loryan

Masculin Vierge Chien
Messages : 136
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 46
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par ~Nina~ le Mer 12 Juin 2013 - 12:43

Coucou Loryan,

Eh bien mon avis tu l'as eu tout à l'heure lol, comme je te dis, à mon avis et ce n'est que mon humble et ignorant avis... jeûner... si personnellement je décidais de me mettre au jeûne, je commencerais par quelques jours seulement (3 jours par exemple) et j'augmenterais d'un jour le mois suivant pour arriver à une semaine de jeûne pour le 5ème mois...

Enfin bon, je dis sans doute n'importe quoi mais c'est ce qui me vient à l'esprit... j'y connais strictement rien lol (personnellement je n'ai jamais jeûné), mais je pense néanmoins que c'est important d'aller de manière progressive.

Pour le thé, j'insiste... prends plutôt du thé vert, bio et sans sucre évidemment, de toute façon le thé vert c'est tellement bon que pas besoin de sucres.

Maintenant si tu jeûnes pour perdre 6 kg... lol, je vais te donner un "truc" : à chaque nouvelle lune (lune noire sur le calendrier), ne mange rien de solide, juste du liquide. Pendant 24 heures.
Le faire à chaque NL pendant quelques mois... et tu verras Smile
Pour moi le jeûne, ça sert à purifier l'organisme... pas à perdre des kg mais bon... pourquoi pas... faire d'une pierre deux coups Very Happy

Alors pour conclure et répondre à tes questions...
Des conseils, ben je viens de te les donner, enfin, ça tient plutôt du point de vue que des conseils à proprement parler car je te le répète, je n'y connais absolument rien... je te conseillerai d'être prudent et d'aller doucement mais je pense que ça, y'a pas besoin de te le dire Smile

Non je ne trouve pas ta démarche "extrême" (par contre, de mon point de vue, ça le serait si tu visais un jeûne d'un mois pour débuter mais ce n'est pas le cas).

Est-ce que je pense que ta motivation est faussée...? scratch
Faussée par quoi ? Par le fait de chercher à perdre quelques 6 kgs ?? (je ne comprends pas trop le sens de ta question).

Est-ce que je pense que tu risques des effets secondaires difficiles à rattraper ?
Non... je ne pense pas ça car tu vises un jeûne de 3 jours et je pense que si tu sens que ça va pas, tu le stopperas...



_________________
Il n'est pas de sâdhanâ plus facile que l'offrande de soi.
L'offrande de soi est la disparition complète de l'égoïsme.
(Ramakrisna)





avatar
~Nina~

Féminin Scorpion Cheval
Messages : 373
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 50
Localisation : Dans les Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par Chimère le Mer 12 Juin 2013 - 15:45

Le problème de jeûner pour perdre des kilos, c'est que tu risques de mettre ton corps dans un état de stress et de manque, et du coup quand tu remangeras normalement, celui-ci va accumuler plus de graisses au cas où...
C'est la même réaction physiologique que pour les régimes, en fait.

_________________
Mes jeunes gens ne travailleront jamais.
Les hommes qui travaillent ne peuvent rêver. Et la sagesse nous vient des rêves.

Smohalla, chef indien Sokulls
avatar
Chimère

Taureau Cochon
Messages : 30
Date d'inscription : 01/04/2013
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par Lydie le Mer 12 Juin 2013 - 17:47

Chimère a écrit:Le problème de jeûner pour perdre des kilos, c'est que tu risques de mettre ton corps dans un état de stress et de manque, et du coup quand tu remangeras normalement, celui-ci va accumuler plus de graisses au cas où...
C'est la même réaction physiologique que pour les régimes, en fait.
 Exact !
Au départ tu vas perdre surtout de l'eau que tu vas récupérer tout de suite après + ce que dis Chimère.

_________________
I love you La plus belle chose qu'on peut donner à l'Homme c'est sa liberté de penser I love you
---- Aromalves / Chrysalide Bien-Etre / Oracles de la Papesse ----
Créations d'une amie à voir sur Laracréa

avatar
Lydie

Féminin Capricorne Chat
Messages : 233
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par MarieAnne le Mer 12 Juin 2013 - 18:57

kikou Loryan,



alors tu en es où? tu tiens le coup Smile

tes motivations me semblent saines .. mais en fait il n'y a que toi qui peut vraiment répondre à ces questions et c'est d'autant une façon de partir à la découverte de toi-même Wink

jeûner plusieurs jours, je ne le fais que lorsque j'ai de la fièvre, juste des bouillons de légumes, voir de poule bio ...


Sinon j'ai gardé un truc de chez mes parents: c'est suivant les saisons, et la production de fruits et de légumes correspondant aux saisons, on ne mange qu'un seul fruit ou qu'un seul légume, soit pendant trois jours, soit tous les soirs pendant 7 jours (des bios si possible ;)et produits près de chez toi c'est mieux)

Un jeûne complet sur plusieurs jours me semble être délicat pour une première fois. Tu risques effectivement de vite reprendre un excès. Quand on jeûne plusieurs jours, il faut aussi penser à revenir progressivement à une alimentation plus riche, sinon tu risques des effets négatifs. Perso j'ai jamais fait. Juste par période un jeûne complet sur une seule journée de la semaine, de façon cyclique. Le rythme à mon sens intervient également dans les effets.

L'hiver, en absence de fruits et légumes frais j'aime bien faire une période qu'avec du riz (complet bio) tu peux y mettre les épices, les herbes que tu veux. Puis tu introduis au riz, des légumes, des sauces plus riches, petit à petit pour revenir à une autre  variété de repas. Si tu n'es pas habitué aux céréales complètes, je te conseille le semi-complet, car cela demande un travail au niveau de la digestion qui n'est pas évidente. Ce qui importe surtout c'est de bien mastiquer, saliver. Ce travail dans le palais offre aussi l'avantage d'avoir moins besoin de quantité. Être aussi Présent lorsque l'on mange me semble important pour ne pas dire essentiel Very Happy. (Un truc aussi que j'ai gardé de mon enfance, avoir toujours au moins trois couleurs dans mon assiette)

J'ai aussi le sentiment profond que si tu vis ton jeûne comme une contrainte, une ascèse que tu t'imposes, cela n'aura pas du tout le même effet que si tu le vis au sein d'un bien être, d'une dynamique de Vie



_________________

"Une maille à l’endroit, une maille à l’envers, observant l’ouvrage sans jugement ou bavardage,
en aiguilles de la Voie du Milieu, Présente, et non à mille lieues "Auroreyeshe
avatar
MarieAnne

Féminin Messages : 198
Date d'inscription : 27/03/2013

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par Loryan le Mer 12 Juin 2013 - 21:46

Disons que j'essaye, il y a un effet coup de fouet qui semble s'imposer moi tant sentais une forme d'inertie devenir trop prépondérante.
La question des kilos est plutôt la conséquence d'une forme de laisser aller, je ne suis pas d'une nature à prendre trop de poids, mais je me plains (à moi même) depuis des années de ne pas avoir le poids qui me convient, parce que je n'ai pas le mode de vie qui me convient. La conséquence est que tout est rafistolage constant au niveau de la santé, et tout ceci tient je ne sais pas comment avec une efficacité douteuse de l'énergie nécessaire à tout ça.

Je ne sais pas ce que va m'apporter ce jeûne, je sais par contre que c'est à la reprise que tout va se décider... soit je repars comme avant soit je parviens à monter une marche.

Sinon au niveau du jeûne à proprement parlé.

Dimanche après un gouter apéro copieux, je n'ai pas manger après  18h

Lundi je suis resté frugal, une soupe et un jus de fruits à midi, un jus de fruit et un demi steack de soja à 17h30 un peu avant 1h de karaté.
En raison d'un évènement je n'ai pu éviter un verre de vin et un verre de champagne lundi soir, par contre j'ai réussi à ne pas manger avec mes amis en leur expliquant que je voulais faire un jeûne et qu'il fallait bien que je commence un jour malgré les sollicitations conviviales.

Mardi je n'ai rien mangé de la journée, juste des infusion, de l'eau et du thé. Par contre j'ai fait 1h de pilate à midi

--> jusque là je n'ai pas ressenti de gêne particulière, le simple fait de boire étant une aide.

Mercredi, j'ai eu une nuit correcte sans appel à la faim, le matin (comme tous les matins) je prends de l'eau de bouleau et un bouchon de silicium organique, avec un peu de spiruline (c'est mon apport de sel minéraux)

Je dois reconnaitre que ce mercredi est un tournant dans les sensation, et après avoir eu la tête un peu vaseuse la matinée j'ai eu un fort coup de barre à 13h. J'ai d'ailleurs du dormir 15 minutes.
J'ai sentis mon corps assez frêle pendant 2h environ, un peu comme de l'épuisement. En même temps il y a eu 30 minutes d'une sorte de coup de chaud, et j'ai bien senti qu'il se passait quelque chose dans mon corps, que je suppose être un changement de métabolisme suite à la "fin" des réserves faciles existantes.
Bref je me suis un peu dit que j'arrivais au bout, et qu'il était pas question de faire le karaté le soir.
Étonnamment vers 17h j'étais en pleine forme, et je me suis décidé à faire mon heure de karaté. J'ai quand même prévenu mon prof que je n'avais pas mangé depuis lundi et que je n'avais pas idée de la résistance de mon corps à cet effort...au cas où, on ne sait jamais
Finalement pas de problème particulier au karaté, tout est passé nickel.
Et là j'ai terminé mon infusion avant d'aller dormir.

L'expérience est intéressante, reste à voir demain.

J'ai déjà quelques prises de conscience intéressantes.
--> ce qui est difficile c'est n'est pas la faim mais l'envie (en plus je suis tout le temps en contact avec de la nourriture au boulot), croyez moi.... résister à toutes ces odeurs, tous ces visuels, toutes ces sollicitations, tout ce protocole social du repas c'est ... assez dur.
Et comment je sais que c'est l'envie et les conditionnement à manger qui me sont difficile ?.... très simple je ne réagis pas devant une boite de haricots verts..mon corps à faim de "bonnes choses" et se désintéresse complètement de la nourriture "neutre".

--> je savais déjà que mon corps possédais une grande résistance, mais j'ai douté. Or tout est rentré dans l'ordre en 2 ou 3 h, et je crois bien qu'à ce niveau tout c'est joué sur la volonté.... soit je passais un cap, soit je capitulais devant un signal, non pas d'alerte, mais de ressentis suite aux modifications de fonctionnement de mon corps.

Bon.... je cesse de pavaner...Very Happy

Reste à voir comment va se passer la nuit et demain

Bonne nuit

_________________
"Ainsi quand vous discutez les uns avec les autres ne laissez pas vos cœurs s'éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez pas le chemin du retour..." Extrait de sagesse Hindou
avatar
Loryan

Masculin Vierge Chien
Messages : 136
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 46
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par Lydie le Mer 12 Juin 2013 - 22:34

Aides-toi aussi avec des jus de légumes bio en bouteille.

Il y a un jeûne qui s'appelle Cure de Breuss, il est indiqué pour les personnes qui ont le cancer et se fait pendant 40 jours. Elle est basée sur des jus de légumes et pas mal de tisanes.
J'ai lu le bouquin, certains ont eu de très bons résultats, pour ceux qui n'ont pas le cancer ça équivaut à faire un redémarrage au corps. Les personnes qui ont suivi cette cure continuaient à travailler et à faire du sport car elles avaient avec légumes et tisanes toutes les vitamines donc le corps avait besoin.
Par contre c'est une sacré organisation ! et surtout faut faire très attention à la reprise d'alimentation normale sinon ça capote !

_________________
I love you La plus belle chose qu'on peut donner à l'Homme c'est sa liberté de penser I love you
---- Aromalves / Chrysalide Bien-Etre / Oracles de la Papesse ----
Créations d'une amie à voir sur Laracréa

avatar
Lydie

Féminin Capricorne Chat
Messages : 233
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par Jivanmukta le Mer 12 Juin 2013 - 23:24

Coucou les loulous !

Je me connecte pour partager ma petite expérience en la matière.

J'ai fait plusieurs jeûnes hydriques de quelques jours.
Toujours durant l'été et de manière spontanée. 

L'été, il faut chaud et le ciel est lumineux.
J'y vois un lien de cause à effet car j'ai tendance à croire qu'à l'image des plantes et de leur photosynthèse, nous nous nourrissons aussi de lumière au travers de la digestion d'aliments gorgés de lumière.

En revanche, à chaque fois que j'ai voulu planifier un jeûne, ça a foiré et j'ai même très rarement commencé lol.

Ce qu'il est important de savoir c'est qu'un jeûne n'est pas du tout dangereux.
Bien au contraire. Même un jeûne strict. À la condition bien sûr, que vous n'entreteniez pas de croyances telles que "si je ne mange pas je vais mourir". Mais dans ce cas là, vous ne tiendrez pas plus de trois jours donc ça reste toujours sans risque Wink

Les aliments contiennent principalement des glucides, des protides et des lipides. Le corps en a en réserve. Et quand il n'aura plus ni glucide, ni protide, il en fabriquera à partir des lipides.

Jeûner c'est... être plus léger... avoir moins de pensées... bénéfique pour les personnes déprimées car les idées noires s'envolent (toujours à condition de ne pas entretenir des croyances contraires à l'idée de jeûner)... une détoxication du corps sans équivalent... être plus sensible et réceptif à l'environnement quotidien... être plus dans l'instant présent... avoir une meilleure condition physique... une plus grande attention et présence au corps... retrouver le "vrai" goût des aliments sans même avoir besoin d'assaisonnement une fois le jeûne rompu... etc...


Oui c'est vraiment une purification. C'est pas pour rien que Raoul ou Marcel bouffait rien pendant 40 jours dans le désert.

Et c'est aussi dans nos gênes. Notre organisme est adapté et peut survivre à de très longues périodes sans manger. Du temps où nos ancêtres passaient le plus clair de leur temps à échapper à leurs prédateurs et à ne manger que le fruit de leurs cueillettes, ils jeûnaient plus souvent qu'ils ne se pétaient la panse.

Bon avant de conclure mon spot publicitaire "le jeûne c'est à tout âge", je vais vous parler de son principal bienfait à mon sens : le déconditionnement spirituel.

Imagine-toi... Tu es en train de jeûner et c'est le première fois que tu te livres à cette expérience. Et puis un jour, tu te rends compte... "Oh my god, ça fait 3 semaines que je n'ai rien avalé d'autre que de l'eau. J'ai fait des économies !". Non je dé*censuré*. Mais c'est cette prise de conscience là qui est hallucinante et peut t'ouvrir l'esprit d'un coup. Ca fait 3 semaines que j'ai rien mangé et je marche, je cours, je parle, je fais mes activités normalement, je vis quoi et même mieux qu'en mangeant.

Et hop, une illusion qui saute... on a pas besoin de manger pour vivre. Une croyance en moins, un peu plus de liberté intérieure. C'est comme la première fois, où tu t'endors sans t'endormir. Tu sombres dans le sommeil tout en restant conscient. Et ben là ça fait pareil, un peu plus de conscience à ce qui est. Des béquilles en moins pour appréhender la réalité.

Aujourd'hui, l'intérêt de jeûner peut sembler aberrant et farfelu pour le bien-pensant. L'homme moderne super-prédateur s'est fait croire qu'il était omnivore et qu'il avait besoin de manger trois fois par jour pour rythmer sa journée de travail. Et il y a ces entreprises vénales qui créaient des illusions de faim grâce à la chimie. Surtout au travers des produits sucrés. Le premier cas de boulimie a été recensé au 20ème siècle, c'est révélateur.

On pourrait recenser des milliers de maladies liées à l'alimentation (et au rythme de la vie moderne), si ce n'est quasiment toutes.
En d'autres temps, le jeûne faisait partie de la vie courante et ce même quand il y avait de la nourriture en quantité suffisante.

Bon jeûne à tous !


Dernière édition par Jivanmukta le Mer 12 Juin 2013 - 23:44, édité 1 fois

_________________
Le monde est un reflet de ton esprit.
avatar
Jivanmukta

Masculin Bélier Buffle
Messages : 79
Date d'inscription : 10/04/2013
Age : 32
Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par Jivanmukta le Mer 12 Juin 2013 - 23:42

Ah oui, j'avais vu un super reportage sur le jeûne :




À partager !

_________________
Le monde est un reflet de ton esprit.
avatar
Jivanmukta

Masculin Bélier Buffle
Messages : 79
Date d'inscription : 10/04/2013
Age : 32
Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par Jivanmukta le Mer 12 Juin 2013 - 23:56

Ah j'ai juste oublié de dire qu'il peut y avoir un effet  flip-flap en début de jeûne pour les personnes bien intoxiqués du genre forte acidose. Comme une dépression corporelle, je sais pas comment appeler ça, un truc comme un affaissement musculaire, enfin de tout l'organisme même, de très fortes envie de manger sucré ou salé (ce sont des pics qui restent ponctuels) et quelques douleurs.

Mais ça finit par passer assez rapidement et d'autant plus lorsqu'on est convaincu de ce qu'on fait et qu'on est en mode " j'expérimente sans attente, j'observe et je verrais bien ce qu'il se passe ".

_________________
Le monde est un reflet de ton esprit.
avatar
Jivanmukta

Masculin Bélier Buffle
Messages : 79
Date d'inscription : 10/04/2013
Age : 32
Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par Loryan le Jeu 13 Juin 2013 - 9:03

Jivanmukta a écrit:Ah j'ai juste oublié de dire qu'il peut y avoir un effet  flip-flap en début de jeûne pour les personnes bien intoxiqués du genre forte acidose. Comme une dépression corporelle, je sais pas comment appeler ça, un truc comme un affaissement musculaire, enfin de tout l'organisme même, de très fortes envie de manger sucré ou salé (ce sont des pics qui restent ponctuels) et quelques douleurs.

Mais ça finit par passer assez rapidement et d'autant plus lorsqu'on est convaincu de ce qu'on fait et qu'on est en mode " j'expérimente sans attente, j'observe et je verrais bien ce qu'il se passe ".
 C'est tout à fait ça

Il y a 7 ans j'avais déjà jeûner 4 jours , mais c'était en mode déprime, une sorte d'auto punition.. du moins c'est comme ça que je l'ai interprété à l'époque.

Aujourd'hui c'est volontaire, je n'ai aucune volonté de me faire du mal.
Je le fais avec l'intention de me "débarrasser" du superflue et pas seulement des kilos en trop.
Il est vrai que je n'ai pas d'attente particulière et que je m'observe. Je m’aperçois même que mon intention se modifie au jour le jour. Car ce que je vous dit aujourd'hui n'est pas réellement ce que je pensais il y a quelque jours, pourtant c’est comme si c'était pareil et que mes pensées et intentions passées prenaient un sens avec l'expérience d'aujourd'hui.

J'en arrive même à croire que mon jeûne déprime d'il y a 7 ans était une réaction inconsciente normale qui s'explique aujourd'hui. A l'époque j'étais émotionnellement très abimé et j'étais dans une impasse de vie. Aucune envie de vivre, aucune envie de mourir. Je mangeais très peu, pas tous les jours et les 4 jours ne furent que le "record" consécutif. J'avais d'ailleurs atteint 59 kg (alors que j'étais à 68-69). Or il y a eu en même temps tout un travail que j'interprête au jourd'hui comme une victoire sur moi même, car je n'ai plus jamais ressentis de telles descentes émotionnelles (alors que ça m'arrivait régulièrement). D'ailleurs la personne en question et quelques témoins de la situation ne comprennent pas comment j'ai pu passer ce cap, puisqu'aujourd'hui je vis en paix et en relation amicale très proche avec cette personne. En réalité je pense que j'ai juste "transmuté" un amour humain passionnel destructeur et sans issue en un amour différent et sans doute plus vrai.

Le jeûne dans tout ça je commence à l'expliquer avec mon expérience d'aujourd'hui, qui est sereine.
Je ne suis pas certain encore mais je pense qu'en jeûnant on ne brûle pas que les kilos, on brûle aussi tout un tas de construction énergétique qui nous empoisonne la vie.
Imaginez que vous aviez quelques kilos en trop qui gênaient vos mouvements et rendez votre vie, lourde et lente. Qui vous serre dans vos vêtements, vous compresse et vous donne l'impression que tout est oppression.
Quand on maigri la première chose est qu'on se sent léger, on se sent pousser des ailes et on apprécie les mouvements d'air qui viennent vous caresser entre la peau et les vêtements qui sont désormais fluides sur le corps.

Je pense que c'est pareil avec tous nos autres corps.. éthériques, émotionnel, mental..
Ils brulent aussi leur superflue
Les "graisses" éthériques, émotionnelles, mentales, fondent aussi et tout à coup il y a une liberté de mouvement dans tous ces corps qui se ressent.

Les corps ne sont pas idiots, ils éliminent en permanence ce qui ne "va pas", ils se purifient, se détoxifient constamment.
Le seul hic c'est que nous les alimentons tous régulièrement de tas de choses encombrantes, inutiles, néfastes... bien au delà de leurs capacités d'auto traitement.

C'est peut-être là le sens du jeûne.. je ne sais pas... couper l'alimentation le temps que les corps se nettoient. Avec cette opportunité importante de profiter de l'affaissement des flux nocifs (qui sont avec l'ensemble des flux) , pour réparer ses barrières de protection et ainsi profiter du calme pour qu'ils ne se réinstallent pas lors du rétablissement du flux général.
Il est en effet plus facile de tout couper et de nettoyer que de chercher à extirper ce qui n'est pas bon dans un ensemble.

Voilà sinon j'en suis à ... 65 heures de jeûne

_________________
"Ainsi quand vous discutez les uns avec les autres ne laissez pas vos cœurs s'éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez pas le chemin du retour..." Extrait de sagesse Hindou
avatar
Loryan

Masculin Vierge Chien
Messages : 136
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 46
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par akhenaton7 le Jeu 13 Juin 2013 - 13:10

Je jeune assez régulièrement pendant 3ans. Je n'ai pas de problèmes de poids et je ne crois pas qu'il y ai eu de signifiante fluctuation de ce côté. Je sais pas après, mais je trouve ça assez facile, des fois je jeune naturellement sans l'avoir planifier la veille. J'évite les jours marqués d'efforts physiques ou mentales plus ou moins intenses. Un conseil tu devrais commencer ça tranquillement, une fois ou deux par semaine, pas accumuler les heures comme un score de flipper. Le rapport à la nourriture avec la sensation de faim change pour s'orienter dans un plus grand contrôle, que ça soit dans l'abstinence de tels aliments ou un relâchement du désir, tout ça se fait plus consciemment.

Il y a des dangers spirituels à couper nette avec une alimentation physique, le corps subtil n'est plus alourdie (plus de digestion) et vibre à des fréquences plus étendues, le danger réside dans une augmentation trop rapide et incontrôlées des fréquences vibratoires.
Si le taux vibratoire d'un corps augmente plus vite qu'il ne peut synthétiser, assimiler, alors la séparation entre le corps incarné et le corps astral s'intensifie et l'ombre de la déchéance avec des conséquences psychiques s'annonce, c'est particulièrement vrai pour le végétalisme ou animie et d'autres régimes alimentaires engrainés par les nouveaux courants spirituels.

Si on part schématiquement du principe que le corps physique doit intégrer des fréquences basses qui lui sont procurés par la nourriture physique et que le corps astral absorbe des fréquences subtiles, le premier à la base des autres plans en est la pierre angulaire il doit être capable d'assumer ces transformations sans souffrir de graves faiblesses ou subir des détériorations, il faut qu'il y ai un déploiement à multiples symétries.
Il est nécessaire d'avoir un corps fort, avoir sans trop d'excès des réserves de graisse, un équilibre entre une alimentation qui n'alourdisse pas trop le corps ni qui provoque une accélération excessive des fréquences. Pour ça qu'il faut savoir écouter son corps, l'écouter sans y être asservis.
avatar
akhenaton7

Masculin Capricorne Chèvre
Messages : 9
Date d'inscription : 23/04/2013
Age : 25
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par akhenaton7 le Jeu 13 Juin 2013 - 13:11

On ne peut plus éditer ?
avatar
akhenaton7

Masculin Capricorne Chèvre
Messages : 9
Date d'inscription : 23/04/2013
Age : 25
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par Jean-Yves le Jeu 13 Juin 2013 - 19:04

akhenaton7 a écrit:On ne peut plus éditer ?
Pourquoi ? tu n'as plus le bouton "Editer"... 

Je l'ai toujours... Est-ce qu'il y en d'autres qui l'ont pas ??

sunny

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par Jivanmukta le Jeu 13 Juin 2013 - 19:20

akhenaton7 a écrit:Il y a des dangers spirituels à couper nette avec une alimentation physique, le corps subtil n'est plus alourdie (plus de digestion) et vibre à des fréquences plus étendues, le danger réside dans une augmentation trop rapide et incontrôlées des fréquences vibratoires.
Si le taux vibratoire d'un corps augmente plus vite qu'il ne peut synthétiser, assimiler, alors la séparation entre le corps incarné et le corps astral s'intensifie et l'ombre de la déchéance avec des conséquences psychiques s'annonce, c'est particulièrement vrai pour le végétalisme ou animie et d'autres régimes alimentaires engrainés par les nouveaux courants spirituels.



Oui cette augmentation du taux vibratoire est rapidement perceptible. Chaque expérience de jeûne m'a été positive.
Je ne saisis pas bien le danger car on peut régler la mire en s'observant, manger frugalement ou même rompre le jeûne à tout moment.

_________________
Le monde est un reflet de ton esprit.
avatar
Jivanmukta

Masculin Bélier Buffle
Messages : 79
Date d'inscription : 10/04/2013
Age : 32
Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par Loryan le Ven 14 Juin 2013 - 8:46

Voilà j'ai terminé mon essai après 3.5 jours de jeûne

Expérience intéressante et 3 kg en moins :-) (mais qui vont vite revenir je pense What a Face)

C'est amusant de voir que les gens à qui j'en ai parlé me soutiennent que "c'est impossible pour eux".
En tout cas je me suis terriblement rendu compte à quel point l'envie, le plaisir de manger étaient un maitre de soi très envahissant et très puissant.
Je croyais jusqu'alors que je mangeais parce que j'en avais besoin et que j'essayais de me faire plaisir raisonnablement dans ce besoin.

En fait il n'en ai rien, c'est la sollicitation permanente de la société sur l'alimentation et la justification du plaisir/besoin de manger qui règne d'une main de fer.

Bien sur je ne dis pas qu'il ne faut pas manger ni se faire plaisir, je dis juste que celui qui commande n'est pas celui qu'on croit.

_________________
"Ainsi quand vous discutez les uns avec les autres ne laissez pas vos cœurs s'éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez pas le chemin du retour..." Extrait de sagesse Hindou
avatar
Loryan

Masculin Vierge Chien
Messages : 136
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 46
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum