Les Védas - Un texte de Maharishi Mahesh Yogi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Védas - Un texte de Maharishi Mahesh Yogi

Message par Jean-Yves le Jeu 2 Mai 2013 - 16:15

Bonjour

Ci-dessous, 2 extraits de la préface de La Bhagavad Gîta - Chapitre 1 à 6 commentée par Maharishi Mahesh Yogi et qui peut être lue directement sur le net, lien : ICI

« Les Védas constituent le phare de l'éternelle sagesse qui mène l'homme jusqu'au salut et lui inspire la réalisation suprême. L'omniprésence de l'Etre éternel, non manifesté et absolu, Son statut d'être Cela au sein même de la diversité manifestée de la création, et la possibilité pour tout homme de prendre conscience de l'Etre en référence à lui-même, telles sont les grandes vérités de la philosophie éternelle des Védas. Les Védas révèlent l'Unité immuable de la Vie, sous-jacente à la multiplicité évidente de la création, car la réalité est à la fois manifestée et non-manifestée. Seul Cela est. 'Je suis Cela, tu es Cela et tout ceci est Cela': ainsi se trouve exprimée la vérité, et là est également le cœur de l'enseignement védique que les rishis proclament comme 'digne d'être entendu, contemplé et réalisé. »

« La vérité de la sagesse védique est, de par sa nature même, indépendante du temps. Elle ne peut donc jamais se perdre. La vision humaine, quant à elle, peut être tronquée. Pris par l'influence limitative des phénomènes, l'homme peut se trouver exclu de la connaissance et de la phase absolue de la réalité et rester confiné dans les phases changeantes de l'existence. C'est alors que sa vie perd sa stabilité et qu'il commence à souffrir. Quand sa souffrance s'accroît, la force invincible de la nature se met en mouvement pour rectifier sa vision des choses et rétablir un mode de vie qui permette la réalisation du but élevé de l'existence. La longue histoire de l'humanité garde le souvenir de maintes périodes semblables où le modèle idéal de vie oublié par les hommes leur fut restitué.

Grand sage à la vision éclairée Véda Vyasa fut l’un des plus grands historiens de l’Inde antique. Il nous rapporte comment, voici près de 5000 ans l’iniquité grandit dans les familles des dirigeants de la société. Le Seigneur Krishna vint alors pour rappeler à l’homme les vraies valeurs de la vie et la façon de les vivre. Il rétablit ce contact direct avec l’être transcendantal, qui, seul, peut apporter la plénitude dans tous les aspects de l’existence. Le Seigneur Krishna révéla que l’être absolu est la réalité fondamentale de la vie. Il déclara que là se situe le fondement de toutes pensées, de même que les pensées sont le fondement de l’action… »

« Quand la philosophie du détachement en vint à être acceptée comme fondement de la sagesse védique, la connaissance de la totalité de la vie et de son épanouissement disparut. Cette erreur de compréhension domine la culture indienne depuis des siècles. Elle a totalement bouleversé les principes de la vie. La vie fondée sur le détachement ! C’est là une déformation totale de la philosophie indienne. Cette conception a non seulement effacée la voie vers la réalisation, mais encore égaré constamment ceux qui cherchaient la vérité. En fait, elle leur a enlevé jusqu’à la possibilité de trouver le but. La voie vers l’illumination se perdit. Et tout l’art de vivre disparut également dans les nuages de l’ignorance qui obscurcirent tous les aspects de la vie. La religion, même, en vint à se leurrer. Au lieu d’aider directement les gens à parvenir à la conscience de Dieu pour leur permettre d’agir avec droiture, les prédicateurs religieux se mirent à enseigner que l’action juste est en elle-même une voie vers la purification et par conséquent vers la conscience de Dieu. En l’absence… »

sunny


Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Védas - Un texte de Maharishi Mahesh Yogi

Message par Invité le Ven 3 Mai 2013 - 7:25

« Étymologiquement véda signifie « vu », et la tradition hindoue précise que cette vision est hautement mystique et véritable, apanage des rishis qui ont, par leurs austérités pieuses, conquis l’accès à la contemplation intérieure de la Vérité. Ce qu’ils ont vu de cette manière, ils l’ont ensuite fidèlement transmis dans des strophes, des Shrutis, auxquels a été attribué le nom de Véda.
A notre époque où la notion de la vision mystique est presque totalement perdue pour le commun même des « croyants » se rattachant à une religion pratiquée, et cela plus encore en Occident qu’en Orient, le Véda ne signifie pas grand-chose. On y voit une curiosité archaïque, peut-être un monument littéraire à peine aussi respectable que l’Iliade et l’Odyssée, et le sens propre des textes est simplement négligé pour se voir remplacé par des interprétations symboliques superficielles et inexactes, quand il n’est point raillé parce que l’intelligence humaine ignore le chemin conduisant aux révélations qui y sont contenues. » (Mâ Sûryânanda Lakshmî)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Védas - Un texte de Maharishi Mahesh Yogi

Message par MarieAnne le Ven 3 Mai 2013 - 8:57

Kikou vous deux! Smile

Merci beaucoup Jean-Yves pour le lien!
Dans ces extraits de la préface, je reconnais ce que j'ai perçu dans la Bible
"la possibilité pour tout homme de prendre conscience de l’Être en référence à lui-même" cela correspond à cette prise de conscience du -Je Suis-, du -Elohim YHVH-

"Quand sa souffrance s'accroît, la force invincible de la nature se met en mouvement pour rectifier sa vision des choses et rétablir un mode de vie qui permette la réalisation du but élevé de l'existence."
Cela me Parle beaucoup ... et vient en particulier confirmer ce que j'ai reçu lors d'un temps de contemplation du muguet. Ce n'est à mes Yeux que parce que la pierre se fend qu'elle peut fleurir ... et elle ne fleurit pour moi que parce qu'elle se fend dans un sourire ... dans un Amen ...
[imgg]http://i64.servimg.com/u/f64/14/54/43/95/bloomi10.gif[/img]

Un Amen qui n'est justement pas détachement, renoncement. C'est pour moi, comme une coupe dont la vibration transmute ce qui y est accueillie. Et cette vibration naît du désir vivant, présent dans celui qui a forgé cette coupe. L'Homme, l'Adam est avant tout un homme de Désir, c'est son nom lui-même qui le dit à travers ces deux premières lettres (Aleph Dalet) (ce sont également les deux premières lettres de Eden). Le Cantique des Cantiques ne parle que de ce Désir, de cet Éros. Vécu dans un premier temps à l'horizontale jusqu'à devenir l’Éros Cosmique. Car j'ai le sentiment profond que ce n'est que par la qualité, la pureté, la virginité de ce Désir que le Chant de la Coupe peut rejoindre, Épouser celle du Cosmos, de l’Époux Divin ...


_________________

"Une maille à l’endroit, une maille à l’envers, observant l’ouvrage sans jugement ou bavardage,
en aiguilles de la Voie du Milieu, Présente, et non à mille lieues "Auroreyeshe
avatar
MarieAnne

Féminin Messages : 198
Date d'inscription : 27/03/2013

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Védas - Un texte de Maharishi Mahesh Yogi

Message par Invité le Ven 3 Mai 2013 - 9:34

Un hymne védique que j'aime particulièrement...

« Cela n'est pas aujourd'hui et Cela n'est pas davantage demain.
Qui donc connaît Cela qui est suprême et merveilleux ?
Cela Se meut et agit dans la conscience de chacun
mais aussitôt qu'Il est approché par la pensée, Cela s'évanouit. »
Agastya :
« Pourquoi cherches-Tu à nous détruire, ô Indra ?
Les Maruts sont Tes frères,
avec leur aide, réalise la perfection.
Ne nous tue pas dans notre lutte. »
Indra lui répond :
« Comment ô mon frère Agastya, tu es mon ami
Et cependant tu dresses ton esprit contre moi
Car je sais bien que tu ne veux point nous abandonner ton intelligence.
Laisse-les préparer l’autel.
Laisse-les embraser Agni en face.
Il est là l’éveil de la conscience à l’Immortalité.
Laisse-nous tous deux accomplir à ta place ton véritable sacrifice. »
Agastya :
« Ô seigneur, dont la nature surpasse toutes les substances de la vie,
Tu es le souverain tout-puissant.
Ô seigneur de l’amour qui commande aux pouvoirs de l’amour,
Tu détiens le plus haut rang.
Puisses-tu, ô Indra, en harmonie avec les Maruts, porter un regard favorable sur les offrandes conformément à la Vérité. » (Hymne védique Indra-Agastya)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Védas - Un texte de Maharishi Mahesh Yogi

Message par MarieAnne le Ven 3 Mai 2013 - 9:48

Merchi merchi Ghislain pour ce Mets délicat qui demande une longue et attentive manducation pour en extraire ne serait-ce que tout son Suc


_________________

"Une maille à l’endroit, une maille à l’envers, observant l’ouvrage sans jugement ou bavardage,
en aiguilles de la Voie du Milieu, Présente, et non à mille lieues "Auroreyeshe
avatar
MarieAnne

Féminin Messages : 198
Date d'inscription : 27/03/2013

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Védas - Un texte de Maharishi Mahesh Yogi

Message par Invité le Ven 3 Mai 2013 - 10:08

Cet hymne rejoint l'histoire de Noé où le Seigneur dit :

" Tu feras à l'arche un toit... Et moi, voici que je vais faire venir sur la
terre le déluge ..." Et ce déluge qui va soulever l'arche, c'est tout simplement le nirvikalpa-samâdhi. Là, la Vision du monde qui nous interdit de voir l'essentiel, cesse d'être ! Toutes les Ecritures sacrées sont védiques par définition, toutes sont véridiques, toutes sont nées de la Vision. Quand Dieu fait, c'est impeccable !


« Et moi, voici que je vais faire venir sur la terre le déluge - les eaux - pour détruire de dessous le ciel toute chair qui a en elle souffle de vie; tout ce qui est sur la terre expirera."

Et voici que

"Tout est aboli, seul demeure l'Unique silencieux.
L'esprit délivré de la pensée, le coeur pur de ressentiment
Croissent désormais inexistants au delà de la foi ;
II n'est plus de moi, plus de Nature, connus-inconnus.
La ville, tableau d'ombre sans couleur,
Flotte et frissonne, irréelle ;
Des formes sans relief passent,
moules creux d'un théâtre ;
Tel un rocher sombrant dans un abîme sans rivages
le monde a disparu.
Seule l'Eternité illimitable est là.
Une Paix prodigieuse, sans visage, immobile
Remplace tout ce qui jadis fut moi ;
En Elle un vide heureux, sans nom, silencieux
Qui va mourir dans l'Insaisissable
Ou tressaillir avec les océans de l'Infini." (Nirvana - Shrî Aurobindo)


« Il est vrai que, plongée dans le sommeil, l'âme est alors frappée d'impuissance, même pour aimer. Mais bienheureux sommeil, heureuse ivresse, qui oblige l'Époux à suppléer à ce que l'âme ne peut faire ! Il s'établit alors en elle un ordre si merveilleux, que, tandis que toutes les puissances sont mortes ou endormies, l'amour reste agissant. Il ignore comment il opère ; mais le Seigneur l'ordonnant ainsi, il opère d'une manière si merveilleuse, qu'il devient une même chose avec le Maître même de l'amour, je veux dire avec Dieu. Et tout cela se passe dans une ineffable pureté, parce que rien ne vient faire obstacle à l'amour, ni les sens, ni les puissances, ni l'entendement, ni la mémoire. Quant à la volonté, elle n'a pas conscience d'elle-même. » (Sainte Thérèse d’Avila)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Védas - Un texte de Maharishi Mahesh Yogi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum