Et si tout n'était qu'un rêve...?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Sam 17 Jan 2009 - 9:35

Bonjour à toutes et à tous et encore une fois bonne année à tous les "Ouvreurs sur la vie" Very Happy

D'abord, encore une fois merci à Jean-Yves pour cet espace de libre expression.

Ensuite, Jean-Yves, où est passé mon post "Avez-vous peur de la mort"...? Question
Je ne le trouve plus.

Enfin, pour commencer l'année, je vous offre ma petite réflexion du jour...!! Exclamation Very Happy Twisted Evil Rolling Eyes

Et si tout n'était qu'un rêve...?!

Croyances métaphysiques, superstitions, ésotérisme, astrologie, religions, Dieu… et si tout n’était qu’un rêve…
Beaucoup d’humains qui se la racontent aiment bien échafauder des théories fumeuses sur des trucs complètement délirants et complètement improbables dans des domaines de la pensée métaphysique. Ainsi, toutes sortes de croyances et de superstitions délirantes existent. Tout et son contraire, le tout reposant sur une constante absolue, l’impossibilité d’en faire la démonstration incontestable… !
Et des millions de tonnes de bouquins voudraient nous faire croire que nous ne sommes pas dans le coup et que la vérité est ailleurs… !
Mais…

Lorsque nous mourons, pour certains nous allons dans un lieu dont ils ont étrangement une idée très précise. Les croyances, les superstitions encouragées par les religions à des fins de profits fabuleux ont engendré d’innombrables mythes destinés à rassurer les humains et à conjurer et rendre plus acceptable l’idée de la fin, de la mort. Notre vie se déroule entre deux événements importants : notre naissance et notre mort.
Qu’arrive-t-il, quand on est mort ?
Simplement, on se retrouve dans la même conjoncture qu’avant notre naissance ou plutôt qu’avant notre conception. Car dès notre conception, à l’instant où un spermatozoïde est parvenu à pénétrer une ovule et à fusionner leurs ADN, notre organisme a commencé à se structurer pour devenir un tout, une entité, un assemblage chimique ordonné, un organisme biologiquement animé, une créature vivante, l’homme ou la femme que nous allons devenir.
La mort est juste la fin de ce mécanisme qui nous étonne tous les jours, la vie.
La chimie de nos cellules ne peut plus fonctionner normalement et notre vie cesse.
La vraie fin, c’est l’arrêt de notre cœur, qui est l’instrument central de notre activité biologique, et qui engendre en quelques minutes l’arrêt et la destruction irréversible de notre système nerveux central et périphérique.
Avec la fin de nos fonctions vitales, s’arrêtent aussi nos fonctions cérébrales, notre intelligence, notre mémoire, notre capacité à tant d’imagination, d’émotions, de créativité. Tout ce que nous avons acquis tout au long de notre vie est soudainement stoppé, perdu, anéanti. C’est une chose assez déprimante à concevoir. Mais c’est la nature. Au même titre qu’un moustique, qu’un lapin, un oiseau, une baleine, notre compagnon à quatre pattes, nos parents, nos enfants et tout le monde, nous sommes impermanents, destructibles, éphémères. Nos grands points communs à tous, à toute vie animale ou végétale, c’est ça : la naissance, la reproduction et la mort.
Ce qui nous invite facilement à penser que rien d’autre ne compte que la reproduction et la pérennité de l’espèce, de toutes les espèces. En effet, la naissance et la mort ne sont que les mots « début » et « fin » d’un simple programme qui ne sert que la perpétuation de la vie. La vie est la plus forte. Elle trouve toujours son chemin et elle a envahi la planète Terre pour s’y épanouir sans raison apparente, sans but, sans cause ni effet, sans justification.
Contrairement à bien des croyances, la naissance et la mort ne sont pas des « passages ». Un passage conduit d’un lieu vers un autre. La naissance conduit de l’état minéral à l’état biologique et la mort de l’état biologique à l’état minéral. Les « rites » de passage n’ont rien à voir avec ça. Ce sont des passages symboliques d’un âge à un autre, par exemple. Mais il y a là continuité de la vie, continuité d’un ordre, sans rupture de nature ou de conjoncture.

Après la mort, nous nous demandons souvent ce qui se passera. Rien.
C’est la vie qui fait se passer des choses. La mort, ce n’est rien. C’est le néant. Même pas, d’ailleurs. Le néant, au fond, est bien une invention de l’esprit. Dans la mort, il n’y a ni mots, ni concepts, ni idées, ni bien, ni mal, ni souffrance, ni joie, ni émotion. Rien. Dans la mort, nous ne penserons pas. Nous n’aurons pas de mémoire. Bien évidemment, puisque après la fin de nos fonctions vitales si précieuses, nous serons enterrés ou incinérés et tout ce qui constitue notre organisme se décomposera et se dispersera dans la nature. Il est vrai que la matière de nos cellules aura l’occasion de participer à la reconstruction d’autres entités vivantes animales ou végétales, jusqu’à la fin des temps, si l’on peut dire. Mais un jour tout cela s’en ira dans le cosmos pour reformer des étoiles.

Alors, comment concevoir que de la vie si passionnante qui nous a été donnée nous allons devoir redevenir matière inerte, minérale.
Ce cadeau de la vie que nous avons tant chéri va nous être repris sans autre forme de procès et sans exception.

Dans la mort, nous n’aurons plus de conscience et nous ne saurons pas ce qui se passe dans le monde des vivants. En effet, il existe le monde des vivants et le monde inerte de la mort et du minéral. Après notre départ, la vie se poursuivra sans nous. C’est triste… !
Dans la mort, le monde des rêves nous sera interdit.
Les rêves sont une fonction très importante de notre vie biologique.
Ils nous permettent d’accepter et d’affronter les difficultés et les douleurs de la vie.
Mais dans la mort point de difficultés ni de douleurs.

Devenir des âmes errantes, des fantômes, des ectoplasmes gluants et dégoulinants… Si ça vous fait plaisir de le croire… !
Venir chatouiller les pieds des membres de notre famille, la nuit, dans leu lit, histoire de rigoler un peu. Pourquoi pas !
Mais j’en doute.
Mais au fait, pourquoi tout ça.
Au fond, ne sommes-nous pas tous parties prenantes dans une affaire assez extraordinaire.
Cette vie, qui a bien pu nous la donner ?
Le hasard, bien sûr…
Et si les croyants avaient raison, mais sans le savoir. En étant à côté de la plaque.
Ils ont compris qu’une force supérieure existait, était là à nous observer.
Mais non. Si cette force extraordinaire, cette vie biologique terrestre si exceptionnelle, ce cadeau fabuleux de la vie, de l’intelligence, de la passion, de l’amour et de la haine. Toutes ces choses qui font partie de notre vie et la rendent palpitante, ne seraient-elles pas liées dans un concept incroyable qui nous a toujours échappé ? Serions-nous les acteurs d’une pièce fabuleuse ? Ou bien serions-nous les personnages d’un rêve inouï ? Dieu existe peut-être. Ce serait une sorte de supra-composition cosmique intelligente, issu de l’universalité de la matière, des schémas physiques et mathématiques qui régissent les forces de l’univers, réunissant tous les savoirs, présent sur des milliards et des milliards d’univers, à l’infini, mais qui, dans sa grande solitude, dormirait éternellement et rêverait éternellement. Et nous serions les personnages que ses rêves animent. Des rêves qui auraient vu naître et mourir des civilisations à l’infini, des créatures innombrables à l’infini.
En vérité, ce dormeur de l’éternité serait loin de la créature omnipotente que les prêtres ont voulu en faire pour mieux dominer et écraser les naïfs. Il serait incapable de s’éveiller. Sa vie ne serait que ce rêve insondable et éternel et sa seule connaissance d’une variété d’autres créatures animées serait dans son monde onirique et hermétique. Ce dormeur ne s’éveillera jamais. Son rêve durera toujours.
Il sera l’essence de tout ce qui existe, de toute illusion de la vie. Et nous, nous sommes les acteurs de la scène de son rêve perpétuel. Mais après la mort, nous disparaissons de son rêve, comme n’importe quel acteur dans une pièce de théâtre peut être amené à sortir définitivement de la scène et de la pièce.

Et dans ce rêve fabuleux, nos existences trouvent leurs places. Tout ce que nous croyons vivre, tout ce que nous voyons, sentons, éprouvons et faisons n’est qu’illusion. Même notre nature matérielle n’est qu’illusion. Nous ne nous appartenons pas. Nous sommes des acteurs mis en scène par une volonté supérieure qui régit toute la pièce et nous fait entrer, agir et quitter la scène au gré des besoins de son rêve.
Lorsque nous nous pinçons le bras, nous ressentons le pincement. Mais ce n’est encore qu’un leurre. Rien n’est vrai. Tout est virtuel, synthétisé, irréel. D’ailleurs, qu’est-ce que la réalité, sinon encore un de ces innombrables concepts abstraits que notre rêveur intègre dans son monde illusoire pour nous donner plus de consistance, plus de possibilités d’action, d’émotions, de sentiments.
Dans nos propres rêves, qui pourraient être une sorte de second degré de l’illusion dans l’illusion, nous sommes bien souvent persuadés que nous sommes dans la réalité de notre monde éveillé. Ce n’est qu’au réveil que nous pouvons nous dire que ce n’était qu’un rêve… Dans nos rêves, nous pensons et agissons exactement avec le même naturel que dans la vie éveillée. Nous n’avons pas conscience d’être dans le monde du rêve. Cette option n’en fait pas partie. Tout comme dans le monde éveillé nous sommes certains de ne pas rêver.
Dans ce cas, qu’est-ce qui pourrait nous dissuader que notre monde éveillé n’appartient pas à un monde de rêve permanent d’un autre niveau de la conscience du rêve ?
Il est impossible de le prouver, pas plus que le contraire.

Rien n’est vrai. Tout ce que nous pensons, disons, faisons n’est qu’hallucination.
Tous nos actes ne sont écrits dans aucun grand livre et il n’en reste pas trace dans la mémoire de l’univers. Notre seule vérité est le présent, l’instant que nous croyons vivre et qui n’est que le sous-produit du rêve du dormeur éternel.
Tout est mis en scène par le rêveur, au gré des hasards de sa volonté onirique.

Tout cela vous paraît étrange, ridicule, stupide. Voyez du côté de nos grands scientifiques, nos grands astronomes et astrophysiciens, avec leur grande loi de la relativité générale ou restreinte, leurs mathématiques quantiques, leur Big Bang, leur théorie des Cordes, etc… Toute cette science qui échappe à l’entendement de la plupart des humains, toutes ces hypothèses d’école ne sont-elles pas apparemment au moins aussi ridicules et stupides, elles aussi ?

De toute façon, que nous croyons ou pas à cette hypothèse d’école, il n’en demeure pas moins que notre vie n’est qu’une parenthèse ridicule dans l’histoire du tout.
Le temps d’une étincelle, nous sommes nés, avons vécu et procréé et sommes morts. Il ne restera rien de nous et toutes les orgueilleuses créations de l’homme, comme les pyramides d’Egypte, ne sont que vaines tentatives de faire durer l’étincelle quelques milliardièmes de seconde supplémentaires. Tout cela disparaîtra définitivement et nous ne saurons jamais si il existe d’autres formes de vie intelligentes dans l’univers.
La vie sur Terre s’éteindra, la Terre tombera dans le Soleil, le Soleil disparaîtra, notre galaxie se désagrègera, notre univers se transformera et tous les univers à l’infini poursuivront leur existence inutile et absurde dans un ballet cosmique et sidéral sans spectateurs.
De la mémoire des hommes, il ne restera rien.
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Sam 17 Jan 2009 - 16:24

Je ne me réponds pas à moi-même, mais je complète mon petit coup de folie...! Very Happy Razz Wink

Il reste un point à approfondir. Si nous sommes les personnages d’un rêve, tout ce qui nous entoure est improbable. Tout notre univers n’existe et ne peut exister que parce qu’on a voulu nous le faire voir et que nous avons accepté la réalité de cette vision. En effet, si les choses qui nous entourent existent, c’est parce que nous avons conscience de leur présence et de leur existence. Notre conscience est le produit de notre activité cérébrale et de nos sens tant que nous vivons. Du moins avons-nous conscience du rôle que nous jouons et de notre environnement dans ce monde de rêve et d’illusion.
Mais lorsque nous mourons, à priori, tout ce que nos sens reconnaissaient comme composant notre monde doit disparaître avec l’illusion qui était entretenue en nous.
Lorsque nous mourons, plus rien n’existe. Pas plus notre petit monde étriqué que les univers à l’infini qui composent l’ensemble de l’existant. Lorsque nous mourons, tout disparaît. Pour les « vivants » (qu’est-ce que la vie, dans ces conditions ?) qui continuent de jouer leur rôle dans la grande scène du rêve du rêveur éternel, nous sommes mort et notre vie et notre rôle ont cessé. Mais pour nous, par rapport à notre conscience, à l’instant où nous mourons, l’univers n’existe plus. Plus rien n’existe. Tout cela a-t-il d’ailleurs jamais existé concrètement ? Qui peut le dire ?
Les plus cartésiens, les plus coupeurs de cheveux en quatre aussi, me diront que je suis fou (Mais qu’est-ce que la folie, sinon une autre façon de voir ou de concevoir les choses, un autre niveau de la pensée structurée, un autre plan de la conscience lucide, un décalage de la perception des sens… ! Parfois, les grands spécialistes du cerveau, de l’esprit, de la pensée et des comportements que sont les psychologues et les psychanalystes sont enfermés dans un univers rassurant où tout est bien défini, bien réglé, bien agencé selon des critères figés précisés dans leurs manuels, mais ils sont le plus souvent incapables de régler leurs propres problèmes personnels…), que la vie est la vie, que le monde est le monde et que la preuve de notre existence nous est administrée chaque jour, à chaque instant, dans le moindre événement de notre vie.
C’est, en effet, ce que pourrait se dire tout personnage animant le rêve du rêveur éternel. On ne peut être sûr de rien ni se fier à personne ni à aucune théorie.
Ce qui est sûr, c’est que si notre vie, fût-elle matérielle ou purement chimérique, est courte, notre mort, elle, quelle qu’en soit la forme, matérielle, virtuelle, onirique ou artificielle, sera éternelle. Aucune chance de reconstituer le même corps vivant avec les mêmes composants de base dispersés dans la nature, et surtout, assemblés selon la même rigueur et la même perfection, à l’identique absolue.
Pourtant, le hasard, qui nous réserve souvent bien des surprises, pourrait trouver une voie pour reconstituer un être totalement semblable à l’un de nous, à 9 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 %.
Mais qu’en saurons-nous, puisque nous aurons déjà disparu.
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Jean-Yves le Sam 17 Jan 2009 - 17:29

Bonjour Laurent

En lisant ton texte, j'ai mis 2 ou 3 choses que cela évoque pour moi (en marron).

Lordevans a écrit :
Croyances métaphysiques, superstitions, ésotérisme, astrologie, religions, Dieu… et si tout n’était qu’un rêve…
Beaucoup d’humains qui se la racontent aiment bien échafauder des théories fumeuses sur des trucs complètement délirants et complètement improbables dans des domaines de la pensée métaphysique. Ainsi, toutes sortes de croyances et de superstitions délirantes existent. Tout et son contraire, le tout reposant sur une constante absolue, l’impossibilité d’en faire la démonstration incontestable… !
Et des millions de tonnes de bouquins voudraient nous faire croire que nous ne sommes pas dans le coup et que la vérité est ailleurs… !
Mais…

Le fait est que l'expérience et le vécu est différent en fonction des individus. Que l'on ne perçoivent pas certaines choses ou dimensions dans nos vies ne signifie pas nécessairement qu'elles n'existent pas...

Lorsque nous mourons, pour certains nous allons dans un lieu dont ils ont étrangement une idée très précise. Les croyances, les superstitions encouragées par les religions à des fins de profits fabuleux ont engendré d’innombrables mythes destinés à rassurer les humains et à conjurer et rendre plus acceptable l’idée de la fin, de la mort. Notre vie se déroule entre deux événements importants : notre naissance et notre mort.
Qu’arrive-t-il, quand on est mort ?
Simplement, on se retrouve dans la même conjoncture qu’avant notre naissance ou plutôt qu’avant notre conception. Car dès notre conception, à l’instant où un spermatozoïde est parvenu à pénétrer une ovule et à fusionner leurs ADN, notre organisme a commencé à se structurer pour devenir un tout, une entité, un assemblage chimique ordonné, un organisme biologiquement animé, une créature vivante, l’homme ou la femme que nous allons devenir.
La mort est juste la fin de ce mécanisme qui nous étonne tous les jours, la vie.

C'est drôle mais on dirait qu'à travers tes affirmations tu aimerais que l'on te prouve le contraire... mais bien sûr personne ne le peut

La chimie de nos cellules ne peut plus fonctionner normalement et notre vie cesse.
La vraie fin, c’est l’arrêt de notre cœur, qui est l’instrument central de notre activité biologique, et qui engendre en quelques minutes l’arrêt et la destruction irréversible de notre système nerveux central et périphérique.
Avec la fin de nos fonctions vitales, s’arrêtent aussi nos fonctions cérébrales, notre intelligence, notre mémoire, notre capacité à tant d’imagination, d’émotions, de créativité. Tout ce que nous avons acquis tout au long de notre vie est soudainement stoppé, perdu, anéanti. C’est une chose assez déprimante à concevoir. Mais c’est la nature. Au même titre qu’un moustique, qu’un lapin, un oiseau, une baleine, notre compagnon à quatre pattes, nos parents, nos enfants et tout le monde, nous sommes impermanents, destructibles, éphémères. Nos grands points communs à tous, à toute vie animale ou végétale, c’est ça : la naissance, la reproduction et la mort.
Ce qui nous invite facilement à penser que rien d’autre ne compte que la reproduction et la pérennité de l’espèce, de toutes les espèces. En effet, la naissance et la mort ne sont que les mots « début » et « fin » d’un simple programme qui ne sert que la perpétuation de la vie. La vie est la plus forte. Elle trouve toujours son chemin et elle a envahi la planète Terre pour s’y épanouir sans raison apparente, sans but, sans cause ni effet, sans justification.
Contrairement à bien des croyances, la naissance et la mort ne sont pas des « passages ». Un passage conduit d’un lieu vers un autre. La naissance conduit de l’état minéral à l’état biologique et la mort de l’état biologique à l’état minéral. Les « rites » de passage n’ont rien à voir avec ça. Ce sont des passages symboliques d’un âge à un autre, par exemple. Mais il y a là continuité de la vie, continuité d’un ordre, sans rupture de nature ou de conjoncture.

Après la mort, nous nous demandons souvent ce qui se passera. Rien.
C’est la vie qui fait se passer des choses. La mort, ce n’est rien. C’est le néant. Même pas, d’ailleurs. Le néant, au fond, est bien une invention de l’esprit. Dans la mort, il n’y a ni mots, ni concepts, ni idées, ni bien, ni mal, ni souffrance, ni joie, ni émotion. Rien. Dans la mort, nous ne penserons pas. Nous n’aurons pas de mémoire. Bien évidemment, puisque après la fin de nos fonctions vitales si précieuses, nous serons enterrés ou incinérés et tout ce qui constitue notre organisme se décomposera et se dispersera dans la nature. Il est vrai que la matière de nos cellules aura l’occasion de participer à la reconstruction d’autres entités vivantes animales ou végétales, jusqu’à la fin des temps, si l’on peut dire. Mais un jour tout cela s’en ira dans le cosmos pour reformer des étoiles.

Alors, comment concevoir que de la vie si passionnante qui nous a été donnée nous allons devoir redevenir matière inerte, minérale.
Ce cadeau de la vie que nous avons tant chéri va nous être repris sans autre forme de procès et sans exception.

Dans la mort, nous n’aurons plus de conscience et nous ne saurons pas ce qui se passe dans le monde des vivants. En effet, il existe le monde des vivants et le monde inerte de la mort et du minéral. Après notre départ, la vie se poursuivra sans nous. C’est triste… !
Dans la mort, le monde des rêves nous sera interdit.
Les rêves sont une fonction très importante de notre vie biologique.
Ils nous permettent d’accepter et d’affronter les difficultés et les douleurs de la vie.
Mais dans la mort point de difficultés ni de douleurs.

Devenir des âmes errantes, des fantômes, des ectoplasmes gluants et dégoulinants… Si ça vous fait plaisir de le croire… !
Venir chatouiller les pieds des membres de notre famille, la nuit, dans leu lit, histoire de rigoler un peu. Pourquoi pas !
Mais j’en doute.
Mais au fait, pourquoi tout ça.
Au fond, ne sommes-nous pas tous parties prenantes dans une affaire assez extraordinaire.
Cette vie, qui a bien pu nous la donner ?
Le hasard, bien sûr…
Et si les croyants avaient raison, mais sans le savoir. En étant à côté de la plaque.
Ils ont compris qu’une force supérieure existait, était là à nous observer.
Mais non. Si cette force extraordinaire, cette vie biologique terrestre si exceptionnelle, ce cadeau fabuleux de la vie, de l’intelligence, de la passion, de l’amour et de la haine. Toutes ces choses qui font partie de notre vie et la rendent palpitante, ne seraient-elles pas liées dans un concept incroyable qui nous a toujours échappé ? Serions-nous les acteurs d’une pièce fabuleuse ? Ou bien serions-nous les personnages d’un rêve inouï ? Dieu existe peut-être. Ce serait une sorte de supra-composition cosmique intelligente, issu de l’universalité de la matière, des schémas physiques et mathématiques qui régissent les forces de l’univers, réunissant tous les savoirs, présent sur des milliards et des milliards d’univers, à l’infini, mais qui, dans sa grande solitude, dormirait éternellement et rêverait éternellement. Et nous serions les personnages que ses rêves animent. Des rêves qui auraient vu naître et mourir des civilisations à l’infini, des créatures innombrables à l’infini.
En vérité, ce dormeur de l’éternité serait loin de la créature omnipotente que les prêtres ont voulu en faire pour mieux dominer et écraser les naïfs. Il serait incapable de s’éveiller. Sa vie ne serait que ce rêve insondable et éternel et sa seule connaissance d’une variété d’autres créatures animées serait dans son monde onirique et hermétique. Ce dormeur ne s’éveillera jamais. Son rêve durera toujours.
Il sera l’essence de tout ce qui existe, de toute illusion de la vie. Et nous, nous sommes les acteurs de la scène de son rêve perpétuel. Mais après la mort, nous disparaissons de son rêve, comme n’importe quel acteur dans une pièce de théâtre peut être amené à sortir définitivement de la scène et de la pièce.

Et dans ce rêve fabuleux, nos existences trouvent leurs places. Tout ce que nous croyons vivre, tout ce que nous voyons, sentons, éprouvons et faisons n’est qu’illusion. Même notre nature matérielle n’est qu’illusion. Nous ne nous appartenons pas. Nous sommes des acteurs mis en scène par une volonté supérieure qui régit toute la pièce et nous fait entrer, agir et quitter la scène au gré des besoins de son rêve.
Lorsque nous nous pinçons le bras, nous ressentons le pincement. Mais ce n’est encore qu’un leurre. Rien n’est vrai. Tout est virtuel, synthétisé, irréel. D’ailleurs, qu’est-ce que la réalité, sinon encore un de ces innombrables concepts abstraits que notre rêveur intègre dans son monde illusoire pour nous donner plus de consistance, plus de possibilités d’action, d’émotions, de sentiments.
Dans nos propres rêves, qui pourraient être une sorte de second degré de l’illusion dans l’illusion, nous sommes bien souvent persuadés que nous sommes dans la réalité de notre monde éveillé. Ce n’est qu’au réveil que nous pouvons nous dire que ce n’était qu’un rêve… Dans nos rêves, nous pensons et agissons exactement avec le même naturel que dans la vie éveillée. Nous n’avons pas conscience d’être dans le monde du rêve. Cette option n’en fait pas partie. Tout comme dans le monde éveillé nous sommes certains de ne pas rêver.
Dans ce cas, qu’est-ce qui pourrait nous dissuader que notre monde éveillé n’appartient pas à un monde de rêve permanent d’un autre niveau de la conscience du rêve ?
Il est impossible de le prouver, pas plus que le contraire.

Rien n’est vrai. Tout ce que nous pensons, disons, faisons n’est qu’hallucination.
Tous nos actes ne sont écrits dans aucun grand livre et il n’en reste pas trace dans la mémoire de l’univers. Notre seule vérité est le présent, l’instant que nous croyons vivre et qui n’est que le sous-produit du rêve du dormeur éternel.
Tout est mis en scène par le rêveur, au gré des hasards de sa volonté onirique.

Tout cela vous paraît étrange, ridicule, stupide. Voyez du côté de nos grands scientifiques, nos grands astronomes et astrophysiciens, avec leur grande loi de la relativité générale ou restreinte, leurs mathématiques quantiques, leur Big Bang, leur théorie des Cordes, etc… Toute cette science qui échappe à l’entendement de la plupart des humains, toutes ces hypothèses d’école ne sont-elles pas apparemment au moins aussi ridicules et stupides, elles aussi ?

De toute façon, que nous croyons ou pas à cette hypothèse d’école, il n’en demeure pas moins que notre vie n’est qu’une parenthèse ridicule dans l’histoire du tout.
Le temps d’une étincelle, nous sommes nés, avons vécu et procréé et sommes morts. Il ne restera rien de nous et toutes les orgueilleuses créations de l’homme, comme les pyramides d’Egypte, ne sont que vaines tentatives de faire durer l’étincelle quelques milliardièmes de seconde supplémentaires. Tout cela disparaîtra définitivement et nous ne saurons jamais si il existe d’autres formes de vie intelligentes dans l’univers.
La vie sur Terre s’éteindra, la Terre tombera dans le Soleil, le Soleil disparaîtra, notre galaxie se désagrègera, notre univers se transformera et tous les univers à l’infini poursuivront leur existence inutile et absurde dans un ballet cosmique et sidéral sans spectateurs.
De la mémoire des hommes, il ne restera rien.

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Sam 17 Jan 2009 - 18:37

Le fait est que l'expérience et le vécu est différent en fonction des individus. Que l'on ne perçoivent pas certaines choses ou dimensions dans nos vies ne signifie pas nécessairement qu'elles n'existent pas...
Bien sûr, Jean-Yves, nous sommes tous très différents en profondeur et notre diversité devrait être enrichissante. Mais bien souvent on considère simplement que celui qui n'est pas de notre avis ne vaut pas que l'on en débatte. Quant aux choses invisibles, elles existent mais sont invisibles. D'ailleurs, la nuit noire nous ne voyons rien mais tout est là...! Very Happy


C'est drôle mais on dirait qu'à travers tes affirmations tu aimerais que l'on te prouve le contraire... mais bien sûr personne ne le peut
Et bien, à travers mes "affirmations" qui ne sont en l'occurence que des questions pour divertir l'esprit, je cherche à rencontrer sur un forum de discussions comme celui-ci des personnes qui auraient envie de parler de ces choses en sortant un peu du classique débat de confrontation en conservant humour et mesure.
Oui, je voudrais qu'on me prouve le contraire...! Very Happy Razz
Mais je ne suis pas certain que ça intéresse grand monde...! Rolling Eyes
Ce n'est pas grave, je prends du plaisir à écrire des textes, d'abord pour moi même, que je vous fais partager éventuellement, même s'ils sont un peu bizarres pour la plupart des gens. Les conversations bien sages, c'est d'un ennui... Wink
Il est vrai que sur les forums tous les débats ont eu lieu, largement, et qu'il est difficile de trouver des sujets nouveaux un rien amusant ou capillotractés...!

Ouais, un forum à deux ça craint un peu! Cool

A plus!
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par sahaja le Sam 17 Jan 2009 - 23:22

je lis ....je participe pas toujours ,tout dépend de l'inspiration ,donc c'est pas un forum a deux Wink
peso je passe ici tous les jours,voir les nouveaux messages...

a + sunny
avatar
sahaja

Masculin Bélier Tigre
Messages : 60
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 43

http://sunyata-eveilsauvagecom.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Dim 18 Jan 2009 - 9:34

Chouette, Jean-Yves, on est trois, maintenant... Exclamation Wink Very Happy

Bonjour Sahaja,

Merci pour ton soutien. C'es gentil.
Je me demandais si il restait quelqu'un qui vienne lire un peu.
En début de mois, j'avais même envoyé mes petits voeux, mais aucune réponse.
Et pourtant, ce n'était pas vraiment un sujet ardu à développer...! Wink

Pour tout dire, il m'a toujours semblé que les forums et les listes de discussions étaient là pour rapprocher les gens et leur donner un espace de communication.
Mais j'ai l'impression que notre société et notre époque sont si malades du manque de communication que cela se ressent aussi dans ces medias virtuels.
C'est très triste et très préoccupant, car le manque de communication dans une société entraîne bien souvent un manque de confiance, puis de l'hostilité et parfois de la haine qui peut conduire à la violence.
On ne sait pas trop quoi faire pour enrayer tout ça.
Parfois, je regrette un peu le temps de l'amitié simple, sans spéculation, du temps du flower power et du peace and love de nos chères années 60 où tous les espoirs étaient permis et où les choses étaient souvent plus simples pour la plupart des gens, même les moins fortunés.

Bonne journée Sahaja.
Amitié, amour et tendresse pour tous.
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par ariane4 le Dim 18 Jan 2009 - 21:13

euh...moi aussi je viens lire tous les jours Embarassed ...même si je n'avais pas internet à l'époque des voeux, en tout cas, il reste selon la tradition jusqu'au dernier jour de janvier pour les présenter Wink

voilà c'est de moins en moins un forum à 2... Laughing sans compter tous ceux qui viennent lire mais ne se manifestent pas!!!!!!

pour en revenir au sujet initial, j'ai tendance à dire, à croire quasiment exactement ce que tu racontes dans ton hypothèse de rêve..mais dans ma réalité. Mais selon de DSM IV, je ne suis pas folle... Very Happy , excentrique, paraît-il mais ce n'est pas dans le DSM IV pour le moment, donc je puis encore penser et surtout m'exprimer sans craintes !!!

je vous embrasse tous,

virginie
avatar
ariane4

Féminin Taureau Dragon
Messages : 80
Date d'inscription : 14/04/2008
Age : 41
Localisation : Nord-Pas-de-Calais, Côte d'opale

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Lun 19 Jan 2009 - 8:12

Bonjour Ariane ou Virginie (c’est joli aussi Virginie !)

Pour les vœux tu as tout à fait raison.

Maintenant on est 4 à papoter ! Very Happy

Ce n’est pas que je n’ai pas de considération pour ceux qui lisent sans poster, pas du tout, mais on s’amuse plus en postant et en recevant des réponses. Je sais bien que c’est l’hiver et que nous sommes tous un peu touchés par cette léthargie saisonnière, comme les marmottes, mais c’est bien aussi de participer… ! Very Happy
Personnellement, je ne me vois pas scruter un forum sans y intervenir. Ca me démangerait plutôt de mettre mon grain de sel !
D’un autre côté, il y a des forums avec trop de sujets et ça me rend dingue de voir tout ce que j’ignore et à quoi j’aimerais être capable de répondre.

Pour ce qui est du sujet initial, chère Virginie, merci pour ce que tu en dis. Mais pourrais-tu, éventuellement, me développer un peu plus ton ressenti, même en quelques mots. Et puis, je ne sais pas ce que signifie DSM IV. Je suis peut-être un rien ignare… ! Enfin, je ne vois pas.
Cela dit, je crois que nous sommes tous un peu fous, à des degrés divers… ! Wink
De toute façon, on est toujours le fou d’une autre… ! Twisted Evil

Je crois aussi que nous sommes tous plus ou moins égoïstes (pas spécialement sur le forum, mais toute l’humanité) et que c’est ce qui rend nos vies parfois plus pénibles et plus dures à supporter. Nous ne regardons pas les autres mais nous voudrions tous avoir le regard des autres. Nous pensons d’abord à nous et même lorsque nous feignons de penser aux autres c’est encore pour nous mettre en avant. Cela peut être un nouveau sujet de discussions assez sensible, mais j’ai peur de me faire incendier par Jean-Yves… ! Razz
Néanmoins, j’ai un petit sujet sur « une autre idée du don » que je voudrais vous faire partager. J’y parle de l’anonymat et de l’aspect hasardeux des dons que beaucoup font à des associations de toutes sortes, sans avoir aucune idée de ce que deviennent leurs dons (et c’est quand même légèrement important, non ?) et de l’autre aspect du don, le don direct à la ou les personnes que l’on veut, sans intermédiaire et sans pertes en ligne, le don de la main à la main, les yeux dans les yeux, qui implique un engagement plus personnel et qui va au-delà du simple geste de se donner bonne conscience en balançant un chèque à une association et de passer à autre chose sans aucun état d’âme.
Mais pour ne pas charger le forum je le laisse à sa place ici :
http://unmondemerveilleux.eklablog.com/?PHPSESSID=85fd7ae1e53cb06715245894fa8563c3 (faut chercher dans la page !)

Je me demande aussi si sur un forum qui s’appelle Ouverture sur la vie on peut parler d’autres choses que de sujets très métaphysiques, abstraits et essentiellement cérébraux … ? Je veux dire de sujets de société, de l’actualité, etc…

Parce que notre vie n’est pas uniquement spirituelle et que tout ce qui est concret influe beaucoup sur notre spiritualité, de toute façon. N’oublions pas que nous sommes avant tout biologiques. Smile
Personnellement, je connais un tas de forums qui parlent de spiritualité dans lesquels certains nous parlent de la recherche intérieure, de descendre en soi, de l’accession à l’illumination… Je trouve tout cela très bien, mais je ne sens pas trop que j’atteindrai un jour l’illumination, même si je fais les pieds au mur.
Tous ces voyages intérieurs conviennent peut-être à certains, mais je n’y suis pas vraiment sensible.
Mais je n’ai rien non plus contre ce genre d’approche de la vie, bien sûr, ni aucune critique à en formuler.
Nous ne sommes pas tous faits pareil, ce qui fait notre diversité et notre richesse.
Voilà, je vous ouvre mon cœur… ! I love you

Bonne journée et bonne semaine à tous.

Amour, tendresse et fraternité.
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par ariane4 le Lun 19 Jan 2009 - 10:19

Bonjour à tous (tes),

pour te répondre Laurent, c'est que au fond de moi je garde bien ancrée cette pensée que " le sens de la vie c'est sa direction de la naissance à la mort". Je crois qu'il n'y a rien après la mort puisque nos fonctions vitales cesset . Puisque notre cerveau et notre système nerveux central et périphérique cessent lur activité, alors qu'ils sont sièges de nos réflexions, qu'ils conduisent nos humeurs etc..en compagnie de nos glandes et hormones qui elles aussi cesseront de fonctionner, comment imaginer que nous puissions encore penser, ou ressentir après la mort ?

j'ai souvent pensé que ces croyances étaient comme des garde-fous, tellement l'idée du "plus rien après la mort" peut être intolérable, non seulement pour soi, mais aussi pour faire le deuil d'un être aimé. Ces croyances ont aussi maintenu un certain "ordre " dans la société ( la peur du châtiment, l'idée de paradis, enfer, jugement, etc...), et ont permis d'induire les notions de bien et de mal.

voilà..en ce qui concerne le DSM IV, c'est une sorte de manuel de psychiatrie, où sont répertoriées les différentes pathologies de l'esprit, une sorte de "guide michelin" du psychiatriquement correct Wink je plaisante, mais il faut bien un peu d'humour face à toutes ces cases qui tentent de classifier les gens et leur ôter leurs particularités ,leur richesse en voulant à tout prix les "soigner" pour en faire de "bons citoyens".

Vive les fous !

Bien à vous
avatar
ariane4

Féminin Taureau Dragon
Messages : 80
Date d'inscription : 14/04/2008
Age : 41
Localisation : Nord-Pas-de-Calais, Côte d'opale

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Lun 19 Jan 2009 - 10:40

Oui, Ariane-Virginie, Very Happy

C'est un peu ce que je veux dire. Bien sûr.
Chez les croyants, par exemple, le décalage réside dans l'affirmation de l'âme qui survivra au corps et qui ira... Dieu sait où...!

Tu cites le mot "intolérable". Et c'est bien ce qui est la clef du problème. Twisted Evil
C'est vrai que l'idée de la mort est absolument intolérable, inconcevable, inacceptable pour les humains qui sont des créatures pensantes évolées.
Je pense que les autres animaux n'ont pas cette conscience pesante et douloureuse de leur condition impermanente, comme nous l'avons.
Oui, l'idée de la mort a engendré les religions et tout ce qu'elle ont apporté de bon ou de mauvais.
Et la morale, et le bien et le mal.
Il faut être très fort pour accepter l'inélucabilité de la mort comme terme définitif tout en restant un être digne, respectueux des autres, capable de discerner le bien du mal et capable d'empathie et de compassion.
Ce que, dans ces forums, nous essayons tous d'être et de demeurer.
Ce qui est tout à notre honneur.

Merci pour ta réponse et merci aussi pour ton explication sur le DSM IV.
Et moi qui croyais tout savoir...!! Very Happy Very Happy Wink

Et vive les fous, et beati pauperes spiritu...! Razz
Oh oui, l'humour est indispensable et même vital pour ne pas tourner coucou dans ce monde de brutes...! Razz

Je t'embrasse.

Amour, tendresse et fraternité.
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Jean-Yves le Lun 19 Jan 2009 - 18:15

Bonsoir à tous

Je relis un peu tes écrits Laurent et je vois qu'il est une chose qui en ressort fréquemment : c'est que la spiritualité est associée aux croyances.
Peut-être je me trompe mais auquel cas je sais que tu ne m'en voudras pas nous sommes ici pour communiquer et ainsi peut-être nous réunir sur des plans plus profonds, plus intimes, et cela même si nous ne nous sommes jamais rencontrés. En réalité je te connais davantage, toi avec qui je communique depuis plusieurs années, que certaines pesonnes que je cotoie tous les jours.
Oui, ce que je voulais dire, c'est que non seulement les croyances que l'on adopte pour se rassurer ne sont pas utiles dans une approche libre ou laïque de la spiritualité mais qu'elles sont plutôt un handicap; car elles sont comme des images qui viennent recouvrir ce que nous sommes. Pas besoin de croyance... Maintenant certaines réalités comme la présence du soleil dans le ciel ne sont pas discutables ni discutées car connues de tous. Mais il est certaines choses qui touchent à l'intimité, à la profondeur en soi, et qui ne peuvent pas être prouvées... mais cela ne signifie pas qu'elles ne sont pas réelles... Il serait étonnant que le monde s'arrête à ce que nous sommes capables de percevoir... Quelle coïncidence ce serait...

Amitié

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Lun 19 Jan 2009 - 18:31

Bonsoir Jean-Yves,

Je te reçois cinq sur cinq.
Pour moi, la spiritualité n'est rien d'autre que l'activité de l'esprit, donc de la pensée.
Enfin, c'est ma perception et mon acception du terme.
Mais la spiritualité inclue forcément tout ce qui est du domaine de la croyance comme tout ce qui est du domaine du réel.
Cela dit, je n'ai peut-être pas bien compris le sens de ton intervention.
Personnellement, je n'ai pas de croyances.
Mais j'essaie de comprendre pourquoi les autres en ont et comment ils fonctionnent.
Comme dans ce genre de forum chacun y va un peu de ses petites convictions métaphysiques, j'ai parfois envie d'en savoir plus pour mieux apprécier. Mais ça reste bien souvent un dialogue de sourds.
Pour ce qui est du domaine de la spiritualité laïque, elle se résume en fait au savoir et à la discussion du concret.
Enfin, il faut bien savoir aussi que la laïcité, dont je suis un défenseur, est une chose très mal comprise de la plupart des gens, parce qu'elle est jeune et qu'il n'y a à peu près qu'en France qu'on en a fait un principe et même des lois de la République. Malgré cela, certains en sont même arrivés à ériger la laïcité en une sorte de nouvelle religion, tant ils l'ont sacralisée. C'est assez délirant.
Mais je crois que ce n'est pas très intéressant.

Bonne soirée.

Amitiés.

Laurent.
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Mar 20 Jan 2009 - 7:40

Bonjour Jean-Yves et tout le monde,

J'en remets une louche, ce matin ! Very Happy
Jean-Yves, tu dis:

Je relis un peu tes écrits Laurent et je vois qu'il est une chose qui en ressort fréquemment : c'est que la spiritualité est associée aux croyances.
En effet, la chose est considérée comme telle par la plupart des gens, d'une façon générale.
Parce qu'il est habituel de lier croyance et spiritualité dans l'esprit des braves gens.
Le terme "spiritisme", par exemple, peut contribuer à laisser croire que les activités occultes et ésotériques se regroupent dans le vocable spiritualité et le limitent à ça.
Alors que la spiritualité a un sens beaucoup plus large.
Il faut effectivement faire ressortir que la spiritualité n'a pas de domaine réservé.
Par exemple, la spiritualité laïque est une facette de la spiritualité générale qui traite des éléments et problèmes de la laïcité.
Toute réflexion, toute prospective intellectuelle, toute activité de l'esprit relève de la spiritualité.
La spiritualité, c'est la réflexion, la recherche, l'étude.
Les réalités comme la présence du soleil dans le ciel sont des choses que tout le monde peut constater, à part les aveugles qui peuvent en douter, et ce sont des éléments concrets acquis du savoir et de la connaissance.
Mais je ne pense pas que ce genre de coupage de cheveux en quatre soit très utile.
Par contre, je pense qu'il serait intéressant d'élargir l'éventail des sujets à traiter dans le forum. Mais c'est mon opinion, qui est critiquable et qui n'engage que moi. Parce que je trouve intéressant de pouvoir parler aussi de tous les sujets qui concernent nos vies, nos activités et nos préoccuaptions autres que la pure spiritualité.
Toujours, bien sûr, dans la courtoisie et le respect de l'autre.

Bonne journée.

Amour tendresse et amitié.
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Mar 20 Jan 2009 - 13:43

Re-bonjour, amis Ouvreurs ! Very Happy

Juste un petit mot sur les interventions de ceux qui lisent mais ne postent pas.
Bien sûr, c'est sympa de venir lire les sujets, mais ça ne fait pas vivre le forum.
Un forum est un lieu d'échanges qui doit receler une certaine dynamique. Je ne vois pas très bien comment on peut avoir des échanges si on ne s'exprime pas. Enfin, ça me dépasse un peu. Rolling Eyes
Si je m'inscris à un forum, c'est pour dicuter avec les autres, soit en répondant à des sujets soit en postant de nouveaux sujets. Mais je ne suis inscrit à aucun forum où je n'interviens pas.
Si un forum ne me convient pas je ne m'y inscris pas et si il ne me convient plus, je m'en désinscris simplement.
Et c'est vrai qu'il faut faire des choix. Parce que d'être inscrit à une douzaine de forums ne donne pas envie d'y intervenir. C'est trop de boulot.
Dans le passé, depuis plus de dix ans j'ai animé des forums et des listes de discussions, même d'autres créateurs que moi, et je connais bien les problèmes.
J'ai aussi participé à un certain nombre de forums successivement, mais dès que ça ne m'intéressait plus, je m'en allais. Mais à quoi bon lire sans intervenir? Question

Amitiés.
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par sahaja le Mar 20 Jan 2009 - 15:24

bonjour Lordevans

tu dis plus haut que tu n'as pas de croyances,est ce possible?
comment fait tu la différence entre ce qui est réel et ce qui ne l'est pas?
et qu'appelle tu une croyance?

de mon point de vue tant que nous ne réalisons pas l'essence des choses c'est à dire le fait que notre propre individualité se trouve être elle même une croyance, nous ne fesons que remplacer des croyances par d' autres.
je ne vois aucunes autre issue à cela.
quand tu dis que tu n'as pas de croyances tu parle de croyance en un dieu ou en une religions mais cela ce n'est qu'une partie des croyances qu'un être peut avoir,le fait est que la vie de la plupart des gens est basé sur la croyance,l'espoir et le devenir.
même les matérialiste sont des croyants,il croient en ce qu'il voient,mais qu'elle est la réalité exacte de leur perceptions.
et quoi dire à propos de l'observateur?

réalisé l'essence des choses c'est voir les choses tel qu'elles sont,et voir les choses tel qu'elles sont c'est être débarrasser de toutes croyances,y compris celle de se prendre pour un individus séparer parce que nous avons l'idée "je suis ce corps".
en voilà une de croyance,bien grasse,bien dodu..



Wink
avatar
sahaja

Masculin Bélier Tigre
Messages : 60
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 43

http://sunyata-eveilsauvagecom.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Mar 20 Jan 2009 - 15:54

On n'a de croyance que pour ce que l'on ne peut voir. Rolling Eyes
Ce qu'on peut voir ou constater on en a la connaissance. Nul besoin d'y croire.
Je ne crois pas au boulanger, je le vois tous les jours.
Les déistes croient en Dieu parce qu'ils n'ont aucun preuve de son existence.
La croyance induit la notion de doute.
On croit, on doute.
Quand on est sûr, on sait. On n'a ni à croire ni à douter.

Oui, on peut ne croire en rien.
Je n'ai aucun problème pour faire la différence entre ce qui est réel et ce qui ne l'est pas. Very Happy
Je me contente de m'occuper de ce qui est réel. C'est largement suffisant pour remplir la vie d'un honnête homme. Wink
Et puis, comme les "croyances" engendrent tant de désaccords, d'hostilités, de haines, de conflits, de guerres, de massacres, d'extermination, de génocides, etc... Il vaut mieux s'occuper du bon vieux monde réel.

Amour, tendresse et amitié.
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par sahaja le Mer 21 Jan 2009 - 6:32

oui je comprend bien ton point de vue mais tu vois certain croient en dieu sans le moindre doute!
il est certain que ton boulanger est une "valeur sur" mais en même temps ,en tout cas de mon point de vue,"la vie" ne se résume pas à ce que nous pouvons voir avec nos yeux.
cela ne fait pas de moi un croyant,mais plutôt une sorte de scientifique,par exemple une pensée c'est invisible à l'œil et pourtant elle existe non?
les croyances engendrent des guerres et des conflits,c'est exact,la vérité elle,n'engendre aucuns conflits et aucunes guerres,car elle concerne chacun dans son intimité la plus profonde,nul besoin de compétitions,de bibles,de lois,ou de religions.
et puis qu'est ce qu'une guerre si ce n'est pas une représentation extérieur de la confusion et du chaos qui règne dans le cœur des hommes!

chaleureusement
avatar
sahaja

Masculin Bélier Tigre
Messages : 60
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 43

http://sunyata-eveilsauvagecom.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Mer 21 Jan 2009 - 8:36

Bonjour Sahaja,

C'est pourquoi je chéris la vérité. Very Happy
Mais je respecte le fait que tu crois et tes croyances.
Ce ne sont pas les croyances qui sont une plaie, mais ce que certains croyants s'arrogent le droit de faire au nom de leurs croyances.
Sinon, pour moi, chacun peut bien croire en ce queil veut.
Et c'est toujours intéressant d'en parler.

Je te souhaite une bonne journée pleine de joie.

Amour, tendresse et amitié.
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par sahaja le Jeu 22 Jan 2009 - 15:01

merci pour ton respect lordevans Very Happy

Mais en meme temps je ne crois pas aux mots que j'inscris ici,ce ne sont que des panneaux indicateur dont je me sert tout en sachant qu'il indiquent quelque chose qui dépasse de loin le sens que l'on peut leur donner.
je ne peux pas dire que je crois en une verité des mots,meme si ces mots ont leur utilité provisoire.
ce que j'essaye d'indiquer n'est pas une croyance,c'est ce qui reste quand toute les croyances sont dissoutes pour ne laisser la place qu'a ce qui est,à ce que tu nomme la vérité.
et dans cette vérité finalement il n'y a pas de place pour les conflits,ou pour des polémiques.

amitié
avatar
sahaja

Masculin Bélier Tigre
Messages : 60
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 43

http://sunyata-eveilsauvagecom.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Jeu 22 Jan 2009 - 16:01

Oui, Sahaja,

Si on parle de La Vérité, elle devrait être la même pour tout le monde, logiquement...? Hem! Very Happy
Mais les humains ont tous, chacun, bien souvent, une logique bien à eux...! Very Happy Wink
Ce que j'aime ce sont les échanges sur nos savoirs et nos croyances respectives.
Cela m'a toujours enrichi. Les croyances des autres me passionnent.
Même si je n'ai pas de croyances, je n'ai pas non plus de connaissances ni de certitudes absolues sur tout...! Rolling Eyes Razz
Disons que j'ai banni le mot croyance de mon vocabulaire pour consacrer ma pensée au réel, au concret.
Ce qui ne m'empêche pas, parfois, de dire "je crois" qu'il va pleuvoir...!! Very Happy Wink Razz
La juxtaposition (et non la confrontation) de nos savoirs, de nos expériences, ne doit pas être conflit ou polémique, comme tu le dis si justement, mais enrichissement pour chacun.
Tu sais, je suis athée et j'ai une soeur qui est religieuse et je te prie de croire que nous avons eu, parfois, dans le passé, des discussions tout à fait épiques et même très drôles...! Cool
La tolérance est sûrement la clef de cet enrichissement.
Mais je suis aussi attaché à la valeur des mots et je crois que l'on peut tout exprimer par les mots, surtout avec une langue aussi riche et universelle que la nôtre.
Et je te remercie pour ces quelques échanges.

Bien amicalement.
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Jivanmukta le Mer 10 Avr 2013 - 3:52

Bonjour Lordevans,

Je n'ai pas tout lu mais j'y reviendrai car le sujet m'a l'air intéressant. C'est étrange car de ce que j'ai lu, il y a une grosse contradiction entre le titre du sujet et l'interprétation que tu en fais, purement biologique : naissance, reproduction, mort, humus, basta.

Car si tout ceci n'était qu'un rêve, il n'y aurait pas de corps, pas plus que de naissance, ni de mort. Quand le rêveur s'éveille, que reste-t-il ?

_________________
Le monde est un reflet de ton esprit.
avatar
Jivanmukta

Masculin Bélier Buffle
Messages : 79
Date d'inscription : 10/04/2013
Age : 32
Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Jean-Yves le Mer 10 Avr 2013 - 9:51

Bonjour Jivanmukta...

Je ne sais pas si Lordevans va te répondre, car son message date de janvier 2009 (quoi qu'on sait jamais...) Ce forum a été en dormance pendant 5 ans et vient tout juste de se réveiller...

sunny

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lounaaa le Jeu 11 Avr 2013 - 21:07

Pas grave Jean Yves, on remonte les anciens sujets! Smile
Il y a clairement selon la description une dualité Corps/esprit, au moins tangible à ce moment qu'est le trépas!
J'ai souvent eu cet étrange sentiments d'une comédie, d'une autre réalité beaucoup plus grande... sensation fugace qui ne m'ote de l'esprit cette idée : la vie n'est qu'une forme de conscience -endormi pour la plupart, moi y compris- d'un autre "Moi" bien plus grand, bien plus... (r)éveillé.

_________________

L'homme de bien n'attend pas de l'autre qu'il soit parfait, il l'aide à accomplir ce qu'il a en lui de meilleur. Lao Tseu
avatar
Lounaaa

Féminin Poissons Rat
Messages : 78
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 33
Localisation : Dans le Tout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Jean-Yves le Ven 12 Avr 2013 - 8:29

Lounaaa a écrit:Pas grave Jean Yves, on remonte les anciens sujets! Smile

Ok Lounaaa...

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Lordevans le Ven 12 Avr 2013 - 16:01

Jean-Yves a écrit:Bonjour Jivanmukta...

Je ne sais pas si Lordevans va te répondre, car son message date de janvier 2009 (quoi qu'on sait jamais...) Ce forum a été en dormance pendant 5 ans et vient tout juste de se réveiller...

sunny

Bonjour à toutes et à tous !!
Lordevans n'est pas mort. Car il ... respire encore !! Very Happy
Par contre, recoller tous ces sujets après quatre ou cinq ans, ça va être dur de se remettre dans l'esprit. Surtout que je travaille sur d'autres sujets beaucoup plus hard.
Mais sinon, je n'ai pas changé. Et je suis toujours aussi peu ésotérique. Toujours matérialiste et cartésien. Et plus le temps passe et plus je suis matérialiste, pour bien me fondre avec mon futur environnement "terrestre", après la mort.
Bon, j'ai aussi envie de prendre les choses avec légèreté !! Very Happy Wink
avatar
Lordevans

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 48
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 66
Localisation : Haut Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si tout n'était qu'un rêve...?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum