Sillages insurrectionnels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sillages insurrectionnels

Message par lc le Dim 28 Déc 2008 - 10:07

Document où l'on voit la mouvance autonome se frayer actuellement un passage vers une autre dimension de rue : non l'émeute, mais l'émotion du dialogue fraternel généralisé.



QUESTION D’ÉPOQUE ?


« Les carrefours ont été à double titre les lieux de rendez-vous des assemblées : ce sont les endroits où les zones d’ambiance se rejoignent et par conséquent où les cacerolazos commencent ; c’est souvent là que se trouvaient les agences bancaires et donc les queues du mécontentement. »



Le blocage de l’économie, notamment par la coupure de route et l’occupation de lieux de travail, ainsi que l’occupation de lieux publics ou médiatiques, sont des constantes de la radicalisation des mouvements sociaux modernes. Il convient d’autant plus d’interroger ces pratiques qu’elles interviennent généralement dans un rapport de force avec l’Etat, afin d’obtenir satisfaction de revendications. La question est donc : faut-il encore compter avec les gouvernements ? Avec le moindre gouvernement ? Et hormis le cas d’une réponse positive, ce chantage économique a-t-il un sens ? D’autant que son principal effet est de repousser une opinion publique en manque d’inspiration et d’alternatives idéologiques ; que la subordination de l’action directe au dialogue avec l’Etat semble vider celle-ci de son imagination et de sa contagion, aussi fatalement que les émeutiers se retrouvent désoeuvrés et désorientés une fois les centres villes mis à sac. Si l’on exclue toute relation avec l’Etat, tout dialogue, toute revendication, toute attente, alors le but de l’action directe change – c’est ce changement et ses acteurs qui sont l’objet fondamental de la rencontre actuelle des anonymes et qui la suscite. C’est elle dont il faut rendre compte, qu’il faut publier le plus ad hominem, le plus systématiquement possible ; car c’est le moyen de rompre avec les parodies de dialogue social, et de coordonner l’insatisfaction générale qui ne supporte plus ni partis, ni hiérarchies, ni leaders ou présidents. Penser et détourner le monde selon nous, dans le même mouvement nous confronte aux médiations dominantes et nous rapproche de nos alliés. Mais le dialogue et la confiance ne sont pas possibles si les gens se sentent méprisés, en particulier lorsqu’ils se sentent pris en otage. Et les actes de révolte évoqués ici y participent ; c’est pourquoi ils devraient toujours être envisagés aussi du point de vue de la rencontre, de l’autre et d’un possible commun, encore inédit. C’est dire que la parole doit être libérée, partagée, confrontée et élaborée – tant en termes de désir, que de peur. Ce mouvement de recherche du dialogue public – qui concerne tout le monde – a cet autre intérêt, quand il est tenu pour primordial, qu’il précède souterrainement et prolonge collectivement le refus des émeutiers de transiger avec l’Etat, la marchandise et l’Information. Il faut encore considérer cette attention aux idées arrêtées de vous et moi, sur le monde et la vie, comme un travail préliminaire sur le contenu et la forme de la communication dans le parti du monde. Vu les forces en présence, notre atomisation, notre distraction, la profondeur et la richesse de l’enjeu, il sera toujours assez tôt pour se battre physiquement. Mais ce délai relatif ne doit pas faire sous estimer la réelle ouverture du conflit que sont notre parti pris de la négation de l’ordre des choses et nos interrogations conséquentes. Et rien n’exclut que ce conflit de basse intensité ne se rende capable, en temps utile, d’un usage subversif des medias existants (télévisions et radios notamment. Et pourquoi pas de l’institution monétaire ? La guérilla culturelle ainsi esquissée est l’affirmation d’une approche de la totalité, une incitation et une convocation à l’assemblée générale du genre humain. La totalité est le terrain de jeu de la subjectivité. La théorie, c’est la vie quand tout est possible. Le vivant vérifie pratiquement ses propres hypothèses.



(texte reçu ce jour sur : anarchieevangelique.wordpress.com)

lc

Masculin Capricorne Chien
Messages : 27
Date d'inscription : 08/12/2008
Age : 58

http://anarchieevangelique.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sillages insurrectionnels

Message par Jean-Yves le Dim 28 Déc 2008 - 17:44

Bonjour Lc

Voici un texte qui est certainement très élaboré mais j'avoue que j'ai du mal à en comprendre l'idée centrale ; il est sans doute vrai que chaque milieu possède sa propre façon de s'exprimer et dans ce sens ce qui peut paraître simple pour certains peut sembler bien alambiqué pour d'autres...
Si tu pouvais expliquer un peu je t'en serais reconnaissant... Merci d'avance

Amitié

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 56
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sillages insurrectionnels

Message par lc le Lun 29 Déc 2008 - 5:55

Oui, bonjour et merci de ce commentaire à la courtoisie parfaite !
Ce texte, je l'ai reçu sur mon site Anarchie évangélique... Sans doute le mot "anarchie" y est pour quelque chose...
Donc je l'ai lu : il m'a un peu rappelé la sémantique que j'utilisais il y a 30 ans. Comme tu dis, chaque milieu a son langage, ses codes !
Si j'ai fait passer ce texte, c'est que j'y vois un "saut qualitatif" peut-être significatif : on passe en effet d'une logique vouée quasiment exclusivement à l'affrontement, la "rage", à une logique sans hostilité, où le dialogue avec les gens devient prioritaire, où la construction d'un moment commun devient plus importante que de détruire.
Ces jeunes espèrent un monde meilleur, qui ne s'est pas encore éteint en eux. S'ils se mettent à le chercher dans une tonalité fraternisante, leurs enjeux, discours, méthodes évolueront aussi.
Alors voilà, vu le bombardement d'images négatives que nous infligent les médias, je trouve que ce mince filet d'espoir valait d'être signalé et encouragé.
Mes frères sont tous ceux qui espèrent.

lc

Masculin Capricorne Chien
Messages : 27
Date d'inscription : 08/12/2008
Age : 58

http://anarchieevangelique.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sillages insurrectionnels

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum