Etre est une responsabilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etre est une responsabilité

Message par ariane4 le Mar 29 Avr 2008 - 16:27

Etre est-il une responsabilité? si je me dis que mon existence et ce dès mes premiers mois embryonnaires a un impact sur mon environnement, alors vivre est une responsablilité. De même si je décide ma mort, je ne mets pas fin a cette responsabilité, car ma vie ayant été, ma mort aura elle aussi un impact sur mon environnement, sur les êtres ,sur ce qui est, sur ce qui aurait pu être et sur ce qui ne sera pas.

Alors sans que j'ai décidé quoi que ce soit, je suis chargée de responsabilités à laquelle je ne puis me soustraire.

Donner la vie est une responsabilité encore plus grande si l'on en est conscients; faut-il conscientiser la vie que l'on souhaite donner ? pour mettre un être sur cette terre, doit-on décider d'être conscients au moment de l'acte d'amour que l'on est peut-être en train de fabriquer une vie?

On donne la vie, et la mort en même temps.

Faire l'amour est une responsabilité, ne pas le faire aussi, puisque ce qui est a un impact, ce qui n'est pas aussi, et ce qui aurait pu être ,ce qui n'a pas été, et ce qui ne sera pas...
avatar
ariane4

Féminin Taureau Dragon
Messages : 80
Date d'inscription : 14/04/2008
Age : 41
Localisation : Nord-Pas-de-Calais, Côte d'opale

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre est une responsabilité

Message par jacquesc38 le Mar 29 Avr 2008 - 18:28

bonsoir Ariane,
ce que je vais dire,ne concerne que mon propre ressenti,que ma vision pour moi de ce qu'est la vie.
j'ai posté il y à quelque jour un sujet sur la responsabilité: être responsable de ses actes,de sa vie... cela bien sûr dans le monde d'illusion dans lequel je me suis fourvoyé....
mais quan à ta reflexion" Etre est une responsabilité", je pense que la seule responsabilité est avant tout de retrouver notre Etre. car mon Etre n'est responsable de rien: il EST.
l'égo oui est responsable de notre séparation d'avec le Tout et d'avec notre Etre.
quand à donner la vie et la mort, je pense que là aussi,dans le système de l'égo cela nous maintient dans la peur et la culpabilité et que inconsciement,le fait de vouloir donner la vie ce n'est qu'un submerfuge pour nous nous prouver que nous Sommes et que nous pouvons créer comme "Dieu".
alors sentons nous responsable de ce que nous pensons, vivons, mais en toute conscience que nous sommes quand même en train de rêver cette vie, et peut-être qu'alors l'Etre nous déresponsabilisera de nos erreurs?

jacques .

_________________
jacquesc38.
http://reflexions-et-essais.over-blog.com/
http://www.wat.tv/jacquesc38
http://la-voie-de-l-ecoute-de-soi.over-blog.com/
avatar
jacquesc38

Masculin Messages : 104
Date d'inscription : 16/02/2008
Localisation : isére

http://reflexions-et-essais.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre est une responsabilité

Message par Annette R le Mer 30 Avr 2008 - 10:41

Une question me taraude...

Est-ce que c'est nous qui donnons la vie ? ( nous: être humains )
Ne serait-ce pas plutôt la rencontre de deux cellules qui ont décidé, sans même rien nous demander, de fusionner ? .... et si c'est le cas qu'avons-nous à voir dans ce processus , hormis le fait de passer à l'acte de faire l'amour ? ( ce qui est déjà pas si mal , encore mieux si l'on y prend du plaisir !!!)
Alors , égo ou pas égo, la vie serait ce qu"elle EST....Et la mort dans ce cas aurait-elle véritablement de sens ... Du point de vue humain, sûrement, parce-qu'elle est palpable ? Mais comment alors juxtaposer vie et mort et en faire du sens ? N'est-ce pas là un contresens justement ? Est-ce que ces deux notions ne s'excluent-elles pas mutuellement ? En fait quand nous parlons de mort nous parlons de quoi ou de qui au juste ? du corps ? et là qu'est-ce que le corps au juste ? et l'esprit dans tout ça ? mon esprit ou l'esprit divin ? et est-ce que les deux sont séparables ? On en revient à la séparation...Suis-je un esprit séparé de l'esprit divin, dans ce cas effectivement la mort est bien une réalité dans ce monde donc elle existe réelllement...Ou alors mon esprit est-il identique au Créateur qu'est l'esprit Divin ou Vie est dans ce cas par essence Je deviens la vie et donc mon esprit de peut donc mourir...? Et si je dis que suis la vie comment alors mon esprit peut-il mourir ? Y-a t'il un compromis dans tout ça ?
Alors mort et renaissance , de quoi ou de qui au juste ? Et responsablité envers quoi quoi ou qui au juste ?

Bon j'aurai dû écrire des questions....

bonne journée à tous et paix dans nos coeurs

_________________
[i]Annette

http://la-voie-de-l-ecoute-de-soi.over-blog.com/
avatar
Annette R

Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 16/02/2008
Localisation : Rhône -Alpes

http://la-voie-de-l-ecoute-de-soi.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre est une responsabilité

Message par Jean-Yves le Mer 30 Avr 2008 - 13:16

Bonjour à tous...

Merci Annette de poser tant de questions...
Nous posons des questions, nous nous posons mutuellement des questions mais je crois qu'au final les réponses ne peuvent venir pour chacun que du fond de lui ; sinon, si elles viennent d'un "autre" ou même d'un enseignement elles seront toujours empreintes de doutes. Mais certainement, en parler entre nous, partager les ressentis, et lire les ouvrages des différentes traditions peut nous aider à retrouver cette fibre intime en soi qui est vérité. je crois réellement que l'on peut percevoir directement ce que les choses sont ou ne sont pas lorsque notre conscience devient plus claire.

On parlait récement sur un autre forum des animaux qui parviennent à détecter certaines choses qui sont au-delà de leurs champ de vision (c'est prouvé en fait) comme ceux qui ont ressenti le danger et qui ont fui loin des cotes avant l'arrivée du tsunami. Si les animaux le peuvent, pourquoi les êtres humains ne le pourraient-ils pas ?
Je pense que pour que ce genre de perception puissent venir en soi, il est nécessaire d'être apaisé mais aussi de ne plus être dans une projection... C'est-à-dire "désirer percevoir" mais en même temps accepter de ne rien percevoir, accepter qu'il n'y ait que le vide... Sinon, s'il reste cette peur du vide on fait inconsciemment appel à notre immaginaire pour apporter la réponse qui nous satisfait.

Sans doute vie et mort se succèdent car il est nécessaire qu'il en soit ainsi... peut-être pour passer à une autre étape sans porter le poids de souvenirs et de conditionnements qui seraient une entrave à notre développement, notre évolution...
A ce sujet, il a été dit un jour que le plus grand des dangers pour un être humain n'est pas la mort, mais c'est de laisser le temps passer sans amener d'évolution dans sa vie.
Mais sans doute, quelque chose meurt (avec la mort du corps) et quelque chose ne meurt pas, sans doute notre essence ne meurt pas. Je crois qu'à un certain stade d'éveil, cet essence qui constitue la continuité entre la vie et la mort est ressentie ; c'est à dire que ce qu'il reste d'individualité est suffisamment reconnu comme étant d'essence éternelle pour que la mort ne soit plus perçue comme une fin.

Suis-je un esprit séparé de l'esprit divin, dans ce cas effectivement la mort est bien une réalité dans ce monde donc elle existe réelllement...Ou alors mon esprit est-il identique au Créateur qu'est l'esprit Divin ou Vie est dans ce cas par essence Je deviens la vie et donc mon esprit de peut donc mourir...?

Il semble qu'il y ait une dimension qui nous échappe dans tout ça, une dimension qu'un intellect ne peut pas appréhender. On peut aller sur la gauche et la droite, avancer et reculer, monter et descendre... mais il y a une autre profondeur dans la réalité qui rend la compréhension difficile. D'après ce que j'ai pu lire à ce sujet, ce que je peux en comprendre, il semble que nous soyons "à l'image" du Divin et que de la même façon que notre reflet dans le miroir est nous, en même temps ce n'est pas nous... c'est un reflet ! Mais je crois que la transposition s'arrête ici car sans doute, nous ne sommes pas qu'une image dans le sens où nous l'entendons habituellement... mais plutôt que nous sommes inverti par... Mais en même temps, je pense que, comme pour le reflet dans le miroir, il y a une réelle séparation entre ce qui est créé et ce qui n'est pas créé. Sans doute une sorte de division qui se résorbe dans l'amour ;
Le Christ le laisse entendre à travers "Le père et moi nous sommes UN !" Si on dit "Le père et moi", cela signifie forcément "deux" mais cette dualité est dissoute à travers "nous sommes UN !" Donc il y aurait dualité exprimée sur la "base" de l'unité. Oui, tout laisse entendre je crois, qu'il y a séparation entre "divin" et "humain", comme entre une image et son reflet... mais que cette image est investie de...

Voilà, je ne sais pas si j'ai contribué à la venue d'une réponse... mais en tout cas ce fut un plaisir...

Amitié

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 56
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

RE ETRE EST UNE RESPONSABILITE

Message par Suzette le Mer 30 Avr 2008 - 13:36

Bonjour Ariane , Jacques et Annette,

Ce sujet important est très large, ne trouvez-vous pas? Si nous lâchons la bride à notre mental exubérant, nous voilà partis dans toutes les directions.

En ce qui me concerne, le mot "responsable" me renvoie à l'enfance, à l'autorité parentale et scolaire. Brrr!
"Vous êtes responsables de vos mauvais résultats, de vos fréquentations, de vos livres scolaires , de l'ordre de ta chambre, de ta jupe toute tachée...."
D'où responsable et coupable devenaient des mots jumeaux bien pesants pour une petite fille! Et je ne vous apprendrai pas qu'on ne guérit jamais tout à fait de son enfance même dans "l'ici et maintenant".

A l'adolescence , la rencontre avec "Le petit Prince" de Saint-Exupéry fut une délivrance et une bénédiction.

Rappelez-vous la rencontre du Petit Prince et du Renard. Ce dernier demande au Petit Prince de l'apprivoiser.
Lorsqu'ils se séparent, le renard confie son secret: "On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé."

Alors là, j'étais tout à fait d'accord! Envolée la culpabilité!

Lorsque l'on apprivoise quelqu'un ou quelque chose, l'Amour est présent. Et comment ne pas se sentir responsable de ce que l'on aime?
Et si l'on aime la Vie, sa Vie, comment ne pas s'en sentir joyeusement responsable?

Bien amicalement à tous


( Annette, je te laisse un petit mot sur ton blog)


Jean-yves, je découvre ton message: merci d'avoir répondu à Annette, j'étais partie dans une autre direction.
avatar
Suzette

Féminin Capricorne Cochon
Messages : 73
Date d'inscription : 26/04/2008
Age : 81
Localisation : Belgique Liège

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre est une responsabilité

Message par toniov le Mer 30 Avr 2008 - 13:47

Jean-Yves a écrit:Bonjour à tous...


On parlait récement sur un autre forum des animaux qui parviennent à détecter certaines choses qui sont au-delà de leurs champ de vision (c'est prouvé en fait) comme ceux qui ont ressenti le danger et qui ont fui loin des cotes avant l'arrivée du tsunami. Si les animaux le peuvent, pourquoi les êtres humains ne le pourraient-ils pas ?






Parceque c'est ainsi, peut etre.
Beaucoup d'animaux ont spécialisé certains sens et peuvent aller beaucoup plus loin que nous dans la perception liée à ces sens ( Vue, odorat...etc ).
Il y a certainement beaucoup de formes de perception qui nous échappent par rapport à ce que perçoivent les animaux.
C'est simplement notre capacité phénoménale d'abstraction qui nous différencie des animaux. elle ne vient pas de la spécialisation d'un sens en particulier mais de notre capacité a établir des relations.
C'est ce qui engendre le monde spirituel, mais son effet pervers c'est que cela nous écarte aussi de la nature.
Or, les animaux sont en relation directe avec la nature...

toniov

Messages : 55
Date d'inscription : 20/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre est une responsabilité

Message par toniov le Mer 30 Avr 2008 - 13:54

Jean-Yves a écrit:.


Mais sans doute, quelque chose meurt (avec la mort du corps) et quelque chose ne meurt pas, sans doute notre essence ne meurt pas. Je crois qu'à un certain stade d'éveil, cet essence qui constitue la continuité entre la vie et la mort est ressentie ; c'est à dire que ce qu'il reste d'individualité est suffisamment reconnu comme étant d'essence éternelle pour que la mort ne soit plus perçue comme une fin.



C'est exactement mon sentiment.
J'ai toujours ressenti cela, mais je n'ai jamais pu l'expliquer.
Car alors il faudrait que je sache " ce qui reste " et " ce qui meurt ".
Mais peu importe si cela est, car alors cela se fait sans qu'il soit necessaire de l'expliquer.

toniov

Messages : 55
Date d'inscription : 20/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre est une responsabilité

Message par Annette R le Mer 30 Avr 2008 - 14:14

Merci Suzette pour ta réponse....

Jean yves: il me faut un peu plus de temps pour intégrer tes réponses !

Toniov: il n'est pas nécessaire sûrement de tout expliquer...et mes questions n'appellent pas pas forcément des explications , mais plutôt de partage de ressentis face à des interogations . C'est bien dans cet état d''esprit que je les poste .

Amitiés à tous

_________________
[i]Annette

http://la-voie-de-l-ecoute-de-soi.over-blog.com/
avatar
Annette R

Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 16/02/2008
Localisation : Rhône -Alpes

http://la-voie-de-l-ecoute-de-soi.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre est une responsabilité

Message par Annette R le Jeu 1 Mai 2008 - 7:33

"Je pense que pour que ce genre de perception puissent venir en soi, il est nécessaire d'être apaisé mais aussi de ne plus être dans une projection... C'est-à-dire "désirer percevoir" mais en même temps accepter de ne rien percevoir, accepter qu'il n'y ait que le vide... Sinon, s'il reste cette peur du vide on fait inconsciemment appel à notre immaginaire pour apporter la réponse qui nous satisfait."

Projection = désirer percevoir.
J'avais cru "comprendre" que la projection relevait de la perception qui elle -même est liée aux sens. Je vis dans un monde de perceptions et selon comment je perçois je vais projeter à l'extérieur...Donc pour ne pas projeter il me faudrait ne plus percevoir ou plutôt accepter de ne plus percevoir . Oui mais ce mécanisme là semble bien rôdé et il fonctionne ainsi dans ce monde me semble-t'il . Alors désir ou pas désir ? Le désir ne se situerait-il pas plus tôt en amont c'est à dire qu'il y ait un désir "d'affiner ou d'épurer" justement les perceptions ; perceptions qui ne seraient en fait que le résultat de mes croyances ...etc...etc. Autrement dit "travailler" sur soi...
Accepter qu'il y ait le vide
Il me semble que le vide effectivement , nous avons tendance à vouloir le remplir et ce par n'importe quel moyen. Mais là aussi ce vide n'est-il pas qu'une affaire de perceptions? La sensation est en lien direct avec la perception et si ma sensation se base sur une perception erronée, ma sensation le sera tout autant. Il semblerait donc que ce vide n'existerait pas réellement dans la mesure où il n'est qu'affaire de perceptions...
La réponse qui nous satisfait
Oui, oui...je suis "fortiche" à ce jeu/je !!! . J'entends par là que là aussi que les perceptions, vu qu'elles ne sont pas fiables , cela ne peut relever que de ma structure égotique. Et je peux ainsi en conclure que mon travail est bien , dans un premier temps, un travail sur mes perceptions...

Je repasserai pour le reste...car ce que tu donnes c'est du copieux !!!

Merci jean yves , pour moi aussi c'est toujours un réel plaisir de pouvoir échanger... lol!

_________________
[i]Annette

http://la-voie-de-l-ecoute-de-soi.over-blog.com/
avatar
Annette R

Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 16/02/2008
Localisation : Rhône -Alpes

http://la-voie-de-l-ecoute-de-soi.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre est une responsabilité

Message par Jean-Yves le Jeu 1 Mai 2008 - 10:09

Bonjour à tous,

Oui Annette, c'est intéressant cet échange où l'on traduit chacun notre propre façon de percevoir la réalité...

Projection = désirer percevoir.

je ne le comprends pas ainsi ; effectivement, de mon point de vue, pour qu'il y ait projection il est nécessaire qu'il y ait désir de percevoir mais le désir de percevoir ne se traduit pas nécessairement par une projection (dans le cas justement où on accepte qu'il n'y ait rien)
Le désir de perception ne se traduit pas obligatoirement, à mon avis, par une projection (cette anticipation sur une réalité fictive, cette imagination...)

Mais là aussi ce vide n'est-il pas qu'une affaire de perceptions?

En ce sens tout est sans doute affaire de perception, mais il est une réalité qui se montre à nous spontanément et simplement; notre voisin, notre ami ou encore l'ordi qui se trouve en face de nous ; il y a quand même une différence de taille entre cette réalité (même si certains disent qu'elle est une illusion) et l'illusion qui est suscitée par notre imaginaire.
La simplicité en fait, pas besoin de compliquer, la réalité se montre spontanément.

J'entends par là que là aussi que les perceptions, vu qu'elles ne sont pas fiables , cela ne peut relever que de ma structure égotique

Je pense que les perceptions sont fiables même si elles sont variables en fonction de la clarté de notre esprit; sur une montagne, par exemple, le paysage n'est pas le même selon l'altitude où l'on se situe, mais en fait, qui voit ce qui réel ?
Tous voient ce qui est réel même si les visions diffèrent en fonction de l'altitude. En ce sens, il est certainement préférable de vivre avec cette perception du monde qui est la notre, même si l'on peut accepter de la remettre en question au fur et mesure que l'on acquiert une vue plue affinée, un horizon plus large.
Si l'on considère que l'on ne peut pas se fier à nos perceptions, on se déstabilise et ça peut amener des projections.
Pour être plus clair... Peut-être les anges existent-ils... Mais est-ce que je perçois des anges ? Non ! Eh bien alors je vis dans un monde où les anges sont absents de ma perception de la réalité ; si ma conscience s'élargit et que cette réalité (sur la présence des anges dans le monde se montrent à moi) alors à ce moment-là, je m'adapte et m'ouvre à ce qui ce révèle. En ce sens la projection s'établit dans cette "non-acceptation" de ce que l'on est ici et maintenant avec nos propres limites.

Amitié... Smile

_________________
Roman sur la quête spirituelle, lien ci-dessous :
http://www.lulu.com/shop/jean-yves-vincent/le-voyage-des-albatros/paperback/product-21329275.html;jsessionid=3E9F6E6159FE6EB8EE159141802A4B06

Jean-Yves

Masculin Cancer Rat
Messages : 838
Date d'inscription : 15/12/2007
Age : 56
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre est une responsabilité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum